Volte/Face : le test complet du DVD

Face/Off

Édition Spéciale

1997. Réalisé par John Woo
Avec John Travolta, Nicolas Cage et Joan Allen

Édité par Touchstone Home Video

Voir la fiche technique

Avatar Par
Le 04/02/2002
Critique

Après la mort de son fils, Sean Archer, agent du FBI, se focalise sur une seule affaire : la sienne. Il tente depuis plusieurs années d’arrêter Castor Troy, terroriste reconnu et meurtrier du petit Michael. Après une poursuite mouvementée, il capture enfin Troy. Pour Archer, la chasse à l’homme est terminée… Ou ne fait que commencer…

Après deux réalisations américaines peu convaincantes, John Woo revint en état de grâce avec son « Volte/Face ». Le réalisateur, spécialiste des scènes d’actions à coup de gunfights, nous livre ici un des meilleurs films d’action que Hollywood n’ait jamais connu.

Sur un scénario « hitchcockien », il reprend un thème qui lui est cher : le rapport entre le bien et le mal. Et c’est ça qui fait la force du film. Car, si les scènes de gunfights procurent un plaisir jouissif, force est de constater que c’est bien l’histoire et ses personnages qui font de « Volte/Face » un film d’exception.

Là ou on aurait pu trouvé un film banal, avec seulement de bonnes scènes d’actions, Woo s’approprie l’oeuvre, et y ajoute sa touche mélodramatique. Il trace un portrait psychologique de ses personnages, ce qui permet au spectateur de mieux connaître, au fil du film, les sentiments des protagonistes. Sa principale qualité est de pouvoir faire des films qui pourraient exister même sans leurs scènes d’action. On le ressent tant l’intensité est forte, et les personnages touchants.

La mise en scène dans un film d’action n’aura jamais été aussi convaincante que pour celui-là. Car, si le scénario constitue déjà une prouesse, la patte Woo en est le complément idéal. Il sait faire dans le beau cinéma, et en profite au maximum. Pour preuve, le point culminant du film : la scène des miroirs. Seul le grand John Woo pouvait l’imaginer.

Ce sont toutes ces qualités qui font que l’on assiste à un grand film. Et qui confirme le statut de meilleur réalisateur du cinéma d’action attribué à John Woo.

Généralités - 3,0 / 5

Belle sérigraphie sur le disque, avec les visages des deux héros du film. Un très beau menu d’accueil, animés et musical, reprenant le thème principale du film, le changement de visage. Très réussi. De bonnes transitions entre les différents menus. Après, c’est le calme plat. Plus aucune animation.

Changement de piste audio impossible durant la vision du film.

Bonus - 2,0 / 5

On est forcément déçu de ne voir que si peu de suppléments sur un DVD attendu depuis bien longtemps et fier d’annoncer son « Edition Spéciale ».

Commençons d’abord par le montage des scènes d’action. Rien de plus qu’un montage promotionnel, regroupant dans un temps record, les meilleurs moments des scènes d’action. Aucun intérêt.

La très belle bande-annonce de « Volte/Face » nous est présentée ici en 4/3 et VOST. Celle de Pearl Harbor est uniquement en VO.

Restent les filmographies, qui cachent quelques petits bonus. Sur les fiches de Nicolas Cage et de John Travolta, lorsque vous choisissez une fiche Bon ou Mauvais, et que vous cliquez sur la photo de l’un deux, vous aurez droit à une scène du film, montrant le personnage tel que vous l’avez choisi.

Image - 5,0 / 5

Exceptionnelle ! Le master atteint des sommets de précision. On pouvait redouter le changement de couche, mais il n’en est rien. L’image est d’aussi bonne facture que la précédente édition. Des couleurs flamboyantes, un contraste étonnant, et une compression épatante.

Son - 5,0 / 5

Je plains les voisins ! C’est la première fois que le film est présenté en version française 5.1. Autant le dire tout de suite, le mixage est très bien réussi.

Les amateurs de VF seront comblés par la bande-son survitaminée qui est proposé. Les enceintes arrière sont mises à contribution, c’est le moins que l’on puisse dire… Chaque canal est bien réparti offrant ainsi un spectacle d’une rare puissance.

La version originale en 5.1 propose la même qualité de mixage, et plus encore, grâce à une agressivité accrue.

Configuration de test
  • Téléviseur 16/9 Sony WEGA 16/9 82 cm 32FX60B
  • Sony PlayStation 2
  • Pioneer VSX859-RDS
  • Enceintes frontales Jamo E630, centrale E6CEN, surround E8SUR et caisson de graves E6SUB

En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer notamment des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêt, l'affichage de vidéos ou encore le partage sur les réseaux sociaux.

OK En savoir plus