Kaamelott - Livre V - L'Intégrale : le test complet du Blu-ray

2007. Réalisé par Alexandre Astier
Avec Alexandre Astier, Lionnel Astier et Franck Pitiot

Édité par M6 Vidéo

Voir la fiche technique

Critique

Il y a des personnes qui sont presque agaçantes tant elles sont talentueuses dans tout ce qu’elles abordent. Alexandre Astier fait partie de ses personnes. Le créateur de la série Kaamelott en est également le réalisateur, le scénariste, l’acteur principal, le monteur et le compositeur !

Dès la première saison, qui remonte déjà à 4 ans, le succès a été au rendez-vous. Une audience phénoménale, des DVD qui se vendent comme des petits pains et des répliques qui font désormais le tour des bureaux et des cours de récré.

Mais notre homme n’est pas de ceux à s’endormir sur ses lauriers. Et fort d’un désir bien plus complexe que celui de faire rire la France tous les soirs en 3 minutes, Alexandre Astier n’a cessé depuis 4 ans de remettre son ouvrage sur le métier en donnant à sa création une direction plus dramatique au sens théâtral du terme.

 

Les épisodes s’allongent, les personnages ont plus de choses à dire, à faire, à découvrir (sur eux-mêmes), et le ton s’aggrave quelque peu. L’humour est toujours là, au détour d’une situation absurde ou d’un réplique qui fait mouche, mais l’ensemble a gagné en maturité au fur et à mesure des saisons.

Cette saison 5, ou Livre V, en est un exemple frappant et pour le moment un sommet. Toute l’histoire tend vers la noirceur et le chaos. Certes, la série perd en légèreté. Mais elle y gagne un statut de série « classique » en s’éloignant du format vignettes vite consommable. La version « director’s cut » ici présentée renforce encore ce virage : nous sommes ici en présence d’une vraie série, avec des épisodes de 50 minutes, avec séquence pré-générique, un superbe générique conçu pour l’occasion, un nouveau montage et un générique de fin.

 

Le nouveau montage présente ici et là des images jamais vues à la télé, que ce soit dans les formats longs ou courts. Alexandre Astier a rajouté de la musique et a donné à son histoire un nouveau rythme qui laisse préfigurer ce que sera le Livre VI, une oeuvre encore plus mûre, qui servira véritablement de tremplin vers les films cinéma qui sont en prévision.

Il faut désormais le savoir, Kaamelott n’est plus une série de pastilles humoristiques à consommer entre une série et un journal télé, mais une véritable série à part entière, protéiforme certes, mais bien une série de qualité comme la France en produit rarement.

Généralités - 4,0 / 5

Par rapport au DVD, on chute un peu en qualité niveau présentation. Au lieu du traditionnel grimoire, on a droit ici à un boîtier Blu-ray classique accueillant les deux disques, le tout glissé dans un étui carton brillant et gaufré. Un digipack spécial ou un Steelbook aurait donné un meilleur résultat. Côté menu, même charte graphique que dans le DVD avec forcément des adaptations dues à l’interactivité Blu-ray.
On apprécie par contre que l’éditeur ait fait l’effort de réduire le nombre de galettes entre éditions DVD et Blu-ray Disc, évitant ainsi de nous prendre pour des vaches à lait comme c’est le cas chez bon nombre d’éditeurs…

Bonus - 4,0 / 5

Sur cette édition Blu-ray Disc, les bonus sont répartis entre les deux disques et sont tous en HD 1080i.

Blu-ray Disc 1

Le traditionnel bêtisier nous gratifie cette fois de plus de 11 minutes de fous-rires et autres ratages.

Second bonus de ce disque, près de 40 minutes d’interview d’Alexandre Astier ! Du jamais vu pour un homme qui cumule beaucoup de casquettes sur cette série. Il a pris ici le temps de se poser devant la caméra et le micro de Christophe Chabert afin d’évoquer la director’s cut, le futur de la série, sa vision du métier, … Là aussi, le ton est décontracté tandis que les deux hommes déambulent dans les grandioses décors de Cinecitta à Rome qui accueillent une bonne partie de l’intrigue du Livre VI.

Blu-ray Disc 2

Le teaser du Livre VI, extrêmement court, nous fait découvrir un Arthur plus jeune à l’époque de sa carrière romaine. Il s’agira en effet d’un récit se déroulant avant les événements déjà connus de Kaamelott… on en piaffe d’impatience.

« Aux sources de Kaamelott », le documentaire de Christophe Chabert, en est ici à son 4ème volet et s’attache à l’aspect géopolitique de l’époque arthurienne. Comme pour les précédents volets, le réalisateur mixe interviews des acteurs de la série avec des interventions d’historiens et autres spécialistes de la légende d’Arthur. Le style à l’emporte pièce peut dérouter, mais cela donne une ambiance décontractée et sans langue de bois.

Alors, manque-t-il quelque chose ? Oui ! On est toujours en manque d’un véritable making of afin de découvrir les coulisses de la série en plein tournage. Et puis, director’s cut oblige, le format des épisodes de 50 minutes est parfait pour accueillir un commentaire audio d’Alexandre Astier ou même d’une partie du casting…

Image - 4,5 / 5

Ouf ! Le passage au Blu-ray nous gratifie bel et bien d’une image à la qualité bien supérieure à celle des images DVD. Les bémols tout de suite : image vidéo non progressive (1080i) d’où des vibrations sur les lignes horizontales et une certaine brillance exagérée ; ainsi qu’une rémanence fourmillante sur certaines zones sombres de l’image.
Mais à part ça, l’image est bluffante ! Diffusées en HD, les images de Kaamelott prennent une ampleur inédite. Profondeur et même un certain relief font leur entrée dans le monde d’Arthur, les couleurs claquent, les paysages prennent vie, les détails pullulent… un vrai bonheur, vivement le retour des premiers livres en HD !

Son - 5,0 / 5

Côté son, c’est carrément le grand luxe pour une série télé : DTS-HD Master Audio 5.1 ! Inutile de vous dire que ce qui faisait merveille en DD5.1 sur le DVD est ici encore amplifié. Les ambiances sont encore plus fines et collent à merveille avec l’image HD pour obtenir une immersion presque documentaire. La piste 2.0 toujours en DTS-HD MA s’en sort également très bien avec un mixage très équilibré aux dialogues très clairs.

Crédits images : © CALT Productions, Dies Irae, Shortcom

Configuration de test
  • Vidéo projecteur Toshiba TDP-MT700
  • Sony PlayStation 3
  • Ampli Denon AVR 2807
  • Kit enceintes/caisson Morel Nova (configuration 7.1)
  • Diagonale image 302 cm

En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer notamment des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêt, l'affichage de vidéos ou encore le partage sur les réseaux sociaux.

OK En savoir plus