Fous d'Irène : le test complet du DVD

Me, Myself & Irene

2000. Réalisé par Bobby Farrelly
Avec Jim Carrey, Renée Zellweger et Chris Cooper

Édité par 20th Century Fox

Voir la fiche technique

Avatar Par
Le 30/05/2001
Critique

Charlie Baileygates est un policier souffrant de troubles de personnalité. Après avoir suivi un traitement médical, il se voit confier la mission d’escorter Irène Waters dans un autre Etat, où elle est recherchée pour une violation du code de la route. Mais Charlie entame ce voyage en oubliant ses médicaments, permettant par la-même à son alter-ego dérangé, Hank, de refaire surface. Et lorsque les deux personnalités commencent à se disputer l’amour de leur belle prisonnière, Irène se rend compte qu’elle est finalement attirée…. par les deux.

La nouvelle production déjantée réalisée par les frères Farrelly part, comme à leur habitude, encore une fois dans tous les sens. On ne sait plus où donner de la tête dans la situation dans laquelle ont été placés Renée Zellweger et les deux Jim Carrey, tous les trois excellents. Les situations s’enchaînent, toutes plus hilarantes les unes que les autres, malgré que le niveau n’atteigne pas celui de Mary à tout prix, leur meilleur film.

Une comédie rafraîchissante qui vous laissera un joli sourire au générique de fin. Attention tout de même, certaines scènes ou situations ou dialogues ne sont pas conseillées aux plus jeunes d’entre nous…

Généralités - 4,0 / 5

On commence avec une jolie jaquette (avec une surprise pour certaines éditions, qu’on vous laisse découvrir), une sérigraphie très réussie, et on arrive tout de suite aux menus - fixes et muets, mais qui proposent des transitions animées et rigolotes. A noter la possibilité, en refusant de prendre la pilule disponible sur le menu principal, de voir un autre menu bien plus dans le style du personnage méchant de Jim Carrey. Malgré cela, les menus sont identiques, avec ou sans pilule. Dommage que la section bonus fait un peu désordre avec tous les goodies placés en vrac et aucune sous-section.

Bonus - 4,5 / 5

La aussi, c’est un presque sans-faute pour ce DVD qui propose une panoplie de bonus entièrement sous-titrés, et tout a fait suffisants pour les DVDphiles assoiffés.

On commence avec le commentaire audio, moyennement intéressant mais qui en apprend quand même beaucoup sur la réalisation du film. Pour continuer, on peut trouver les scènes coupées, qui, malheureusement, ne sont ni commentées, ni introduites par les réalisateurs, mais qui sont tout de même intéressantes (pour des scènes coupées j’entends bien ! Ca ne vaut pas les gags du film). Avec une touche d’originalité : chaque scène inédite est introduite et clôturée par les scènes du vrai film, mais en noir et blanc pour bien faire la distinction. A ce moment là, on se demande pourquoi les éditeurs n’ont pas voulu les inclure directement au film, puisque la moitié du travail avait été effectué…

Sous l’étrange nom de Court-métrage se cache en fait une featurette, trop courte (5 min environ) mais qui nous offre pas mal d’interviews des principaux protagonistes. Le vrai Making of du DVD, ce sont les Coulisses du tournage où on voit vraiment le travail et les fous-rires en live à travers six séquences qui reprennent des scènes clés du film. Le fait que la caméra qui filme soit comme invisible, rend toute l’équipe naturelle : on se sent vraiment immergé dans leur boulot.

On terminera par les bandes-annonces, les spots télés, le clip vidéo et la galerie d’images (64 quand même).

Image - 5,0 / 5

Des couleurs très flashantes et une compression très réussie (master impeccable) vous permet d’apprécier une image excellente pour l’édition Zone 2 de ce film. Pas de défauts apparents (ni grain, ni mauvais contrastes) : le travail effectué est parfait.

Son - 4,5 / 5

L’ambiance sonore offerte par le DVD est tout à fait convenable, misant tout son potentiel sur l’avant, et oubliant parfois de titiller les surrounds. Néanmoins, ceci n’est pas un trop grand défaut, vu que la dynamique de « Fous d’Irène » n’est pas la même que celle d’un film d’action.

Les quelques coups de poings et divers effets appuyés qui parsèment le film sont donc moyennement rendus, alors qu’au contraire, les musiques survoltées qui accompagnent le film sont, elles, bien équilibrées sur vos différents canaux. La VF est en tout poing similaire à la VO. Pas de jaloux cette fois.

Configuration de test
  • Téléviseur 16/9 Sony Wega 16/9 82 cm
  • Pioneer 717
  • Onkyo TX-DS777
  • enceintes front, centre et surround Jamo, caisson de graves Jamo SW410E

En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer notamment des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêt, l'affichage de vidéos ou encore le partage sur les réseaux sociaux.

OK En savoir plus