Destination finale : le test complet du DVD

Final Destination

Édition Prestige

2000. Réalisé par James Wong
Avec Devon Sawa, Ali Larter et Kerr Smith

Édité par Metropolitan Vidéo

Voir la fiche technique

Avatar Par
Le 04/05/2001
Critique

Prémonitions fatales. Des ombres inquiétantes, des courants d’air au coeur de la nuit, une sensation de déjà vu sur le destin du vol 180 vers Paris CDG. Débarquement d’urgence au terminal, le jet décolle, il explose dans une boule de feu quelques instants après… et le film commence.

Bienvenus dans un horror film pas comme les autres. New Line Cinema rentre dans l’âge post-Scream avec son nouveau fleuron, « Destination finale », un OVNI hors-catégorie où le « méchant » est la Mort elle-même, et où les survivants du vol 180 doivent se fier à leurs sensations épidermiques, pour détecter et déjouer les plans de la grande faucheuse. On n’avait pas vu un tel film depuis l’ère de Val Lewton, et sans doute on n’en verra pas d’autres de sitôt.

Après un tel démarrage-choc, le film peine un peu à atteindre son ultime destination à l’heure. Mais il n’arrête pas d’essayer. Une première fin, en style Sixième sens, a été évitée de justesse (Dieu merci) grâce aux projections-tests. Les jeunes acteurs ont le parfait physique du rôle, en commençant par Devon Sawa. A l’arrivée, un excellent rollercoaster du genre et un candidat à plusieurs visionnages sans modération.

Généralités - 5,0 / 5

Non, il n’y a pas d’effet-hologramme sur le disque sérigraphié (le boîtier contient en revanche une holo-carte). Ce n’est pas bien grave, car les menus valent amplement le détour. Cliquez sur n’importe quelle option, et revenez ensuite à l’écran principal : après un petit message minimaliste (du genre « quel est votre état de santé ? »), le look & feel change ! Nous avons compté 7 déclinaisons aléatoires (plus celle par défaut). Le même esprit horro-ludique se retrouve dans les autres écrans animés : Seven7 joue à nous faire peur. Un moyen très malin pour garder l’intérêt du disque face aux visions répétées du film.

Bonus - 4,5 / 5

Un traitement de luxe presque conforme à l’édition Zone 1 du film, avec localisation totale des suppléments. La pièce de résistance (à voir APRES le visionnage du film) est un mini- documentaire sur la stratégie des projections-tests de « Destination finale », qui ont poussé New Line à changer la fin originale (absolument hors-sujet) et un « sub-plot » du récit (l’histoire d’amour entre les deux héros, la fille qui tombe enceinte, etc.). Ces scènes supprimées sont aussi disponibles dans une section à part (en 16/9 et en VOST).
Un peu de détente ? Essayez les deux jeux : « Votre pouvoir psychique » et « L’horloge fatale ». Le premier consiste à deviner les cartes choisies par le programme ; le second calcule l’heure de votre mort (suggestion : donnez des réponses très « bio », et admirez le résultat).
Parmi le reste du programme, un documentaire assez inutile sur une enquêteur-médium (« Pam Coronado »), le commentaire audio du réalisateur et des acteurs (en VOST comme le reste), quelques filmographies et bandes-annonces, plus un petit menu Credits, accessible à partir de l’écran d’accueil.

Image - 4,0 / 5

La fluidité est de mise, voire même trop. L’image perd un peu de définition lors des mouvements de caméra. Rien à redire dans les plans plus stables. L’ambiance bleutée et presque hi- tech de la source argentique, est bien encodée. Pas de pixelisations, ni de drops visibles.

Son - 5,0 / 5

Toutes les subtilités du Dolby Digital en action. Pas besoin du DTS, lorsque l’encodage est bien soigné. Pas d’effets tapageurs, mais un subtil climat gothique, qui prend de l’ampleur lors des scènes spectaculaires, ou pendant les interventions presque invisibles de la Mort. VO et VF font pratiquement jeu égal.

Configuration de test
  • Téléviseur 16/9 Sony WEGA 16/9 82 cm
  • Sony PlayStation 2
  • Denon AVR-1801
  • enceintes frontales, centre et surround Davis Odyssée
Note du disque
Avis

Moyenne

4,4
5
2
4
3
3
0
2
0
1
0

Je donne mon avis !

Avatar
ouioui
Le 28 avril 2015
Pas de commentaire.
Avatar
Giuseppe Salza
Le 17 août 2009
Pas de commentaire.
Avatar
shiryu
Le 22 septembre 2004
Un film prenant du début à la fin ...
On y rentre corps et ame .... Et on n'en sort jamais ....

Lire tous les avis »

Multimédia

Proposer une bande-annonce

Du même auteur
(publicité)

(publicité)

En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer notamment des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêt, l'affichage de vidéos ou encore le partage sur les réseaux sociaux.

OK En savoir plus