Dexter - Saison 7 : le test complet du Blu-ray

Dexter

2012. Réalisé par John Dahl
Avec Michael C. Hall, Jennifer Carpenter et Desmond Harrington

Édité par Showtime

Voir la fiche technique

Avatar Par
Le 27/09/2013
Critique

Debra vient tout juste de surprendre Dexter en train d’accomplir son petit rituel meurtrier sur Travis Marshall, « l’Ange de l’Apocalypse ». La jeune lieutenant de police ne peut s’empêcher de s’interroger sur l’acte auquel elle vient d’assister, mais décide tout de même d’aider l’expert scientifique à couvrir son crime. Leurs relations vont alors prendre une tournure des plus étranges, Debra étant complètement chamboulée par ce qu’elle a entrevu de son frère.

On raconte, raconte pas ? Le synopsis du coffret de la saison 7 de Dexter nous sort de l’embarras. Au début de ce nouvel arc, Debra connaît donc la vraie nature de son frère, et tous les secrets que sa famille lui avait caché. La « serialkillerite », même si consommée aux seuls dépens des vrais méchants, serait donc une addition ? Dexter peut-il se libérer de son passager noir, avec une cure de désintoxication au meurtre ?

L’arc 7 est la saison où Dexter et Debra (Michael C. Hall et Jennifer Carpenter : magnifiques) doivent tisser des liens familiaux toujours plus rapprochés et ambigus. L’étau sur les investigations jamais élucidées sur le Boucher de Bay Harbor se resserre. Dexter doit aussi se protéger de la vendetta d’un tueur russe implacable (un Ray Stevenson très inspiré) et faire face, ou plutôt succomber, au charme d’une fleuriste avec un penchant pour les meurtres par empoisonnement.

La saison 7 de Dexter est à ranger avec les moments réussis de la série. La narration est imprégnée de nostalgie, pour nous préparer à la fin proche de la saga. L’ultime cliffhanger hallucinant à l’issue du 12ème épisode nous offre un avant-goût des derniers feux d’artifice de la future saison 8.

Technique - 8 / 10

Le coffret est composé de 3 boîtiers Blu-ray doubles et un fourreau cartonné. Les titres et résumés des épisodes sont indiqués sur la face intérieure des jaquettes, mais il faut retirer les disques pour lire le contenu.

À l’instar des saisons précédentes, Dexter est une des rares séries à bénéficier d’une localisation luxueuse : anglais et français sont traités à égalité avec deux pistes Dolby TrueHD 5.1. Deux seuls épisodes par galette, qui dénotent des bitrates d’une élévation dantesque et une qualité de dépasse de loin celle des autres séries TV.

Le disque 1 offre deux scènes coupées. Sur le 2, une minuscule featurette autour de la scène (fictive) du stylo, plus un portrait de Ray Speltzer, l’un des méchants de la saison 7.

Direction le disque 6 pour la pièce de résistance des bonus. Tour de table des scénaristes, est une conférence (de 16’) très intéressante des auteurs qui discutent des différents enchaînements et évolutions de la saison 7. Un bon aperçu sur les mécanismes narratives des séries, même si la fragmentation en 7 modules laisse à désirer.

4 scènes commentées par Jennifer Carpenter (Debra), en VOST, introduite par une pancarte « Spoiler ! », et que vous devriez éviter à tout prix tant que vous n’aurez pas vu les surprises de la fin de saison.

L’image nous montre les sommets que le Blu-ray peut atteindre lorsqu’il bénéficie de bitrates très élévés. Il n’y a que deux épisodes de Dexter par galette, mais les encodages fournis par Showtime nous offrent une précision et une palette de couleurs hallucinantes. Exception faite peut-être pour American Horror Story, aucune autre série n’offre un tel rendu.

Vrai, le Dolby TrueHD a quelques carences sur le DTS-HD Master Audio, notamment dans la gestion des graves. Mais les deux pistes n’ont des comptes à rendre à personne dans la spatialisation des ambiances. Combien de séries connaissez-vous où la VF fait du jeu égal avec la VOST, à la fois dans la forme que dans le fond ? Les pistes de la version originale auront une expérience un tout petit peu plus immersive, mais ne coupons pas les cheveux en quatre : la gestion sonore de Dexter mérite un 5 sur 5.

Crédits images : © Showtime

Configuration de test
  • Écran LCD Sony (Full HD, 3D)
  • Panasonic DMP-BD35
  • Pioneer VSX-921
  • enceintes frontales, centre et surround Davis Odyssée
  • TEST EN RÉSOLUTION 1080p
Note du disque
8 / 10
Avis

Moyenne

4,0
5
0
4
2
3
0
2
0
1
0

Je donne mon avis !

Avatar
ouioui
Le 17 juillet 2016
Pas de commentaire.
Avatar
Giuseppe Salza
Le 27 septembre 2013
Pas de commentaire.

Lire les avis »

Multimédia

Proposer une bande-annonce

Du même auteur
(publicité)

(publicité)

En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer notamment des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêt, l'affichage de vidéos ou encore le partage sur les réseaux sociaux.

OK En savoir plus