Les Mystérieuses Cités d'Or - Vol. 1/6 : le test complet du DVD

Taiyô no ko Esuteban

1982. Réalisé par Bernard Deyriès

Édité par Sony Music Vidéo

Voir la fiche technique

Critique

Le XVIème siècle. En pleine conquète espagnole, Esteban, Zia et Tao partent à la recherche des Cités d’Or et de leurs origines. Accompagnés et poursuivis par de nombreux personnages, ils vont de surprises en rencontres. Tiré d’un roman de Scott O’Dell, cette histoire réussi à allier aventure, humour, suspense et pédagogie. L’animation est au-dessus de la moyenne de ce que l’on pouvait produire à l’époque (1982) et le rythme est assez soutenu pour que l’on ne puisse pas s’ennuyer tout au long des 39 épisodes que comporte la série.
Pour le côté pédagogique, l’éditeur a eu la bonne idée de conserver les mini-documentaires présents à la fin de chaque épisode. Ces documentaires font la part des choses entre ce qui est historiquement réaliste et apporte un complément d’information sur certains éléments présents dans les épisodes.
Une série intelligente, indispensable pour les nostalgiques de Récré A2 (avant que Dorothée s’intéresse plus à l’argent qu’aux programmes) et à faire découvrir aux enfants d’aujourd’hui.

Généralités - 3,5 / 5

Une grande qualité de présentation générale (menus, jaquette, sérigraphie), mais un manque flagrant de sérieux en ce qui concerne l’indication de certaines informations comme le chapitrage, l’encodage sonore ou encore la zone affecté à ce DVD.

Bonus - 5,0 / 5

Le plus gros travail effectué sur ces DVD se trouve dans cette rubrique.
Les archives sont nombreuses et surtout présentes sous forme de croquis préparatoires. Une interview récente de Bernard Deyriès (répartie sur les 6 DVD de la collection). Et une carte interactive du voyage des héros qui, grâce au multi-angle vous permet de répérer à tout moment la position ou les déplacements d’Esteban et de ses amis. Cette fonction s’active et se désactive dans le menu des suppléments.

Image - 1,5 / 5

Pas une réussite. Il faut dire que le taux de compression choisi n’aide pas ! Un bitrate moyen de 4.45, ça ne pardonne pas. Voile de compression, les fondus enchaînés laissent apparaître des pixels gros comme des maisons, certains changements de plan un peu rapides ne sont pas mieux lotis et une grosse rémanence sur les documentaires. Quel dommage ! Pourquoi ne pas avoir fait un plus gros effort sur ce point capital en ce qui concerne ce genre de programmes. L’animation demande en effet une grande maîtrise du taux de compression. Ce n’est malheureusement pas le cas ici.

Son - 4,0 / 5

Le mono ici proposé est relativement clair et on ne déplore que quelques passages un peu sourds.

Configuration de test
  • Téléviseur 16/9 Sony 16/9 70 cm
  • Pioneer 626
  • Yamaha RX-V393RDS
  • kit enceintes & caisson Yamaha NSP-300

En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer notamment des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêt, l'affichage de vidéos ou encore le partage sur les réseaux sociaux.

OK En savoir plus