Double assassinat dans la rue Morgue : le test complet du Blu-ray

Murders in the Rue Morgue

Combo Blu-ray + DVD

1932. Réalisé par Robert Florey
Avec Bela Lugosi, Sidney Fox et Leon Ames

Édité par Elephant Films

Voir la fiche technique

Avatar Par
Le 22/05/2017
Critique

Double assassinat dans la rue Morgue

Dix-neuvième siècle, Paris : on découvre les corps de jeunes femmes assassinées, portant toutes une curieuse marque au bras. La police enquête. L’inquiétant Docteur Mirakle (sic) présente dans une foire un gorille qu’il considère comme le chaînon manquant de l’évolution zoologique entre l’homme et le singe. Mademoiselle Lespanaye et l’étudiant en médecine dont elle est amoureuse, assistent, impressionnés à son spectacle. Ils ignorent que Mirakle est un savant fou qui a jeté son dévolu sur mademoiselle Lespanaye pour tenter une expérience biologique meurtrière et qu’il n’est étranger aux meurtres qui ensanglantent la capitale.

Double assassinat dans la rue Morgue (Murders in the Rue Morgue) (USA 1932) de Robert Florey (1900-1979) est un classique Universal de l’âge d’or américain du cinéma fantastique (1931-1945) qui allie, parfois assez curieusement, influences plastiques de l’expressionnisme allemand et du cinéma impressionniste français, à partir d’un scénario démentiel, totalement invraisemblable mais savoureux par son surréalisme agressif, et modifiant considérablement l’histoire extraordinaire d’Edgar Poe, n’en conservant que son titre original et une ou deux idées (le cadavre caché par le singe dans une cheminée).

Double assassinat dans la rue Morgue

On sait que Florey, ce cinéaste français émigré à Hollywood, s’intéressait au fantastique et qu’il avait failli signer la réalisation du Frankenstein (USA 1931) de James Whale et qu’il devait signer par la suite un autre classique du genre : La Bête à cinq doigts (The Beast With Five Fingers) (USA 1946) avec Peter Lorre. La direction de la photographie de Karl Freund comme la mise en scène de Florey sont dynamiques (la caméra suit le balancement de mademoiselle de l’Espanaye durant une fête champêtre, elle multiplie les points de vue durant la course nocturne du gorille sur le toit). Bela Lugosi compose un savant fou baroque, halluciné et hallucinant, presque caligaresque. De ce titre Universal, la Warner distribua vingt ans plus tard une intéressante variation : Le Fantôme de la Rue Morgue (USA 1954) de Roy Del Ruth, au scénario encore très différent mais non moins éloignée de l’histoire originale de Poe. Même remarque pour la troisième version filmée par le cinéaste Gordon Hessler en 1971. Le géant Noble Johnson (vu à la même époque dans King Kong et dans Les Chasses du Comte Zaroff) joue un inquiétant second couteau. Sur le plan de l’histoire du cinéma, notons, enfin, la présence du cinéaste John Huston crédité de l’écriture des dialogues additionnels.

Double assassinat dans la rue Morgue

Technique - 6 / 10

Il s’agit d’une édition spéciale assez légère comprenant une présentation synthétique par Jean-Pierre Dionnet (durée environ 10 mn) et une galerie photos ainsi que les nombreuses bandes-annonces de la collection Cinéma Monster Club qui présente de nombreux classiques Universal du cinéma fantastique tournés entre 1935 et 1955.

Format 1.37 N&B compatible 16/9. Copie chimique remarquablement restaurée, masters HD comme SD presque parfaits, compte tenu de l’âge ancien du matériel. La photo signée par le cinéaste Karl Freund - qui fut directeur photo mais aussi cinéaste puisqu’il signa deux classiques du cinéma fantastique de l’âge d’or américain : La Momie (1933), Mad Love (1935) - est bien reproduite, les noirs sont profonds, le contraste et la définition sont nets. On avait découvert Double assassinat dans la rue Morgue, pour notre part, sur une copie chimique en très mauvais état, projetée vers minuit au Palais des Congrès en 1975 : le cinéphile vidéaste contemporain se retrouve, grâce à cette édition vidéo, dans de bien meilleures conditions techniques de vision.

VOSTF mono DTS-HD MA 2.0 bien reportée : dialogues, musique et effets sonores sont très nets et dynamiques. Aucune VF d’époque proposée. A-t-elle existé ?

Double assassinat dans la rue Morgue

Crédits images : © Paramount Pictures

Configuration de test
  • Téléviseur 16/9 Panasonic FullHD
  • Sony BDP-5350
  • Ampli Sony
  • TEST EN RÉSOLUTION 1080p
Note du disque
6 / 10
Avis
Multimédia
Double assassinat dans la rue Morgue
Bande-annonce VOST

Proposer une bande-annonce

Du même auteur
(publicité)

(publicité)

En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer notamment des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêt, l'affichage de vidéos ou encore le partage sur les réseaux sociaux.

OK En savoir plus