Starship Troopers : le test complet du DVD

Édition Spéciale

1997. Réalisé par Paul Verhoeven
Avec Casper Van Dien, Dina Meyer et Denise Richards

Édité par Touchstone Home Video

Voir la fiche technique

Avatar Par
Le 16/08/2001
Critique

A good bug is a dead bug.

Paul Verhoeven part en guerre contre les insectes monstrueux et contre les lobbies politically correct qui jugent que toutes les space opera doivent être gentilles, innocues et grand public. Deux heures d’adrénaline à l’état pur, sans quartier et sans angles ronds.

Avec ses Barbie et Ken eugéniques dans l’espace, « Starship Troopers » a même été accusé (à tort) de proto-militarisme. En réalité, l’extrémisme du roman d’Heinlein (dont le film est tiré) a été détourné au deuxième degré. Mais vous connaissez le style Verhoeven : chez l’hollandais volant, l’ironie est aussi délicate que le proverbial éléphant dans un magasin de cristaux…

« Starship Troopers » a déjà rattrapé sa carrière un peu malheureuse en salles, pour devenir l’un des symboles vivants de l’âge du DVD. Combien de démos ont-elles été faites de la scène du fort Apache ? Combien de sexy arrêts sur image sur Denise Richards ou Dina Meyer ? Grâce à ses effets sublimes et à ses overdoses d’énergie, « Starship » est un rite de passage incontournable pour la génération 5.1.

Would you like to know more ?

Généralités - 3,5 / 5

Deux ans et deux mois. C’est le temps qu’il a fallu attendre pour disposer d’une édition égale à celle d’outre-Atlantique, et pour oublier le faux pas du précédent DVD, au régime sec et codé en deux faces.

Buena Vista améliore le look & feel de son homologue nord- américain, mais maintient une certaine retenue sur les menus (vaguement animés) et l’interactivité. A l’instar des autres titres de la collection, il est impossible de changer de langue en cours de route, bien que les sous-titres ne soient pas imposés : une politique assez incompréhensible, qui prive les fans de sautiller d’une piste à l’autre sur les meilleures répliques. On parie que ce « Starship » ne sera pas le dernier. Le film de Verhoeven vaut bien une édition Ultimate, non ?

Bonus - 4,0 / 5

Cette « Edition Spéciale » reprend les contenus du Z1. Et c’est un peu là le problème : les contenus des DVD n’ont pas cessé d’évoluer, et ce qui pouvait être considéré collector il y a 3 ans, ne l’est plus aujourd’hui…

Après la proverbiale projection standard, les fans se rueront sur l’énergétique commentaire audio du réalisateur, sous-titré en français (rien n’empêche de le suivre à l’aide des sous-titres, tout en choisissant l’audio du film.

Pas de gore, pas de bugs : les 5 scènes inédites (VOST) explorent les rapports entre Carmen et Johnny (avec des détails intéressants sur la notion de « citoyenneté »). On découvre également le final original du film, un cas d’école pour montrer comment on peut changer le sens d’une scène en altérant légèrement le montage. Le disque permet également de visionner toutes les scènes en un seul bloc.

Les courts bout d’essai (VOST) entre Casper Van Dien et Denise Richard (qui reprennent pour l’essentiel les scènes coupées du film), n’offrent pas d’intérêt particulier. Il en va autrement pour l’analyse de Paul Verhoeven de 2 séquences d’action avec FX non finalisées, qui offrent un regard rare sur les recettes numériques de l’oeuvre. La troisième scène est une surprise : il s’agit du teaser culte « Ne regardez pas », que certains spectateurs eurent la chance de découvrir plusieurs mois avant la sortie du film.

On passe ensuite par la classique featurette sur les coulisses du film, qui n’apporte rien de nouveau à l’horizon, suivie par le teaser et la bande-annonce. En complément au programme, Buena Vista ajoute à chaque « Edition Spéciale » la bande-annonce internationale de « Pearl Harbor » (en 5.1).

Globalement, la qualité de ces suppléments est au rendez-vous. Mais pour atteindre le nirvana, les fans devront patienter jusqu’à une éventuelle édition ultime du film..

Image - 4,0 / 5

L’image est fluide et colorée, mais la définition n’atteint pas les sommets du Z1. C’est la dure loi du bit-budgeting, qui a contraint de caser un film de 125 minutes, 5 pistes audio (dont trois en 5.1) et tous ses suppléments sur un seul DVD-9. On ne veut pas donner l’impression de se répéter, mais une édition ultime sur deux disques aurait permis de contourner le problème.

Son - 4,5 / 5

Attention, la guerre est déclarée ! Que ce soit en français ou en anglais, l’audio de « Starship » reste l’une des références incontournables pour tester le seuil de résistance des vitres, et des tympans des voisins. L’ambiance sonore n’est pas aussi sophistiquée que celle des dernières productions, mais elle se rattrape amplement sur la puissance brute.

Configuration de test
  • Téléviseur 16/9 Sony WEGA 16/9 82 cm
  • Sony PlayStation 2
  • Denon AVR-1801
  • enceintes frontales, centre et surround Davis Odyssée
Note du disque
Avis

Moyenne

4,7
5
4
4
2
3
0
2
0
1
0

Je donne mon avis !

Avatar
Olivier Demangeon
Le 13 décembre 2016
« Starship Troopers » est un bon film de science-fiction, doublé d’une très bonne satire. L’histoire est originale et propose de nombreuses métaphores concernant la guerre, les médias et la politique. L’intrigue est basique et offre un développement à travers un groupe d’amis d’enfance. La mise en scène est relativement dynamique et les effets spéciaux sont particulièrement soignés pour l’époque. Le choix du casting est cohérent avec l’idée de nouvelles recrues découvrant l’horreur d’une guerre. Une vingtaine d’années après sa sortie, ce métrage fait office de classique pour de nombreux spectateurs.
Lire ma critique complète concernant ce film : http://wp.me/p5woqV-2Sl
Avatar
Giuseppe Salza
Le 6 février 2015
Pas de commentaire.
Avatar
Sabrina Piazzi
Le 29 mai 2013
Pas de commentaire.

Lire tous les avis »

Multimédia

Proposer une bande-annonce

Du même auteur
(publicité)

(publicité)

En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer notamment des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêt, l'affichage de vidéos ou encore le partage sur les réseaux sociaux.

OK En savoir plus