La Légende de Ron Burgundy, présentateur vedette : le test complet du DVD

Anchorman: The Legend of Ron Burgundy

2004. Réalisé par Adam McKay
Avec Will Ferrell, Christina Applegate et Paul Rudd

Édité par DreamWorks France

Voir la fiche technique

Critique

Inspiré d’une histoire vraie, ce film se veut une sorte de message pour l’égalité des sexes au niveau professionnel… à moins que ça ne soit un film dédié aux pandas… ou alors un film sur les présentateurs télé qui se parfume aux excréments de panthère… non, un hommage aux coiffures des années 70…
Laissez tomber, vous ne trouverez pas. Ce film est un gigantesque gag. Le Austin Powers du journalisme. Une énorme farce sur fond (réel cette fois ci) de reglements de compte homme-femme sur le lieu de travail (ici une chaîne de télévision locale).
Will Ferrell y est impérial de connerie crasse et de machisme primaire, tandis que Christina Applegate fait preuve d’un talent certain pour la dérision à son plus haut niveau.
Et c’est sans compter une brochette de seconds rôles délirants et quelques caméos hilarants (Ben Stiller ou Tim Robbins).
Passé totalement inaperçu en France car dégoulinant de clichés de la culture américaine des années 70, il faut une certaine dose de second degré et surtout un goût prononcé pour les VO sous-titrées pour apprécier ce film. Si vous connaissez et appréciez le Saturday Night Live, foncez sur le DVD, c’est comme un gros sketch avec un budget conséquent.
Dépêchez-vous avant que ça ne devienne culte !

Généralités - 3,0 / 5

Sous ses abords classiques, difficile de se douter que ce DVD accueille autant de loufoquerie. Menus simples et packaging triste.

Bonus - 4,0 / 5

Histoire de continuer à vous bidonner, les bonus sont là pour ça. Quasiment aucune once de sérieux n’a pu se faufiler dans cette partie du DVD. Même le commentaire audio est une grosse blague ou tout le monde va et vient et où Will Ferrell et le réalisateur finissent par appeler Christina Applegate au téléphone pour commenter avec eux le film qu’elle ne peut évidemment pas voir…

Le making of est une sorte de featurette où gags et fausses informations fusent. Quelques informations sérieuses doivent bien se cacher dedans, mais on les cherche encore…

Le clip est une reprise de la chanson chantée dans le bureau de Burgundy pendant le film, agrémentée ici d’images « poétiques »…

Le bêtisier est l’occasion de constater que l’ambiance du tournage était aussi déglinguée que le film…

Et pour finir, les 27 minutes de scènes coupées ou alternatives sont là pour montrer l’esprit foisonnant d’idées dingues des auteurs du film. Il est à noter que l’édition zone 1 montre encore plus de scènes coupées et que le nombre et la durée étaient tels que les producteurs en ont fait un deuxième film diffusé en télé aux Etats-Unis… des fous ont vous dit !

Image - 5,0 / 5

Impeccable.

Son - 4,0 / 5

Rien d’extraordinaire. Dolby digital en VO et VF, avec comme toujours, une nette préférence pour la VO qui est plus ample et plus riche en détails. Sans parler du doublage français qui fait facilement sauter 50% de son pouvoir comique au film.

Configuration de test
  • Vidéo projecteur Toshiba TDP-MT500
  • Pioneer 656
  • Yamaha RX-V393RDS
  • kit enceintes & caisson Yamaha NSP-300

En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer notamment des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêt, l'affichage de vidéos ou encore le partage sur les réseaux sociaux.

OK En savoir plus