Casper : le test complet du DVD

1995. Réalisé par Brad Silberling
Avec Christina Ricci, Bill Pullman et Cathy Moriarty

Édité par Universal Pictures France

Voir la fiche technique

Critique

Roger Rabbit et Casper… point commun : ils n’éxistent pas et pourtant leur « interprétation » nous a subjugué. Deux raisons à cela. La première est humaine (il en reste) et n’est autre que les acteurs en chair et en os qui donnent la réplique à ces « créatures » d’un autre monde. Leur jeu est si intense et si précis que même sans le personnage en face, on sent déjà une présence. La deuxième est humaine également (finalement on n’en sort pas) et n’est pas si éloigné que ça de la première dans le sens où se sont les artisans des effets spéciaux (ici les incontournables d’ILM) qui donnent vie ici à Casper en lui insufflant non seulement une présence grâce à des images réalistes mais aussi des intentions et une émotion palpable grâce à un jeu qui vient forcément des animateurs eux-mêmes.
Un tavail de titan, une première cinématographique, puique c’est la première fois qu’une image de synthèse tient un rôle d’importance si ce n’est le premier rôle.
Brad Silberling dont c’était le premier film a dépassé les espérances qu’avait fondé Spielberg sur lui. Arrivé au dernier moment pour remplacer un autre réalisateur, il a littéralement plongé dans le projet pour n’en ressortir que 2 ans plus tard en s’impliquant dans le moindre processus créatif.
Le résultat est plus que probant ! Une histoire au dosage parfait entre humour, fantastique et émotion, servie par une brochette d’acteurs qui s’amusent manifestement comme des petits fous dans ce train fantôme de luxe.

Généralités - 3,5 / 5

Le problème avec la surenchère aux boîtier spectaculaires, c’est qu’on s’y habitue. Ici, rien de spectaculaire. Jaquette simple, menus à la limite de l’accpetable composés d’images floues du film… les créatifs ne se sont pas fait mal pendant l’élaboration de ce DVD…

Bonus - 4,0 / 5

Minimum syndical. Là aussi, sur un tel film, on attendait presque un double DVD. Mais tout est là.

Le commentaire audio de Brad Silberling est un régal. Un vrai complément du making of. Le réalisateur revient en détail sur de nombreux aspects de la création du film et est toujours intéressant.

Le making of est récent. Beaucoup d’interviews, intéressantes mais qui auraient pu laisser leur place à plus d’images du tournage ou a des séquences de fabrication des images de synthèse. Mais les 47 minutes passent vite et on se dit que la vie de réalisateur n’est pas enviable tous les jours…

La scène coupée est entourée de beaucoup de soins : multi-angle, introduction, mais sans sous-titre, beaucoup passeront à côté…

jeux sont proposés, un jeu de lettres à remettre dans l’ordre pour découvrir un mot et une chasse au trèsor. Ce dernier jeu vous demandera de trouver 5 objets éparpillés dans les menus du DVD. Mais ne vous donnez pas forcément cette peine tant la récompense n’en vaut pas la peine : la séquence de fin du film accessible par le menu des chapitres…

Pour finir, une partie DVD-Rom entièrement en anglais vous propose diverses activités reliées aux fantômes et à Halloween… si vous parlez anglais…

Image - 4,5 / 5

C’est propre, pas de défaut de compression, un beau contraste, c’est beau, mais pas spectaculaire. Il manque un petit je ne sais quoi d’étincellant…

Son - 4,0 / 5

Elle est belle mon ambiance sonore ! Elle est belle ! Le mixage fait preuve d’une belle richesse. Effets bien placées, basses palpables, nous sommes dans le manoir ! Par contre, où est la piste DTS en VO ?

Configuration de test
  • Téléviseur 16/9 Sony 16/9 70 cm
  • Pioneer 656
  • Yamaha RX-V393RDS
  • kit enceintes & caisson Yamaha NSP-300

En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer notamment des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêt, l'affichage de vidéos ou encore le partage sur les réseaux sociaux.

OK En savoir plus