Nemesis : le test complet du Blu-ray

Sam Was Here

2016. Réalisé par Christophe Deroo
Avec Rusty Joiner, Sigrid La Chapelle et Hassan Galedary

Édité par Condor Entertainment

Voir la fiche technique

Critique

Nemesis

Représentant de commerce, Sam Cobritz est envoyé faire du porte à porte dans la région désertique du sud de la Californie. Après n’avoir croisé que des maisons vides et des portes closes, Sam doit se rendre à l’évidence, les habitants ont disparu. Sur le chemin du retour, les événements troublants se multiplient : sa voiture a été sabotée, d’inquiétants messages de menace lui parviennent, et la police le prend en chasse. Seul, dans l’inconnu, pourra-t-il s’extirper du piège qui semble se refermer sur lui ?

Le mystère de l’ouest

Nemesis, le premier long métrage de Christophe Deroo aurait tout aussi bien pu en rester au stade de court métrage (le film est une émanation du court Polaris du même réalisateur) ou faire un épisode tout à fait honorable d’une série du type La Quatrième dimension ou Night Gallery. Son scénario tient dans un mouchoir de poche, sa fin est largement ouverte aux interprétations, et n’espérez pas avoir la moindre réponse aux multitudes de questions qu’il soulève.

Il ne fait aucun doute que l’on peut applaudir la forme : l’acteur Rusty Joiner est fantastique, la photographie road-movie-western est léchée à souhait, la musique « Carpenter » nous replonge dans les années 80 où tout était encore possible… les promesses sont nombreuses.

Mais il faut vraiment faire preuve d’indulgence avec le fond qui ne va pas assez loin dans son propos et joue la carte de la frustration à 200%. Le mystère est une denrée rare au cinema de nos jours, mais quand il n’y a pas la moindre amorce d’explication, pas le moindre os à ronger et que le visuel absorbe le texte, on ne ressort pas avec ce plaisir coupable, ce malaise qui colle aux tripes pendants quelques heures. L’intensité de Nemesis reste alors à la hauteur de cette lumière mystérieuse dans le ciel du « héros » : lointaine, éparse, timide.

Aussi crasseuse, poisseuse et flippante soit-elle, la formidable ambiance de Nemesis ne suffit pas à constituer une structure suffisamment puissante pour laisser un souvenir impérissable. On gardera cependant un oeil curieux sur Christophe Deroo qui en a manifestement sous le coude.

Nemesis

Technique - 7 / 10

Testé sur check-disc, Nemesis en Blu-ray est livré dans un boîtier standard avec surétui. Les menus sont simples, animés et sonorisés. Bien que proposés d’emblée avec la VO, les sous-titres sont escamotables.

La partie bonus accueille une très intéressante interview du réalisateur Christophe Deroo. Celle-ci démarre sur des images de ses 3 courts métrages que l’on aurait largement apprécié de retrouver ici, puis se poursuit avec des images du tournage de Nemesis, faisant de ce quart d’heure, un véritable petit making of.

Captées par les fameuses caméras RED, les images du film sont absolument somptueuses. Les ambiances désertiques, la crasse, la poussière… tout est à la fois criant de vérité et en même temps nimbé de surréalisme. L’encodage AVC du Blu-ray ne faillit jamais.

Très belle bande sonore également, avec des presque silences pesants et une musique signée Christine (du même nom que le film de Carpenter) pleine de basses chaudes et profondes. Le tout est livré en DTS-HD Master Audio 5.1, que ce soit en VF ou en VOST. La VF se démarque avec un mixage plus volontaire et plus sec, tandis que la VOST reste plus naturelle et plus chaude.

Nemesis

Crédits images : © Condor Entertainment

Configuration de test
  • Vidéo projecteur Toshiba TDP-MT700
  • Sony PlayStation 3
  • Ampli Denon AVR 2807
  • Kit enceintes/caisson Morel Nova (configuration 7.1)
  • Diagonale image 302 cm
Note du disque
7 / 10
Avis

Moyenne

2,0
5
0
4
0
3
0
2
1
1
0

Je donne mon avis !

Avatar
Stéphane Leblanc
Le 5 mai 2017
Aussi crasseuse, poisseuse et flippante soit-elle, la formidable ambiance de Nemesis ne suffit pas à constituer une structure suffisamment puissante pour laisser un souvenir impérissable. On gardera cependant un oeil curieux sur Christophe Deroo qui en a manifestement sous le coude.

Lire les avis »

Multimédia
Nemesis
Bande-annonce VF
Nemesis
Bande-annonce VOST

Proposer une bande-annonce

Du même auteur
(publicité)

(publicité)

En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer notamment des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêt, l'affichage de vidéos ou encore le partage sur les réseaux sociaux.

OK En savoir plus