Arachnophobie : le test complet du DVD

Arachnophobia

1990. Réalisé par Frank Marshall
Avec Jeff Daniels, Harley Jane Kozak et John Goodman

Édité par Buena Vista Home Entertainment

Voir la fiche technique

Avatar Par
Le 08/01/2001
Critique

Une nouvelle espèce de mygale amazonienne voyage dans le cercueil de sa première victime, et elle engendre une nouvelle espèce mortelle dans une petite contée dans la Californie du Nord. Brrr… L’auteur de ces lignes s’est rendu à une bonne quinzaine d’horror film festivals… et « Arachnophobie » est le seul film qui m’a fait bondir en hurlant. Tueurs d’araignées, vous êtes mes héros.

Généralités - 3,5 / 5

Pour des raisons assez diverses, la renommée de « Arachnophobie » est bien supérieure à ses recettes effectives en salle. Les distributeurs avaient appelé ce film une « thrill-omedy », car ils ne savaient pas exactement si le lancer comme un film d’épouvante ou une comédie dark. Quoi qu’il en soit, Buena Vista le traite comme un fond de catalogue, ce qui est assez dommage, car un documentaire sur les araignées animatroniques du film aurait été le bienvenu (mais bon, on parle de Disney, on revient avec les pieds sur terre…). Seul effort de l’éditeur : des menus graphiques fixes, avec la silhouette d’une mygale en arrière-plan.

Bonus - 1,0 / 5

Hum, les écrans du menu disque sont localisés en anglais et français. Au moins, c’est déjà ça..

Image - 3,0 / 5

A l’apparence, ce disque bénéficie d’un bitrate absolument stratosphérique. Mais le but d’un tel débit est de cacher les imperfection du matériel d’origine. L’image est fade, un peu sale sur les bords, et elle manque d’une bonne dose de définition. La présence à certains endroits de trames discontinues sur l’arrière-plan laisse présumer que Buena Vista a refourgué un vieux master LD, et certainement pas l’un des meilleurs. La force brute ne produit pas toujours des bons résultats.

Son - 4,0 / 5

Les pistes Surround ont été réalisées à une époque où le Dolby Digital était à peine un lueur dans l’esprit des ingénieurs Dolby. Inutile de demander aux pistes audio plus de ce qu’elles sont capables d’offrir. La bande son de Trevor Jones est agréablement restituée. Comme d’habitude, les voix dans la VF sont un peu trop avant par rapport au reste.

Configuration de test
  • Téléviseur 16/9 Sony WEGA 16/9 82 cm
  • Sony 715
  • Teac AG D-9300
  • enceintes frontales, centre et surround Davis Odyssée

En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer notamment des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêt, l'affichage de vidéos ou encore le partage sur les réseaux sociaux.

OK En savoir plus