Orbison, Roy - Black & White Night

Orbison, Roy - Black & White Night : le test complet du DVD

1999. Avec Roy Orbison, Tom Waits et Jackson Browne

Édité par Image Entertainment

Voir la fiche technique

Avatar Par
Le 04/04/2001
Critique

La première fois que j’ai entendu Roy Orbison, c’était au Tower Records de Washington D.C. à la fin des années ‘80. Le timbre exceptionnel du chanteur, qui n’est pas sans rappeler celui d’Elvis « The King », m’a immédiatement saisi aux tripes. Une voix rarissime dans le rock’n roll… celle d’un ange monté au ciel quelques semaines précédant mon arrivée, en avril 1989, dans la capitale américaine…

Roy Orbison mérite bien tous les éloges. Si le surnom « The Voice » n’était déjà pris par des interprètes tels que Frank Sinatra et Tom Jones, il lui siérait parfaitement ! Peu avant sa mort, Orbison, un peu délaissé jusque-là, est remonté sur scène, le temps d’un concert exceptionnel… et je pèse mes mots.

La voix est intacte et elle vous cloue dès les premiers couplets de « Only the Lonely » qui ouvre le concert. L’autre grand bonheur de ce spectacle est de voir quelques-uns des plus grands « songwriters » anglo-saxons venus accompagner l’artiste : Bruce Springsteen, Elvis Costello, Tom Waits, Jackson Browne, tous au diapason pour le chanteur. Regardez, par exemple, Springsteen comme un enfant béat d’admiration pour Orbison. Oui, pour toutes ces raisons, le terme « exceptionnel » n’est pas usurpé ! Ceux qui ne connaissent Orbison qu’à travers le tube « Pretty Woman » découvriront ici bien d’autres perles : une chanson comme « Crying » vous fera frissonner. L’artiste n’est plus mais il enchante, c’est certain, les anges au paradis…

Généralités - 4,5 / 5

Présentée dans un boîtier Amaray classique, la jaquette mentionne au verso le chapitrage des chansons, les différentes pistes sonores (DTS, Dolby 5.1, PCM stéréo), la présence de sous-titres (dans la réalité, uniquement entre les chansons), l’utilisation du noir et blanc et la durée exacte du concert. Elle n’indique jamais l’existence de suppléments réellement présents sur ce DVD : une discographie en DVD-Rom, un album de photos inédites, des biographies de tous les musiciens du concert ou des notes sur la carrière de Roy Orbison.

En ouvrant le boîtier, on découvre un feuillet de chapitrage ainsi qu’un très beau disque sérigraphié. L’image est un 4/3 non anamorphique. Les menus sont muets mais animés. Ils sont très fluides et proposent une navigation claire qui conserve l’esprit « Black & White Night » de ce concert. En résumé, il s’agit là d’un produit magnifique - la meilleure copie qui soit à ce jour -, presque un « collector ». Ce spectacle se voit offrir une dimension nouvelle.

Bonus - 4,5 / 5

Ils sont vraiment riches et précieux. L’album photo, par exemple, contient des images inédites et nombreuses. Les biographies interactives des musiciens sont également très complètes. Les notes écrites par le fils de Roy Orbison sont assez intéressantes. Durant le générique final, vous aurez aussi quelques-unes des réactions, prises sur le vif, des musiciens prestigieux de ce concert. Enfin les possesseurs de DVD-Rom trouveront une discographie complète et des liens vers le site Internet de l’artiste.

Image - 4,5 / 5

Un 4/3 malheureusement non anamorphique. L’utilisation délibérée du noir et blanc et d’un léger grain sur certaines images donne une atmosphère toute particulière à ce concert légendaire. La photo est vraiment superbe.

Son - 5,0 / 5

Que ce soit le PCM stéréo, le 5.1 ou le DTS, c’est un véritable déluge sonore, incroyablement précis. A vous de choisir ! Une performance quand on sait que le concert date de la fin des années 80 ! Le DTS vous immergera littéralement dans la salle. Toutes les enceintes seront à contribution et votre caisson de basse frémira ! Le mixage de la voix sur la piste DTS semble parfois plus lointain mais il confère un esprit plus « live » à l’ensemble.

Configuration de test
  • Téléviseur 16/9 Panasonic TX PK20F 16/9 82 cm 100 Hz
  • Sony 535
  • Sony STR-DE 545
  • Enceintes Sony : frontales (SS MF415), Surround et centrale (SS CR290), caisson de graves Sony SAW M

En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer notamment des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêt, l'affichage de vidéos ou encore le partage sur les réseaux sociaux.

OK En savoir plus