Narcos - Saison 2 : le test complet du Blu-ray

Narcos

2016. Réalisé par Gerardo Naranjo
Avec Wagner Moura, Boyd Holbrook et Pedro Pascal

Édité par Gaumont

Voir la fiche technique

Avatar Par
Le 28/11/2017
Critique

Narcos - Saison 2

Après son évasion de la Cathédrale, le lieu de détention qu’il avait négocié avant de se rendre, Pablo Escobar est en cavale. DEA, gouvernement colombien, cartels rivaux… tous le traquent. Un seul objectif : le capturer… plutôt mort que vif !

Narcos, créée par Carlo Bernard, Chris Brancato, Doug Miro et Paul Eckstein, coproduite par Gaumont International Television et Netflix, confirme dans cette deuxième saison toutes ses qualités.

Alors que la saison 1, en suivant sur une période de quinze ans l’ascension de Pablo Escobar, avait un aspect documentaire, la seconde saison, sur la chute du patron de cartel de Medellin, concentrée sur une période de 18 mois, est plus dramatique.

Elle montre un homme traqué, contraint de se terrer dans des cachettes sordides pour échapper à la police, aux hommes de la DEA, aux menées des autres cartels, notamment celui de Cali, visant à l’éliminer et, de plus, à Los Pepes, acronyme pour « PErseguidos por Pablo Escobar » (« Persécutés par Pablo Escobar »), des escadrons paramilitaires d’extrême-droite.

La dramatisation se nourrit de deux ingrédients : la menace qui pèse sur la famille de Pablo Escobar et l’acharnement de celui-ci, contre toute raison, à reconquérir son statut de baron de Medellin. Le scénario fait clairement apparaître que besoin de puissance et, surtout, de considération, dépasse de loin le seul appât du gain. Une courte scène, par exemple, souligne l’embarras des trafiquants à rapatrier des USA l’empilement des liasses de dollars, nettement plus encombrantes que les paquets de cocaïne !

Narcos - Saison 2

Plus dramatique, Narcos, saison 2, continue de coller aux grandes lignes de la vie de Pablo Escobar… jusqu’à sa mort, filmée sur le toit d’un immeuble voisin de celui sur lequel se termina sa cavale ! Toutefois, des libertés auraient été prises avec la vérité historique selon Sebastián Marroquín, le fils de Pablo Escobar (anciennement Juan Pablo Escobar, un nom devenu difficile à porter), qui dit avoir relevé pas moins de 28 inexactitudes dans la seule saison 2 !

Le choix du Brésilien Wagner Moura pour incarner Pablo Escobar s’avère judicieux : à sa ressemblance avec le modèle (une bedaine postiche dans la saison 2 souligne le « poids » des ans) s’ajoute la sobriété d’un jeu qui rend encore plus glaçante la nature monstrueuse du personnage. On avait remarqué l’acteur dans l’excellent diptyque Tropa de Elite : Troupe d’élite - Dans l’enfer des favelas (2007) et Troupe d’élite - L’ennemi intérieur (2011) réalisé par José Padilha, également producteur exécutif de Narcos dont il a aussi dirigé deux épisodes de la saison 1.

À ses côtés, se distinguent, dans une nombreuse distribution, Pedro Pascal dans le rôle de Javier Peña, un agent latino de la DEA. La saison 2 accorde aussi plus d’importance et d’épaisseur aux femmes, à la jeune épouse d’Escobar, interprétée par Paulina Gaitan, célèbre au Mexique, à sa mère, interprétée par Paulina García.

La saison 3 de Narcos, diffusée en septembre sur les écrans de Netflix, nous maintiendra en Colombie, sur les chasses du cartel de Cali créé par les frères Gilberto et Miguel Rodríguez Orejuela, très présents dans la saison 2, et par Chepe Santacruz Londoño. La saison 4, annoncée pour 2018, nous emmènera au Mexique.

