Chargement en cours…

L'avis de la rédaction
Technique :
Lecteurs :
Aucun avis, soyez le premier !

Zazie dans le métro : le test complet du Blu-ray

France - 1960

Réalisé par Louis Malle

Avec Catherine Demongeot, Philippe Noiret, Hubert Deschamps, Carla Marlier, Annie Fratellini, Vittorio Caprioli

Critique par Sabrina Piazzi. Publiée le 19 décembre 2011

Critique

Zazie, une petite fille de dix ans, débarque à Paris. Sa mère qui est venue passer le week-end avec son amant, la confie à son oncle Gabriel. Dans le taxi de Charles, Gabriel lui montre les monuments de la capitale, mais Zazie s’en moque. Ce qu’elle veut, c’est connaître le métro. Hélas ! A sa grande déception, le métro est en grève…

Inventif, drôle, bourré de gags visuels, l’adaptation magistrale du roman de Raymond Queneau (paru en 1959) par Louis Malle demeure encore aujourd’hui un véritable ovni dans le paysage cinématographique français. La petite Catherine Demongeot (vue dans Faites sauter la banque avec Louis de Funès) s’en donne à coeur joie dans le rôle éponyme tout comme Philippe Noiret dont la gouaille communicative le révèle au grand public. Les dialogues alliant la poésie de Queneau avec l’argot de l’époque est aussi un véritable délice même si le rythme est inégal et le scénario trop succinct.

A partir d’un roman jugé inadaptable, Louis Malle s’empare de l’oeuvre de Raymond Queneau et convie le spectateur à prendre place dans une attraction digne des montagnes russes à travers le Paris des années 60. Le cinéaste dynamite le langage cinématographique au moyen d’accélérés, de ralentis, du dessin animé, afin de mettre en image la langue si particulière de Queneau. Zazie dans le métro est un film fou, avant-gardiste, explosif, unique (la séquence sur la Tour Eiffel est extraordinaire), qui demande toute l’attention du spectateur qui peut vite se retrouver perdu dans ce dédale d’images et de sons digne d’un cartoon. On aime ou on déteste !

4,0 / 5 Généralités

Un menu principal orange fluo (comme le pull de Zazie) animé et musical tapageur plonge immédiatement le spectateur dans l’ambiance du film, tandis que les dialogues cultes défilent à l’arrière-plan.

4,0 / 5 Suppléments

Coadaptateur de Zazie dans le métro, Jean-Paul Rappeneau, toujours précis dans ses souvenirs, revient en dix minutes sur sa rencontre et sa collaboration avec Louis Malle, l’oeuvre de Raymond Queneau et comment le réalisateur a su s’en emparer en trouvant des équivalences cinématographiques au langage singulier de l’auteur.

Tirée de l’émission « Lectures pour tous » en 1959, l’interview de Raymond Queneau est dense, sensible et l’homme semble étonné de l’engouement suscité par son livre Zazie dans le métro.

Un sympathique module d’un quart d’heure intitulé Le Paris de Zazie donne la parole à Philippe Collin, assistant-réalisateur de Louis Malle sur le tournage de Zazie dans le métro. Notre interlocuteur partage ses nombreux souvenirs quant à sa collaboration avec le cinéaste, évoque les lieux de tournage, le travail des couleurs (William Klein était conseiller artistique), les prises de vue à la Tour Eiffel et la transposition visuelle du langage de Raymond Queneau.

S’ensuivent trois segments audio diffusées sur ArteRadio.com en 2005. Le premier Zazie dans le rétro, 45 ans après permet d’entendre les voix de Catherine Demongeot (Zazie) et Antoine Roblot (Charles). Les deux complices se retrouvent avec plaisir, rejouent quelques scènes par dessus les dialogues du film, se souviennent du tournage. Les comédiens Yvonne Clech (la veuve Mouaque) et Nicolas Bataille (Fédor) interviennent eux aussi de leur côté, s’entretiennent par téléphone et dévoilent également quelques secrets de fabrication du film. La deuxième partie est consacrée au son du film de Louis Malle avec les propos de Kenout Peltier (chef monteuse) et André Hervée (ingénieur du son) qui s’attardent sur la musique, le mixage et le côté expérimental du film. Enfin et plus anecdotique, l’éditeur nous propose d’écouter quelques extraits du film passés à la moulinette de l’OuRaPo, Ouvroir de Radio potentielle émanant d’Arte Radio, qui consiste à produire des créations sonores, en appliquant des « contraintes » à l’enregistrement, au montage, au mixage et/ou à la diffusion, soit les étapes classiques du travail radiophonique.

4,5 / 5 Image

Arte reprend le master HD de Criterion restauré par les Archives Françaises du Film. D’une propreté immaculée, cette copie 1.33 plein cadre respecté restitue la vivacité de la colorimétrie tout en conservant un joli grain originel. Les séquences extérieures diurnes sont lumineuses, aucune scorie n’a succombé au lifting numérique, l’ensemble est d’une stabilité exemplaire et la HD renforce admirablement les contrastes. La profondeur de champ est impressionnante, le relief indéniable, et malgré un piqué parfois émoussé sur les scènes sombres entraînant quelques flous sporadiques, cette édition Blu-ray offre à Zazie dans le métro une confondante deuxième jeunesse.

4,5 / 5 Son

La piste DTS-HD Master Audio mono sature sensiblement mais les dialogues demeurent d’une précision sans faille. Le mixage est propre, dynamique, et la cacophonie finale lors de la bataille de choucroute est aussi renversante qu’ardente. Notons que la postsynchronisation est volontairement décalée avec le mouvement des lèvres des comédiens. Les sous-titres destinés au public sourd et malentendant sont également disponibles.

Acheter ce Blu-ray sur Amazon (123,00 €)

Configuration de test :

  • Téléviseur 16/9 Sony LCD Bravia KDL-32W5710
  • Sony BDP-5350
  • Ampli Pioneer VSX-520
  • Kit enceintes/caisson Mosscade (configuration 5.1)
  • TEST EN RÉSOLUTION 1080p - Diagonale image 81 cm
Zazie dans le métro - Blu-ray
Visuel non contractuel

(publicité)

(publicité)Fermer