Jack Frost : le test complet du DVD

1996. Réalisé par Michael Cooney
Avec Chris Allport, Stephen Mendel et F. William Parker

Édité par Free Dolphin Entertainment

Voir la fiche technique

Avatar Par
Le 08/01/2001
Critique

Un jour peut-être, on parlera de ça aux petits-enfants. Du jour où on a bravé pour voir « Jack Frost ». Parce que - sérieusement - comment prendre au sérieux cette histoire d’un serial killer qui devient bonhomme de neige pour continuer à refroidir les gens ? C’est ce genre de films qui fait la réputation du trash-cinema. Intenable. Zéro budget et zéro moyens. Matière grise réfrigérée. Il faut le voir pour y croire (et à vitesse normale, sans tricher). Le cas est simple : soit on le fuit comme le virus d’Ebola, soit on le conserve jalousement pendant le reste de nos jours. Au fait, on s’amuse beaucoup plus avec ce film qu’avec l’autre « Jack Frost » hollywoodien avec Michael Keaton…

Généralités - 4,0 / 5

L’art et la manière de ne pas passer inaperçu - avec une jaquette qui est tout un programme (le budget du visuel est sans doute supérieur à celui du film, on vous a prévenus…). Et l’intérieur est encore plus cult, avec une trading card en hologramme. Free Dolphin pousse à fond la collectormania décalée pour vendre le film aux fans des trash hors-normes.

Bonus - 2,0 / 5

Juste la bande-annonce en français. Mais en prime, la carte collector en hologramme, avec le décalage entre le bonhomme de neige gentil et la version méchante.

Image - 2,0 / 5

Hum. Avec le budget très étrique de « Jack Frost », les bonhommes de Free Dolphin ont fait des miracles pour essayer de garder un minimum de détails et de définition. On imagine l’équipe du film en train d’engager le charcutier et le boulanger du quartier pour assurer la photo et les décors, donc on ne va pas faire les difficiles, OK ?

Son - 2,0 / 5

Tout à l’avant, avec une dynamique et une ampleur en fréquence très limités. Quelques effets stéréo pour couronner le tout. Seule la VF est au programme : l’éditeur nous épargne l’art et la matière de la VO.

Configuration de test
  • Téléviseur 16/9 Sony WEGA 16/9 82 cm
  • Sony 715
  • Onkyo TX-DS474
  • enceintes frontales, centre et surround Davis Odyssée

En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer notamment des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêt, l'affichage de vidéos ou encore le partage sur les réseaux sociaux.

OK En savoir plus