Dragonheart, la bataille du coeur de feu : le test complet du Blu-ray

Dragonheart: Battle for the Heartfire

2017. Réalisé par Patrik Syversen
Avec Tom Rhys Harries, Jessamine-Bliss Bell et Tamzin Merchant

Édité par Universal Pictures France

Voir la fiche technique

Critique

Dragonheart, la bataille du coeur de feu

Drago, le dragon légendaire, assiste à la mort tragique du roi Gareth. Ses petits-enfants qui possèdent chacun la force unique du dragon, se disputent alors le trône. Mais lorsque la source du pouvoir de Drago connue sous le nom de Coeur de Feu est dérobée, les jumeaux doivent s’unir pour maintenir la paix dans le Royaume.

Coeur de séquelle

En 1996, Rob Cohen était encore loin du premier Fast and Furious ou du premier xXx, mais il avait déjà réussi à impressionner les foules avec le premier (un vrai lanceur de saga ce Cohen) Coeur de dragon (Dragonheart). Bien évidemment, le dragon (doublé à l’époque par Sean Connery - et par Philippe Noiret en VF), héros du film aux côtés de Dennis Quaid (L’Étoffe des héros, Great Balls of Fire !, L’Aventure intérieure) était l’attraction principale d’un film au scénario assez simplet. Porté par des effets spéciaux proprement spectaculaires pour l’époque, le film avait réussi à séduire un large public. Et qui dit séduction, dit souvent suite(s) ! Pas plus téméraire que ça sur le sujet, Universal n’a tout de même pas retenté l’expérience au cinéma, mais plutôt en direct-to-video. D’abord ciblant un public jeune avec Coeur de dragon 2 - Un nouveau départ, le ton s’est ensuite obscurcit avec Coeur de dragon 3 - La malédiction du sorcier et le présent Dragonheart, la bataille du coeur de feu qui surfent plus sur la vague des Hobbits et autres Game of Thrones (Le Trône de Fer).

Ce Coeur de Dragon 4 est d’ailleurs assez intimement lié au précédent opus par une séquence qui fait le lien en quelques secondes entre le personnage principal du 3 et les deux jeunes héros du 4.

Dragonheart, la bataille du coeur de feu

Alors que reste-t-il de l’émerveillement du premier film ? Pas grand chose à vrai dire. Le gimmick du lien dragon-humain est poussé à son extrême, le thème musical de Randy Edelman est usé jusqu’à la corde, les effets spéciaux sont honorables mais bien en deça d’un Game of Thrones (Le Trône de Fer), les acteurs en font des caisses et le scénario est prévisible au possible… Reste une photographie assez soignée et la voix chaude de Patrick Stewart (le Capitaine Picard de Star Trek - La nouvelle génération et le formidable Professeur Xavier de X-Men (Films) et Logan) qui succède à Ben Kingsley qui avait officié à ce poste dans le 3ème film.

Une suite tout à fait dispensable.

Dragonheart, la bataille du coeur de feu

Technique - 7 / 10

Testé sur un check-disc, le Blu-ray de Dragonheart, la bataille du coeur de feu est disponible dans un boîtier standard avec menus made-in Universal.

Côté suppléments, 3 featurettes nous font faire le tour du propriétaire : un Making of assez général, La magie derrière Drago qui insiste sur les effets spéciaux sans vraiment les montrer et sur le doublage en compagnie de Patrick Stewart, et enfin Dans le château qui s’attarde sur les décors installés en Roumanie. Avec 3 à 5 minutes chacune, dont pas mal d’extraits du film, n’espérez par apprendre grand chose.

Côte image, c’est propre, capté en numérique, avec une photographie assez douce, plutôt sombre qui permet de gommer un peu les soucis d’intégration du dragon dans les prises de vues. Encodées en AVC, les images proposent une belle définition.

Universal oblige, la configuration sonore pour un film de ce calibre est sans surprise avec une VOST DTS-HD Master Audio 5.1 qui en a sous le capot avec des ambiances assez discrètes et des basses honorables, et une VF en DTS standard 5.1 qui ne présente pas grand intérêt d’un point de vue artistique et technique.

Dragonheart, la bataille du coeur de feu

Crédits images : © Universal 1440 Entertainment

Configuration de test
  • Vidéo projecteur Toshiba TDP-MT700
  • Sony PlayStation 3
  • Ampli Denon AVR 2807
  • Kit enceintes/caisson Morel Nova (configuration 7.1)
  • Diagonale image 302 cm
Note du disque
7 / 10
Avis

Moyenne

2,0
5
0
4
0
3
0
2
1
1
0

Je donne mon avis !

Avatar
Stéphane Leblanc
Le 6 octobre 2017
Le gimmick du lien dragon-humain est poussé à son extrême, le thème musical de Randy Edelman est usé jusqu’à la corde, les effets spéciaux sont honorables mais bien en deça d’un Game of Thrones, les acteurs en font des caisses et le scénario est prévisible au possible…

Lire les avis »

Multimédia

Proposer une bande-annonce

Du même auteur
(publicité)

(publicité)

En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer notamment des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêt, l'affichage de vidéos ou encore le partage sur les réseaux sociaux.

OK En savoir plus