Stalingrad : le test complet du DVD

Enemy at the Gates

2001. Réalisé par Jean-Jacques Annaud
Avec Jude Law, Joseph Fiennes et Rachel Weisz

Édité par Pathé

Voir la fiche technique

Avatar Par
Le 05/12/2001
Critique

Stalingrad, automne 1942. Après avoir tué, avec une facilité déconcertante, cinq soldats de l’armée allemande, Vassili Zaitsev (Jude Law) devient le héros de la résistance Russe. Si bien que l’Etat major allemand, inquiété par le phénomène engendré par le jeune prodige, décide d’envoyer sur place le major Konig (Ed Harris) avec pour seul objectif d’abattre Vassili…

Plus axé sur le duel opposant les deux snipers que sur le thème réel de la guerre, Jean-Jacques Annaud réussit, tout de même, à bien lier les deux histoires que constituent son film.

Même si le choix de nous montrer principalement le face-à-face des deux tireurs d’élite est rapidement mis en place, le film n’oublie pas la bataille pour autant. On peut même dire qu’Annaud essaie de résumer les conflits de l’époque en thèmes forts dans le duel qui oppose les deux hommes. Force est de constater que tout n’est pas parfait, mais la réalisation de Annaud est tellement bien menée que l’on oublie presque le reste…

Grâce à des acteurs tous somptueux et un scénario des plus inventifs, Annaud nous livre un film passionnant au rythme bien soutenu par des scènes d’actions qui rendent magnifiquement hommage aux valeureux snipers. Les scènes violentes (mais pas gratuites) sont nombreuses et la pression est maintenue jusqu’à la fin. Grandiose !

Généralités - 4,0 / 5

Pathé nous gratifie d’un packaging sans originalité, mais pour tout le reste, c’est du top niveau ! Disques superbement sérigraphiés, menus animés et musicaux, mélangeants images du film et séquence en 3D, et bonus intégralement sous-titrés en français.

Bonus - 4,5 / 5

Le commentaire audio de Jean-Jacques Annaud, disponible sur le disque n°1, est une petite merveille ! Il explique, en détail, la nature et la signification de chaque scène tout en y apportant une précision historique et aussi les difficultés techniques qu’il du surmonter pour réaliser son film… Passionnant !

Le Making of est constitué de scènes de tournage et d’interviews du réalisateur et des acteurs principaux. On en apprend peu sur la conception du film, car les intervenants parlent souvent du sujet traité, de leurs rencontres, de leurs intérêts au projet et de leurs rôles à l’écran, mais rarement de la fabrication… Sauf vers la moitié du reportage, ou la place est laissée à la réalisation des effets spéciaux. Là, on nous montre tout le travail technique mais aussi artificiel accompli par l’équipe de tournage. C’est le moment le plus intéressant du making of.

Le documentaire historique apporte un vrai plus au film. On y apprend tout de la bataille de Stalingrad, grâce à des documents d’archives et les explications de la voix-off. A voir absolument !

Les scènes inédites sont au nombre de huit. Elles ne sont pas d’un grand intérêt car n’apportant pas grand chose de vraiment constructif au récit.
A noter qu’il est possible, via la section bonus du premier disque, de voir le film dans sa version intégrale en VOST avec sept scènes coupées. La partie story-boards offre une comparaison entre les croquis et les scènes finalement tournées.

La section bandes-annonces est entièrement dédiée à Jean-Jacques Annaud. On y trouve celles de « Stalingrad », en VOST et VF, Sept ans au Tibet, « L’Amant », « La Guerre du feu », Le Nom de la Rose, et de L’Ours.

Restent les habituelles filmographies et les affiches internationales.

Image - 5,0 / 5

Tout simplement magnifique !

Elle offre une définition exemplaire, un contraste superbe et une colorimétrie froide, voulus par le réalisateur. Aucun défaut n’est visible sur l’image, et c’est une performance, car le film a été tourné dans des tons qui auraient pu donner lieu à quelques imperfections.

Son - 5,0 / 5

Les pistes en VO et VF 5.1 sont terriblement efficaces. Une avalanche d’effets surround, d’une précision impressionnante, accompagne le film et ses scènes d’action.

Mais, à n’en pas douter, c’est avec les pistes en VO et VF DTS que le meilleur spectacle nous est offert. Grâce à des graves plus présentes encore, et bien plus claires, elles offrent une bande-son percutante à souhait !

Configuration de test
  • Téléviseur 16/9 Sony WEGA 16/9 82 cm 32FX60B
  • Sony PlayStation 2
  • Pioneer VSX859-RDS
  • Enceintes frontales Jamo E630, centrale E6CEN, surround E8SUR et caisson de graves E6SUB
Note du disque
Avis

Moyenne

4,8
5
4
4
1
3
0
2
0
1
0

Je donne mon avis !

Avatar
ouioui
Le 15 février 2015
Pas de commentaire.
Avatar
kedkille
Le 4 avril 2009
Superbe film qui oppose 2 hommes dans les ruines de Stalingrad, beau combat et film captivant !!
Avatar
michel
Le 5 septembre 2003
prenant et oppressant, c'est superbe

Lire tous les avis »

Multimédia
Stalingrad
Bande-annonce VF

Proposer une bande-annonce

Du même auteur
(publicité)

(publicité)

En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer notamment des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêt, l'affichage de vidéos ou encore le partage sur les réseaux sociaux.

OK En savoir plus