Tommy : le test complet du Blu-ray

1975. Réalisé par Ken Russell
Avec Oliver Reed, Ann-Margret et Roger Daltrey

Édité par M6 Vidéo

Voir la fiche technique

Avatar Par
Le 17/10/2013
Critique

A la suite d’un choc psychologique brutal, Tommy est devenu sourd, muet et aveugle. Sa mère et son beau-père font tout pour le guérir. Mais en dehors d’une fascination pour les miroirs et les billards électriques, Tommy ne veut rien entendre. Jusqu’au jour où sa mère le projette à travers un miroir. C’est le miracle, Tommy entend, voit, parle. C’est le nouveau Messie.

Réalisé par Ken Russell (Un cerveau d’un milliard de dollars) et écrit par Pete Townshend, guitariste, auteur-compositeur, membre-fondateur et leader des Who, Tommy est tiré du premier opéra-rock créé en 1969 par The Who, l’adaptation cinématographique de l’album éponyme considéré comme l’un des meilleurs de tous les temps. Entièrement chanté par les comédiens et mis en musique, ce chef d’oeuvre reste emblématique des seventies et a marqué les esprits de plusieurs générations depuis sa sortie en 1975.

Tommy est un bijou incontournable de la culture psychédélique, excellemment écrit, enchaînant les numéros musicaux extraordinaires, porté par une mise en scène et un montage frénétiques qui ont d’ailleurs largement influencé le style MTV. Cette oeuvre ravit les sens tout en égratignant ouvertement l’ivresse de l’argent, la société de consommation, les « guides spirituels », les idolâtries, le culte de la personnalité, les fanatiques, les gourous et place les religions face à face à travers les portraits « chantés » d’une jeunesse iconoclaste incarnée par Ann-Margret (récompensée par un Golden Globe et une nomination aux Oscars), Roger Daltrey lui-même (chanteur et membre-fondateur des Who), Oliver Reed, ainsi que par des célébrités musicales telles que Tina Turner, Elton John et Eric Clapton qui participent joyeusement à cet explosif kaléidoscope. Cerise sur le gâteau, Jack Nicholson vient également pousser la chansonnette !

Film expérimental, ambitieux, excessif, drôle et grinçant, Tommy est un des films les plus riches et inépuisables du cinéma britannique des années 1970, un des plus gros trips de l’histoire du cinéma.

Généralités - 3,5 / 5

La jaquette est très attractive, tout comme le menu principal animé et musical qui plonge immédiatement dans l’ambiance de cet immense opéra-rock.

Bonus - 4,0 / 5

Nous commençons cette rubrique par une présentation du film (4’) par le journaliste musical Gilles Verlant, disparu en septembre 2013. Avec une passion contagieuse, notre interlocuteur retrace la genèse de Tommy, l’album puis son adaptation au cinéma en 1973.

S’ensuivent quatre interviews-fleuves réalisées en 2004 de Pete Townshend (57’ !), Roger Daltrey (18’), Ann-Margret (10’) et Ken Russell (20’).

Chacun revient sur la transposition de l’album Tommy en film à part entière. Pete Townshend, le guitariste, auteur-compositeur, membre-fondateur et leader des Who passe en revue la création de l’album Tommy en 1969 puis du projet de longue haleine pour le traduire en images. Les thèmes du film sont évoqués, tout comme le travail du cinéaste Ken Russell, le casting, l’expérimentation sur le son et le travail de titan réalisé pour écrire la bande originale. Chanteur et membre-fondateur des Who, Roger Daltrey, tout comme la comédienne Ann-Margret et le réalisateur Ken Russell (disparu en 2011), partagent quelques savoureuses anecdotes de tournage.

L’interactivité se clôt sur la bande-annonce.

Image - 4,5 / 5

M6 Vidéo ne fait pas les choses à moitié. Tel le phénix, Tommy renaît littéralement se de ses cendres avec ce master HD. Les fans vont être comblés. La propreté est de mise dès les premiers plans et ce sont surtout les couleurs qui restent éblouissantes à l’instar du premier et dernier plan du film marqués par un soleil de feu aux teintes orange fluo. Le patchwork multicolore de Ken Russell est éblouissant en Blu-ray. Le grain original est savamment respecté, la clarté omniprésente, chaque recoin des incroyables décors contient son lot de détails, le relief des textures est inédit et le piqué est aiguisé. Certes, tout n’est pas parfait, surtout sur les scènes plus sombres, mais les quelques fléchissements de la définition restent imputables aux délirantes conditions de tournage et l’usage fréquent de zooms. Le codec AVC consolide l’ensemble avec brio, les contrastes n’ont jamais été aussi fermes et les noirs denses. Vraiment un superbe objet et une splendide restauration.

Son - 5,0 / 5

Alors là, chapeau ! Montez le volume, car c’est du très grand spectacle ! A l’instar des films de Jacques Demy, Tommy est un film entièrement chanté et musical. Uniquement disponible en version originale, le mixage DTS-HD Master Audio se révèle particulièrement explosif. Les frontales et les latérales rivalisent de dynamisme, les chants sont exsudés avec force, la spatialisation est démentielle et le caisson de basses participe joyeusement à ce spectacle. Chaque note de guitares (acoustiques et électriques), basse, trompette, piano, synthétiseur, batterie, résonne dans les tympans. On en redemande !

Crédits images : © M6 Vidéo

Configuration de test
  • Téléviseur 16/9 Sony LCD Bravia KDL-32W5710
  • Sony BDP-5350
  • Ampli Pioneer VSX-520
  • Kit enceintes/caisson Mosscade (configuration 5.1)
  • TEST EN RÉSOLUTION 1080p - Diagonale image 81 cm
Note du disque
Avis

Moyenne

5,0
5
1
4
0
3
0
2
0
1
0

Je donne mon avis !

Avatar
Franck Brissard
Le 17 octobre 2013
Pas de commentaire.

Lire les avis »

Multimédia

Proposer une bande-annonce

Du même auteur
(publicité)

(publicité)

En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer notamment des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêt, l'affichage de vidéos ou encore le partage sur les réseaux sociaux.

OK En savoir plus