La Légende de Bagger Vance : le test complet du DVD

The Legend of Bagger Vance

2000. Réalisé par Robert Redford
Avec Will Smith, Matt Damon et Charlize Theron

Édité par 20th Century Fox

Voir la fiche technique

Avatar Par
Le 19/02/2002
Critique

Après avoir réalisé des films comme Et au milieu coule une rivière, L’Homme qui murmurait à l’oreille des chevaux, Robert Redford revient avec « La légende de Bagger Vance », film assez déconcertant mais moins candide qu’il y paraît à la première lecture. Le postulat est clair pour Redford : raconter avec simplicité une de ses histoires typiques du sud de l’Amérique, sortes de mythologies contemporaines dont les Américains ont toujours été friands.

L’histoire est celle de Rannulph Junuh, un illustre golfeur (Matt Damon) originaire de Savannah en Géorgie, revenu moralement meurtri de la Première Guerre Mondiale… Poussé par toute une ville, un Caddie providentiel venu de nulle part (Will Smith) et son ex-grand amour (Charlize Theron) propriétaire du parcours de golf, Junuh va tenter de retrouver son légendaire « swing »…

Le sujet même du film peut rendre certains perplexes. En effet, il faut reconnaître qu’il n’est pas évident d’adhérer dès le départ à un long métrage qui a pour sujet le golf, sport surtout cher aux Anglo-Saxons… Mais quand c’est un certain Redford, amoureux de la nature et des gens, qui s’y colle, alors le spectacle prend par moments une autre dimension.

Bien sûr, ici tout n’est que métaphore. Le sport illustre parfois les plus beaux accomplissements humains.

S’il n’est pas le meilleur film de Robert Redford en tant que réalisateur, il en demeure avant tout un spectacle raffiné, simple et divertissant.

Généralités - 4,0 / 5

Parue chez Fox, cette édition Zone 2 est assez soignée même si l’authoring n’est pas aussi créatif que celui proposé par son homologue Zone 1. Rien de grave car le Zone 2 s’ouvre sur un joli splash screen pour aboutir sur des menus fixes et muets. L’image est un 16/9 anamorphique. Le choix des langues est limité à l’anglais (DD 5.1) et au français (DD 5.1).

Petite question : où est passé la piste originale en DTS présente sur la Zone 1 ? L’ensemble du film et les bonus sont sous-titrés. Quinze chapitres découpent ce long métrage. Quelques suppléments essentiels complètent l’ensemble.

Bonus - 2,5 / 5

On regrettera l’absence d’un commentaire audio, surtout avec un certain Robert Redford à la réalisation…

Robert Redford : un aperçu de la légende de Bagger Vance (VOST) :
Sur fond d’images du film et du tournage, le réalisateur américain revient sur ses choix. Une fois de plus, il aime rappeler qu’il est un grand défenseur de la nature et que celle-ci devait être considérée comme partie intégrante du film. Il revient également sur le côté « simpliste » du scénario en précisant qu’il souhaitait raconter une histoire emprunte de mythologie. Ce mini commentaire est un joli condensé des pensées du réalisateur mais il ne dure que quatre minutes et quelques…

Autour de la production du film (VOST) :
Une featurette promotionnelle convenue et, comme c’est souvent le cas, sans intérêt majeur.

Du classique pour terminer :
Une bande-annonce cinéma (VO) et une pré-bande-annonce (VO), une publicité sur la sortie en DVD de « Butch Cassidy et le Kid » (VO), quelques notes de production assez complètes - mais inaccessibles par lecture DVDRom PowerDVD - et des filmographies sur le casting.

Image - 5,0 / 5

Rien à dire. C’est un plaisir visuel de tous les instants. Les images du parcours de golf sont superbes. Aucun souci de compression majeur n’est à signaler. Les contours sont très fins, les couleurs fines et les contrastes bien définis.

Son - 4,5 / 5

VF et VO en DD 5.1 offrent de jolis effets sonores notamment sur les scènes de golf et les flash-back sur la Guerre. Toutefois, on déplorera le manque de dynamisme de la VF au niveau des dialogues, parfois un peu faiblards. La VO est meilleure car beaucoup plus dynamique et plus claire dans la restitution des dialogues.

Configuration de test
  • Téléviseur 16/9 Panasonic TX PK20F 16/9 82 cm 100 Hz
  • Sony STR-DE 545
  • Enceintes Sony : frontales (SS MF415), Surround et centrale (SS CR290), caisson de graves Sony SAW M

En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer notamment des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêt, l'affichage de vidéos ou encore le partage sur les réseaux sociaux.

OK En savoir plus