Capitaine Flam - Vol. 3 : le test complet du DVD

Captain Future

1978. Réalisé par Tomoharu Katsumata

Édité par IDP Home Video

Voir la fiche technique

Critique

Plus de 20 ans après sa diffusion sur TF1, l’éditeur IDP fait très fort avec la sortie en DVD de l’intégrale de la série Capitaine Flam, datant de 1978. Mais une fois la nostalgie passée, on ne peut que constater la pauvreté technique de cette série réalisée presque exclusivement à partir de plans fixes. Ca n’a pas dû coûter bien cher, même pour l’époque… Les scénarios oscillent quant à eux entre la science-fiction intelligente et le ridicule qui heureusement ne tue pas. Pour collectionneur ou nostalgique invétéré.

Généralités - 5,0 / 5

Du beau boulot chez IDP ! Voilà ce que donne un DVD conçu et réalisé par des professionnels qui sont aussi des passionnés ! Les menus sont animés, sonorisés et très pratiques. Le programme découpé en 2 voyages de 4 épisodes pour chaque DVD permet (grâce à l’option sans générique) de passer 1h30 non-stop sur un scénario ! De plus, grâce à ce remplissage optimisé des DVD, la série entière tient sur 7 DVD là où d’autres éditeurs en aurait bien mis 10 ! Le seul regret viendra pour les puristes de l’absence de version originale sous-titrée, mais les droits et travaux supplémentaires n’étaient sûrement pas compatibles avec les exigences de l’éditeur en matière de temps et de budget ou tout simplement était-ce un problème de mise à disposition de tels éléments.

Bonus - 2,0 / 5

C’est pas très épais de ce côté-ci ! Certes les personnages ont droit à une fiche de présentation chacun (y compris le méchant de chaque DVD en bonus caché) mais c’est bien tout ce que vous pourrez trouver en plus des épisodes. En effet les bandes-annonces auto-promo des autres titres édités par IDP ne constituent pas un réel plus… Autre curiosité, la possibilité de lire un synopsis et de voir un extrait de tous les autres épisodes de la série (ceux qui ne sont pas sur le DVD évidemment).

Image - 4,5 / 5

Pour l’âge des images, c’est plutôt réussi. La définition est bonne, le contraste élevé et la luminosité correcte. Pas d’artefact de compression à signaler.

Son - 4,0 / 5

Là aussi, pour l’âge des matériaux d’origine, on est agréablement surpris par un mono sur deux canaux qui restitue tout ce qui faut. Seul problème à déplorer sur ce volume 3, le son qui saute sur les dernières secondes du dernier épisode.

Configuration de test
  • Téléviseur 16/9 Sony 16/9 70 cm
  • Pioneer 626
  • Yamaha RX-V393RDS
  • kit enceintes & caisson Yamaha NSP-300

En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer notamment des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêt, l'affichage de vidéos ou encore le partage sur les réseaux sociaux.

OK En savoir plus