Le Chat à neuf queues : le test complet du DVD

Gatto a nove code, Il

1971. Réalisé par Dario Argento
Avec Karl Malden, James Franciscus et Catherine Spaak

Édité par TF1 Vidéo

Voir la fiche technique

Avatar Par
Le 08/01/2001
Critique

Un aveugle et un journaliste enquêtent pour trouver la solution d’une série de meurtres, dans le cadre d’une clinique médicale qui conduit des études génétiques sur la déviance des sociopathes. Pour son deuxième film, Dario Argento trouve la ville-fêtiche de son oeuvre : Turin. La formule et la matière restant ceux du précédent L’Oiseau au plumage de cristal. « Le chat.. » est un film de transition, qui permettra à Argento d’évoluer vers « Quatre mouches de velours gris », et - surtout - « Les frissons de l’angoisse ». En attendant, les meurtres et les scènes d’angoisse deviennent plus sophistiquées.

Généralités - 4,0 / 5

TF1 poursuit ses efforts dans la revisitation en DVD des films de Dario Argento. Cette fois, le menu du disque est un trip CGI dans un cimetière virtuel. Certains écrans n’ont plus rien à voir avec le sujet du film, mais bon, l’effet ludique est pleinement assuré ! Le seul petit défaut du packaging est le nom de Karl Malden horriblement épelé sur la jaquette (« Maden »). Bien entendu, les sous-titres français sont hélas de rigueur en VO.

Bonus - 3,5 / 5

L’offre des suppléments est presque identique à celle de L’Oiseau au plumage de cristal. A savoir : une interview audio de Dario Argento, en français (réponses sous-titrées), des notes de production/anecdotes du tournage, la filmographie complète du réalisateur, et une petite sélection des affiches du film. A noter aussi la présence d’un bonus DVD-Rom : les affiches en mode économiseur d’écran.

Image - 2,5 / 5

Ce ne sont pas des images d’outre-tombe, mais c’est tout comme. Des scènes de nuit trop sombres, des plans instables, une définition plutôt limitée. La netteté et le piqué de cette copie 16/9 sont en revanche plutôt bons.

Son - 3,0 / 5

Deux pistes mono acceptables, mais sans plus. On est encore loin des B.O.F. virevoltantes de « Profondo rosso » et Suspiria.

Configuration de test
  • Téléviseur 16/9 Sony WEGA 16/9 82 cm
  • Sony 715
  • Teac AG D-9300
  • enceintes frontales, centre et surround Davis Odyssée

En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer notamment des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêt, l'affichage de vidéos ou encore le partage sur les réseaux sociaux.

OK En savoir plus