Narcos - Saison 2

Généralités - 3,5 / 5

Narcos, saison 2 (10 x 52 minutes) et ses suppléments tiennent sur quatre Blu-ray (3 BD-50 et 1 BD-25) logés dans un digipack à quatre volets, glissé dans un épais cartonnage ; Sort simultanément une intégrale des saisons 1 et 2 (8 Blu-ray ou 8 DVD).

Le menu animé et musical propose la version originale, avec sous-titres imposés placés trop haut sur l’image, et un doublage en français, dans deux formats audio : DTS-HD Master Audio 5.1 et 2.0 stéréo.

Seuls sont doublés en français les dialogues en anglais, pas ceux en espagnol.

Sous-titres pour malentendants.

Bonus - 3,0 / 5

En complément, des scènes coupées d’une durée cumulée de 13 minutes, réparties sur les trois premiers disques.

Sur le disque 4, un commentaire de l’épisode 10 par Wagner Moura, Eric Newman, producteur exécutif, et Andrés Baiz, réalisateur, fournit des informations intéressantes sur les agissements des trafiquants, sur le contexte historique et sur le tournage. Faute de sous-titres, elles seront réservées aux anglophones.

Suit un entretien avec Wagner Moura, Eric Newman et Andrés Baiz (20’) qui insistent sur les différences entre la saison 1 et la saison 2, cette dernière concentrée sur une période de temps beaucoup plus courte. Ils disent avoir dessiné un portrait authentique du personnage, un tueur redoutable (il aurait lui-même commis 200 assassinats et en aurait commandité 4 000), mais aussi un père et mari attentionné.

Pour finir, Pablo, mort ou vif (2’), un rapide survol de la saison 2 et la bande-annonce.

Narcos - Saison 2

Image - 4,5 / 5

L’image (1.78:1, 1080p, AVC) appelle les mêmes commentaires que ceux faits pour la saison 1 : elle très stable, parfaitement détaillée et contrastée dans tous les environnements, dans toutes les conditions d’éclairage, à l’exception de quelques petites faiblesses occasionnelles dans quelques scènes d’intérieur moins éclairées.

Son - 4,0 / 5

Même constat pour le son. Le format DTS-HD Master Audio 5.1, disponible pour la version originale comme pour le doublage en français, bénéficie d’une excellente dynamique, d’un spectre ouvert avec des basses fermes et procure une sensation d’immersion souvent un peu trop discrète, mais qui peut être spectaculaire dans les scènes d’affrontement. Les rythmes latinos de la musique d’accompagnement occupent l’espace.

Certains dialogues en anglais ont un timbre un peu caverneux, ce que nous n’avions pas relevé en testant la saison 1. Ce défaut n’affecte pas le doublage en français, par ailleurs très peu naturel.

Une alternative DTS-HD Master Audio 2.0 est disponible dans les deux versions.

Narcos - Saison 2

Crédits images : © Gaumont International Television

Configuration de test
  • Vidéo projecteur JVC DLA-X70BRE
  • OPPO BDP-93EU
  • Denon AVR-4520
  • Kit enceintes/caisson Focal Profile 918, CC908, SR908 et Chorus V (configuration 7.1)
  • TEST EN RÉSOLUTION 1080p - Diagonale image 275 cm
Note du disque
Avis

Moyenne

5,0
5
1
4
0
3
0
2
0
1
0

Je donne mon avis !

Avatar
Philippe Gautreau
Le 29 novembre 2017
Cette deuxième saison de Narcos montre la chute de Pablo Escobar, traqué par l’armée, par la DEA, par les autres cartels colombiens et par les escadrons de la mort. Une saison encore plus dramatique que la première. La suite nous emmènera au Mexique…

Lire les avis »

Multimédia
Narcos - Saison 2
Bande-annonce VOST
Narcos - Saison 2
Bande-annonce VF

Proposer une bande-annonce

Du même auteur
(publicité)

(publicité)

En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer notamment des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêt, l'affichage de vidéos ou encore le partage sur les réseaux sociaux.

OK En savoir plus