Le Prophète : le test complet du Blu-ray

The Prophet

Blu-ray + Digital HD

2015. Réalisé par Roger Allers

Édité par Pathé

Voir la fiche technique

Critique

Le prophète

Sur l’île fictionnelle d’Orphalese, Almitra, une petite fille de huit ans, rencontre Mustafa, prisonnier politique assigné à résidence. Contre toute attente, cette rencontre se transforme en amitié. Ce même jour, les autorités apprennent à Mustapha sa libération. Des gardes sont chargés de l’escorter immédiatement au bateau qui le ramènera vers son pays natal. Sur son chemin, Mustafa partage ses poèmes et sa vision de la vie avec les habitants d’Orphalese. Almitra, qui le suit discrètement, se représente ces paroles dans des séquences oniriques. Mais lorsqu’elle réalise que les intentions des gardes sont beaucoup moins nobles qu’annoncées, elle fait tout son possible pour aider son ami. Arrivera-t-elle à le sauver ?

Le prophète

10 réalisateurs pour 1 prophète

Mondialement connu, le livre Le Prophète du poète et philosophe Kahlil Gibran a souvent nourri les fantasmes d’adaptation de certains cinéastes. C’est finalement en animation, soutenu par Roger Allers (co-réalisateur du Roi Lion) et Salma Hayek-Pinault que ce texte si inspirant s’envole du livre.

Seule une partie des « poèmes » du livre sont ici traduits en images et quelles images ! Pour commencer, Allers et son équipe ont inventé un fil rouge finalement assez sombre autour du personnage principal. Ce fil rouge est conçu sur une base de personnages en synthèse 3D mais avec un rendu 2D (Toon Shading) et sur fond de décors peints à la main. Le résultat est surprenant, on reconnait la marque du réalisateur, et l’on goûte du bout des lèvres ce mélange de techniques qui donne parfois une impression de flottement. Quand viennent les moments où le personnage principal « raconte » les poèmes de Gibran, c’est l’imagination d’une petite fille qui prend le relais par le biais de 9 autres réalisateurs venus insuffler leurs propres techniques et signatures graphiques. C’est dans ces moments là que le film décolle réellement et demande beaucoup de concentration de la part du spectateur car les riches images couplées au texte sont exigeantes en terme d’attention.

Le prophète

Si toutes ces collaborations sont hautement recommandables, on peut tout de même souligner celles de Tomm Moore (Brendan et le secret de Kells et Le Chant de la mer), Joann Sfar (Le Chat du rabbin), Gaëtan et Paul Brizzi (l’un des segments les plus spectaculaires de Fantasia 2000), qui offrent à cette oeuvre collective de véritables instants de grâce. Même Bill Plympton, plutôt habitué à des histoires « agités », propose ici un moment d’intense réflexion picturale…

Si l’ensemble de l’oeuvre peut sembler déséquilibrée dans son intensité et dans ses qualités, il est revanche impossible de n’être touché par aucun des segments qui la compose. Il est même probable que plusieurs visionnages soient nécessaires pour digérer complètement chacune des visions de ces artistes.

Le prophète

Technique - 6 / 10

Réservé pendant 4 mois à un certain circuit de distribution, Le Prophète se trouve enfin partout depuis le 1er août 2016. Son édition en DVD et Blu-ray est malheureusement très basique. Boîtier standard, menu sans chapitrage, pas de bonus, sous-titre français obligatoire sur la VO… c’est presque un miracle que le film soit sur le disque. La copie digitale est tout de même offerte.

Le prophète

Comme précisé juste avant, ne cherchez pas les bonus, il n’y en a pas. Il existe pourtant une petite demi-heure d’interviews sur l’édition américaine.

Fort heureusement, le film lui-même est assez bien traité par cette édition Blu-ray avec par exemple un encodage AVC très soigné qui ne rate pas un détail de tous les styles graphiques, ni aucune des magnifiques couleurs du film

Le prophète

Côté son, VF et VOST sont proposées en DTS-HD Master Audio 5.1 avec un mixage identique pour les deux. On pourra rester dubitatif par le doublage de la voix profonde de Liam Neeson par celle plus haut perchée du chanteur Mika qui ne colle pas vraiment au personnage, mais pour le reste, le spectacle sonore surtout assuré par Gabriel Yared à la composition et par des effets sonores très fins, est un régal.

Le prophète

Crédits images : © Doha Film Institute, Participant Media, Block/Hanson

Configuration de test
  • Vidéo projecteur Toshiba TDP-MT700
  • Sony PlayStation 3
  • Ampli Denon AVR 2807
  • Kit enceintes/caisson Morel Nova (configuration 7.1)
  • Diagonale image 302 cm
Note du disque
6 / 10
Avis

Moyenne

4,0
5
0
4
1
3
0
2
0
1
0

Je donne mon avis !

Avatar
Stéphane Leblanc
Le 16 septembre 2016
Si l’ensemble du Prophète peut sembler déséquilibré dans son intensité et dans ses qualités, il est revanche impossible de n’être touché par aucun des segments qui le compose. Il est même probable que plusieurs visionnages soient nécessaires pour digérer complètement chacune des visions de ces artistes.

Lire les avis »

Multimédia
Le Prophète
Bande-annonce 1 VF
Le Prophète
Bande-annonce 2 VF

Proposer une bande-annonce

Du même auteur
(publicité)

(publicité)

En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer notamment des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêt, l'affichage de vidéos ou encore le partage sur les réseaux sociaux.

OK En savoir plus