A l'aube du 6ème jour : le test complet du DVD

The 6th Day

2000. Réalisé par Roger Spottiswoode
Avec Arnold Schwarzenegger, Michael Rapaport et Tony Goldwyn

Édité par Sony Pictures

Voir la fiche technique

Critique

Dans un futur plus proche qu’il n’y paraît, le clonage est au centre des préoccupations de la population. A tel point que des lois ont été mises en place pour éviter toute dérive.
L’une d’entres elles (la plus importante) à pour nom « Loi du 6ème jour » (en rapport avec la Bible) et interdit formellement toute tentative de clonage d’un être humain.
Mais quand Adam Gibson (ce cher Arnold) rentre chez lui le soir de son anniversaire et qu’il découvre qu’il est déjà chez lui, il apprend de façon assez brutale que la fameuse loi a été violée.

Sur un thème à la Total Recall avec une ambiance futuriste assez moqueuse (genre Verhoeven dans Robocop ou Starship Troopers, Schwarzi est de retour dans l’action la plus débridée.
Dédoublement de soi, recherche de vérité, ethique scientifique, autant de thèmes abordés sans beaucoup de conviction par un Roger Spottiswoode qui se concentre surtout sur les prouesses techniques multiples et variées dont nous régalent les différentes sociétés d’effets spéciaux qui ont travaillé sur ce film.
Au final, pas beaucoup de frisson, de belles scènes d’action, des effets spéciaux à la pointe … un divertissement pop-corn qui a au moins l’avantage de ne pas être prétentieux.

Généralités - 4,5 / 5

Un très bon travail global. Belle jaquette, simple et claire. Un livret présentant le chapitrage et quelques notes de production en français. Belle sérigraphie du disque. Menus plutôt sobres mais clairs et précis et sans fioritures.

Bonus - 4,5 / 5

A l’instar d’un Hollow Man - L’homme sans ombre, A l’aube du 6ème jour mérite amplement que l’on s’arrête sur les secrets de sa fabrication.
Les suppléments ici présents sont une mine d’informations sur les différentes techniques utilisées de nos jours pour créer des effets spéciaux.
Mais attaquons dans l’ordre d’apparition à l’écran :

Bande originale isolée. L’intention est tout à fait louable, et les grands amateurs de musiques de films (dont je fais partie) apprécient fortement ce genre de bonus. Ajouter le commentaire audio du compositeur, c’est un peu la cerise sur le gâteau et c’était fort bien réussi sur Hollow Man - L’homme sans ombre où Jerry Goldsmith s’exprimait à chaque moment de silence musical. Mais là, tout le bonus tombe à l’eau ! Trevor Rabin (le compositeur pour ce film) commente sa musique pendant qu’elle passe ! Pire, il ne dit quasiment rien quand il n’y a plus de musique ! Ce n’est pas que sa composition sur ce film soit inoubliable, mais tout de même, quel beau gâchis !

Le futur dès aujourd’hui (The Future Coming Soon) est ce qu’on appelle une « featurette ». Mélange de morceaux de bande-annonce, interviews de l’équipe de tournage et images en coulisses. Plutôt un making of version « Slim-Fast ». Ca fait tout de même 15 minutes, c’est en VOST, mais on y apprend pas grand chose.

A l’aube du 6ème jour… voilà ce qu’on appelle du making of !
9 séquences clés du film sont ici décortiquées en détails et richement illustrées d’images vraiment inédites.
En VOST, et avec une durée totale de 48 minutes, ces séquences ont également la faculté de faire une brillante démonstration du nombre de techniques à la disposition des réalisateurs pour mettre en images leurs visions. Animatroniques, images de synthèse, cascades, compositing … un véritable catalogue d’effets spéciaux.

Comparaisons film/storyboard, ou comment vérifier jusqu’à quel point le réalisateur peut respecter ce qu’il a imaginé plusieurs mois avant le tournage. 3 séquences en VOST, 8 minutes.

