Wallace & Gromit : le test complet du DVD

2008. Réalisé par Nick Park

Édité par M6 Vidéo

Voir la fiche technique

Critique

Après l’excursion sur la Lune pour faire le plein de fromage. Après avoir été aux prises avec un pingouin criminel. Après avoir eu des démêlées avec un « Terminadog ». Et après avoir combattu la malédiction du lapin-garou, revoici les deux plus célèbres personnages de plasticine dans un nouveau court métrage.

Reconvertis dans la boulange, Wallace et Gromit vont devoir faire face à un serial killer de boulangers. Suspense, gags et clins d’oeil cinématographiques (« Ghost » et « Aliens » entre autres), qui forment la recette gagnante de ces aventures depuis le deuxième court métrage, sont bel et bien présents ici.

D’ailleurs, on se demande si la « licence » ne commence pas à tourner en rond. Le schéma devient répétitif et mis à part le premier court métrage qui est surtout poétique et contemplatif, les trois autres se ressemblent beaucoup dans leur structure narrative. Heureusement, les trouvailles et rebondissements sont nombreux et évitent que l’on s’ennuie dans ce « Sacré pétrin ».

En attendant le prochain long métrage, c’est donc avec un immense plaisir que nous retrouvons « l’intégrale » des courts métrages des deux fanas de fromage.

Généralités - 3,5 / 5

Menus animés et sonorisés, jaquette intérieure et DVD décorés aux couleurs de l’univers de Wallace et Gromit. Le but ici est simple : proposer les 4 courts métrages aujourd’hui disponibles. C’est chose faite, dans leur état actuel et avec suffisamment de bonus pour prolonger le plaisir.

Bonus - 4,0 / 5

Il existe déjà de par le monde, une certaine quantité de reportages, making of, interviews et autres. Ici, M6 en a retenu deux :

Le premier, le plus intéressant des deux, est un making of/interview de Nick Park réalisé au moment de la réalisation du « Mauvais pantalon ». En moins de 25 minutes, Nick Park revient sur son enfance, sa vocation, sa carrière, ses personnages fétiches et sur les difficultés particulières imposées par l’animation image par image. Intime, concis et informatif, on aurait pu en écouter et en voir bien plus.

Le deuxième élément de cette rubrique est un très très rapide coup d’oeil aux effets numériques utilisés dans « Rasé de près ». Moins de 5 minutes, quasiment muet (les explications sont écrites à l’écran - en VOST), ça donne surtout envie d’en savoir plus…

Cerises sur le gâteau, M6 a eu la très bonne idée d’aller demander au studio Aardman les dix mini-courts métrages « Les improbables inventions de Wallace » (VOST uniquement). Dix inventions de Wallace qui tournent mal et qui sont le prétexte à de nouveaux gags animés. On retient surtout Le « Tellyscope » et le « Snoozatron », modèles typiques de la flemme et du sans-gène de Wallace. Chose très étranges : les sous-titres sont ici quasiment au milieu de l’image.

Dommage que les commentaires audio, annoncés un temps, ne soient finalement pas eu rendez-vous.

Image - 3,5 / 5

Le défaut majeur de ce DVD est l’absence de remastérisation des sources les plus anciennes (les deux premiers courts métrages en particulier). Du coup, on passe du franchement passable au tout à fait acceptable entre les 4 courts métrages. Les très grandes diagonales feront les frais d’un certain manque de définition et d’une compression inégale. À noter que seul le dernier court métrage est en 16/9, les 3 premiers étant au ratio 1.37.

Son - 3,5 / 5

Pistes stéréo en VF et VOST. Étant donné, là aussi, que les sources sont étalées dans le temps et n’ont bénéficié d’aucune remastérisation, le résultat sonore global est assez quelconque. Plus que jamais, nous conseillons la VOST plutôt que la VF car cette dernière est toujours plus plate et surtout, Wallace change de doubleur à chaque court métrage…

Configuration de test
  • Vidéo projecteur Toshiba TDP-MT700
  • Sony PlayStation 3
  • Ampli Denon AVR 2807
  • Kit enceintes/caisson Morel Nova (configuration 7.1)
  • Diagonale image 302 cm
Note du disque
Avis

Moyenne

3,5
5
1
4
0
3
0
2
1
1
0

Je donne mon avis !

Avatar
Ludo_88
Le 1 mars 2009
La première édition des courts métrages de Walace et Gromit sortie chez Dreamworks était décevante a tout point de vue. VF en mono, pas de sous-titres sur la VO et une qualité vidéo passable.

Bref, on attendait beaucoup de la nouvelle édition qui intègre le tout nouveau court, "Un sacré pétrin".

Et bien, ce court m'a franchement laissé sur ma faim. Pourquoi ? Toujours le même thème et un air de déjà vu. Même les enfants n'ont pas accrochés contrairement aux autres épisodes.

Techniquement, même l'image est assez moyenne. Pire encore, les anciens courts, sont pires que la première édition, dignes d'un mauvais Laserdisc avec ces défauts chromatiques dansants.

Coté son, on gagne de la stéréo sur la VF de certains passages du pantalon seulement. Ça sent le bidouillage qui se borne a reprendre la BO VO sur les passages non parlés. Et lorsque l'on passe aux paroles en français, retour en mono... ET C'EST TOUT !

PIRE, la VO se retrouve en mono alors qu'elle était stéréo sur l'édition Dreamworks, et plus drôle, qu'elle l'est sur les petits extraits des making off.

Bref, une édition qui sent l'investissement à moindre couts alors que M6 sait que l'on attendait beaucoup !

En revanche, la VO est maintenant sous-titré.

Bref, très décevant, et limite à éviter !!!
Avatar
Stéphane Leblanc
Le 10 février 2009
Pas de commentaire.

Lire les avis »

Multimédia

Proposer une bande-annonce

Du même auteur
(publicité)

(publicité)

En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer notamment des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêt, l'affichage de vidéos ou encore le partage sur les réseaux sociaux.

OK En savoir plus