Pulsions : le test complet du DVD

Dressed to Kill

1980. Réalisé par Brian De Palma
Avec Michael Caine, Angie Dickinson et Nancy Allen

Édité par MGM / United Artists

Voir la fiche technique

Avatar Par
Le 29/04/2002
Critique

« Pulsions », ou la perversion du récit à suspense selon Brian De Palma…

Une belle femme assassinée, une prostituée traquée, un psychiatre ambigu et une enquête au suspense haletant…

Hommage appuyé à Hitchcock, « Pulsions » introduit en 1980 une sacrée dose d’érotisme dans le récit à suspense traditionnel. Les quarante-cinq premières minutes du film qui voient l’apparition d’Angie Dickinson en femme bourgeoise et délaissée s’abandonnant à ses fantasmes pourraient paraître complètement ridicules et bourrées de clichés si elles n’étaient pas filmées par un cinéaste virtuose de la trempe de Brian De Palma !

Avec toute la maestria qu’on lui reconnaît, le cinéaste sait très bien se jouer des poncifs cinématographiques les plus absurdes et kitchs - ici donc l’érotisme d’un téléfilm italien ! - pour nous emporter dans un récit à la fois prenant, sensuel et troublant. Sa grande force réside en sa capacité à sublimer certaines scènes - on pense notamment à la partie de cache-cache dans le musée… moment véritablement d’anthologie et une leçon pour tout cinéaste en herbe qui verrait le film pour la première fois !

Avec ce film, Brian De Palma a su imposer définitivement un style à la fois référencé, unique et brillantissime.

Généralités - 2,0 / 5

Un boîtier Amaray traditionnel. Pour l’anecdote, la jaquette, au demeurant très belle, n’est pas fidèle à l’affiche originale.

L’authoring, sans grande originalité, déçoit : des menus fixes et muets offrant une navigation simple. Le film est découpé en seize chapitres.

La piste originale est en DD 5.1 alors que la VF, la version allemande, la version espagnole et la version italienne sont uniquement en mono d’origine. Un bon point : les langues et les sous-titres sont zappables à la volée.

Bonus - 1,0 / 5

Un bande-annonce en VO… C’est tout ! Une habitude de l’éditeur… Où est passé le making of de 45 minutes disponible sur l’édition Zone 1 ??

Image - 2,5 / 5

Il faut l’avouer, c’est une déception. Même si le master est propre, l’image reste assez granuleuse. Les « blancs » auraient mérité plus d’éclat, les contours manquent de finesse.

Son - 2,5 / 5

Malgré son remixage en DD 5.1, la piste originale manque de dynamisme et semble un peu aiguë. L’essentiel de l’exploitation sonore est concentré sur la voie centrale. Seule la très enveloppante partition musicale profite de ce remixage sur cinq canaux.

La VF en mono manque de puissance et est bien en dessous de la version mono allemande plus claire et plus dynamique. La version mono italienne est loin du niveau de ses homologues française et allemande. Les effets d’ambiances sont étouffés. Enfin la version espagnole jouit, dans son ensemble, d’un bon dynamisme.

Configuration de test
  • Téléviseur 16/9 Panasonic TX PK20F 16/9 82 cm 100 Hz
  • Sony STR-DE 545
  • Enceintes Sony : frontales (SS MF415), Surround et centrale (SS CR290), caisson de graves Sony SAW M
Note du disque
Avis

Moyenne

4,0
5
0
4
3
3
0
2
0
1
0

Je donne mon avis !

Avatar
Franck Brissard
Le 7 novembre 2014
Pas de commentaire.
Avatar
Giuseppe Salza
Le 23 novembre 2012
Pas de commentaire.
Avatar
jean-marc
Le 6 novembre 2012
Assez bon film, avec un style De Palma des années 70.
Michael Caine est excellent, Angie Dickinson est bof comme toujours, mais même si elle est dans les rôles principaux, on ne la voit pas tant que ça, du coup ça reste supportable.

Lire les avis »

Multimédia

Proposer une bande-annonce

Du même auteur
(publicité)

(publicité)

En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer notamment des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêt, l'affichage de vidéos ou encore le partage sur les réseaux sociaux.

OK En savoir plus