Re-Pet: marketing et coups de pub, voilà un bon exemple de l’humour « à la » Vehroeven avec ces fausses vraies publicités que l’on peut appercevoir dans le film. Elles sont présentées ici dans leur intégralité. La première est celle qui accueille Schwarzenegger chez Re-Pet, la seconde est celle qu’y passe à la télévision chez les Gibson.
3 minutes au total en VOST.

Storyboards animés : les progrès techniques permettent aujourd’hui aux réalisateurs de visualiser de façon plus explicite les scènes en cours de conception. Au lieu des traditionnels storyboards fixes, ils peuvent faire appel à des animatics, sortent de dessins animés (montages du storyboard fixe et/ou images de synthèse rudimentaires) qui permettent de fixer de façon plus précise le timing et la chorégraphie du scène.
Deux séquences sont ici présentées avec textes traduits pour une durée totale de 6 minutes. A noter : la deuxième séquence (« sur le toit ») présente une version de la fin de la chute de Drucker non retenue dans le montage final.

Les filmographies sont agrémentées de détails biographiques et ne présentent que des filmographies sélectives.
Filmographies de R. Spottiswoode, A. Scwarzenegger, R. Duvall, T. Goldwyn et M. Rapaport en français.

3 bandes-annonces :
- A l’aube du 6ème jour, VO non sous-titrée ou VF, 1.85, 4/3, DD5.1, 1’45”
- Rencontres du troisième type, (la BA de 1977), VO avec sous-titres amovibles, 2.35, 4/3, DD2.0, 4’40”
- Vertical Limit, VO non sous-titrée ou VF, 1.85, 16/9, DD5.1, 1’59”

Et voilà comment occuper près d’1h30 sans s’en rendre compte !

Image - 5,0 / 5

L’image de ce DVD est tout bonnement parfaite ! Encore une preuve qu’il ne faut pas se fier à un bitrate relativement bas (4,95). Ce qui compte est la capacité du technicien chargé de la compression d’apprécier la teneur de chaque scène. Ici, compression, définition, contraste et luminosité sont parfaits ! Un vrai régal pour les yeux.

Son - 5,0 / 5

Là aussi, un très très bon travail ! Le mixage est impeccable et tout ce qui est effets sonores et basses sont dosés parfaitement pour servir les images sans les déborder. Le doublage français est très convaincant.

Configuration de test
  • Téléviseur 16/9 Sony 16/9 70 cm
  • Pioneer 626
  • Yamaha RX-V393RDS
  • kit enceintes & caisson Yamaha NSP-300
Note du disque
Avis

Moyenne

3,3
5
0
4
4
3
3
2
0
1
1

Je donne mon avis !

Avatar
dvdman
Le 26 mai 2010
Un Schwarzenegger de très bonne facture avec beaucoup d'action et de très bon effets spéciaux , on ne s'ennuie pas une seconde
De plus ce bluray bénéficie d'un bon transfère HD et pour une fois le son de la VF à bénéficié du même soin que la VO à savoir du TrueHD et ça déménage !!!!
Pour finir il y a des bonus à foison
Avatar
Pascal
Le 11 juin 2005
Pas de commentaire.
Avatar
Olivier
Le 31 décembre 2004
Le clonage version Schwarzy, c'est du bon et du moins bon. Du bon : univers travaillé, personnages sympatiques, film intéressant. Du moins bon : poursuite en 'hélico' inutile, manque d'un peu de finesse. Au final, le film est bien agréable, et mérite d'être re-découvert.
Les bonus du DVD sont nombreux et permettre de s'immiscer dans les coulisses du tournages. Très intéressants.

Lire tous les avis »

Multimédia

Proposer une bande-annonce

Du même auteur
(publicité)

(publicité)

En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer notamment des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêt, l'affichage de vidéos ou encore le partage sur les réseaux sociaux.

OK En savoir plus