Buffy contre les vampires - Saison 2 : le test complet du DVD

Buffy the Vampire Slayer

Avec Sarah Michelle Gellar, Nicholas Brendon et Alyson Hannigan

Édité par 20th Century Fox

Voir la fiche technique

Avatar Par
Le 01/08/2001
Critique

La 2ème saison de Buffy est considéré pour beaucoup de fans comme la meilleure. Celle où tous les personnages de la série prennent de l’importance, évoluent, et sont mis à l’épreuve ! On peut donc voir à travers 22 épisodes l’histoire d’amour se créer entre Angel et Buffy, Willow et Oz ou encore Alex et Cordélia sans oublier Giles le bibliothécaire, et la très jolie Jenny. Sans oublier les traditionnelles histoires fantastiques qui justifient chaque épisode, reprenant les plus grands classiques (momies, Halloween, loups-garous, etc..).

Les acteurs sont tous… parfaits, les décors sont géniaux, les maquillages à tomber.. Une série qu’on ne peut qu’aimer en la prenant au second degré, mais une fois ceci accepté, le plaisir est au rendez-vous.

Généralités - 4,5 / 5

Mis à part les sérigraphies plutôt banales présentant une Buffy sous diverses humeurs, tout le reste est un sans-faute de la part du concepteur. D’abord l’aspect extérieur, avec cet espèce de grimoire qui, malgré la rumeur selon laquelle il rayerait les DVD en les sortant de leurs pochettes, reste esthetiquement très joli.

On remarquera tout de suite le travail d’orfèvre effectué sur les menus dudit coffret, présentant une place de style gothique tout en 3D pendant les transitions, laissant place a des menus sonorisés (seulement les menus principaux) avec pour animation, de la fumée qui bouge lentement en arrière plan! Le tout respecte vraiment bien l’esprit du film !

Bonus - 5,0 / 5

On peut déjà voir dans les menus de 3 épisodes, une section bonus qui nous ramène au script complet de l’épisode, ainsi qu’un commentaire audio du scénariste et réalisateur du segment !

Ceci est relativement interessant, mais ce n’est rien comparé à la section Courts-métrages qui comprend trois documentaires assez longs (20 minutes en moyenne) et bourrés d’informations, avec images exclusives et interviews des acteurs à l’appui ! Le premier, « La conception de Buffy », nous explique tout sur les décors de la série, nous montrant quelques ficelles du complexe travail de décorateur. Le second, « Le Bestiaire », nous permet de découvrir des informations sur les monstres (vampires ou autres) qui peuplent cette saison. Cerise sur le gateau, « La belle et les bêtes » nous permet de tout savoir sur l’importance du look et du maquillage de Buffy et de ses copains, vampires ou non, dans la série! Encore une fois, une mine d’informations.

Pour compléter le tout, rien que du conventionnel : Galeries d’images, Biographies, et Spots TV ainsi que la Bande-annonce de la saison 1 d‘« Angel ». Malheureusement, cette derniere partie n’est absolument pas sous-titrée !

Image - 2,0 / 5

Le fait est là : la qualité de compression de cette saison n’est pas au rendez-vous. On peut voir beaucoup de grains surtout dans les images sombres (et c’est 80% de la série) tout au long des épisodes ! De plus, les contrastes sont moyennement appuyés et la définition n’est pas optimale.
br> Avec plus de 1000 minutes de vidéo, on finit par l’oublier un peu, mais c’est tout de même assez rageant ! On est vraiment pas loin de la qualité VHS…

Son - 4,0 / 5

Un Dolby Surround qui ne déplace pas des montagnes mais qui fait preuve d’une dynamique plutôt satisfaisante. Les effets sonores sont un peu en deça des phases de dialogues. On le remarque surtout en VF. Le caisson de basses s’en donne à coeur joie pendant le générique ; on n’en demande pas beaucoup plus.

Configuration de test
  • Téléviseur 16/9 Sony Wega 16/9 82 cm
  • Pioneer 717
  • Onkyo TX-DS777
  • enceintes front, centre et surround Jamo, caisson de graves Jamo SW410E

En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer notamment des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêt, l'affichage de vidéos ou encore le partage sur les réseaux sociaux.

OK En savoir plus