La Squale : le test complet du DVD

Édition Collector

2000. Réalisé par Fabrice Genestal
Avec Esse Lawson, Tony Mpoudja et Khereddine Ennasri

Édité par Moviesystem

Voir la fiche technique

Avatar Par
Le 29/11/2001
Critique

Désirée, surnommée « La Squale », débarque dans un lycée de banlieue où elle se présente comme la fille de Souleymane, caïd légendaire de la cité. Lorsqu’elle croise le regard de Toussaint, la petite frappe locale dont la bande vient de commettre un viol collectif, Désirée tombe éperdument amoureuse. Mais le lascar n’a d’yeux que pour Yasmine, une fille discrète et timide et ne tarde pas à la trahir. La Squale décide alors de se venger…

Voilà un film qui vient s’ajouter à la catégorie très restreinte des histoires de jeunes de banlieue, avec La Haine et |FILM(ma_6t_va_cracker)]. Mais là où Kassovitz tourne un récit violent mais aussi émouvant, « La Squale » nous plonge dans un récit froid qui fait plus penser à une banlieue américaine bourrée de Gangs qu’une cité proche de Paris.

Alors, bon, certes la musique de Cut Killer s’en sort bien, certes, la mise en scène est plutôt originale et réussie, mais les demi-acteurs et le scénario peu intéressant ne permettront pas de faire de ce film une oeuvre du genre.

Généralités - 4,0 / 5

Le boîtier en plastique est rangé dans une pochette en carton, qui permet de donner un look collector à l’édition. La jaquette et les sérigraphies font tous les deux penser encore un fois à un film américain, mais le design est plutôt bien fait.

Les menus, introduits un peu longuement qui reprennent des moments du film, font preuve d’une réalisation impeccable, avec comme fond sonore le thème du film. Il y a aussi de chapitrages différents, selon les scènes, et selon les chansons. Notez que les sous-titres présents pour les sourds et malentendants vous serons parfois utiles pour comprendre quelques phases de dialogues au vocabulaire plutôt étrange…

Bonus - 2,5 / 5

Il n’y a que peu de suppléments disponibles pour cette édition.

Pour commencer, le commentaire audio du réalisateur, nous en apprend vraiment trop peu sur l’aspect critique du film pour être intéressant. On a seulement droit aux anecdotes et difficultés du tournage. Le deuxième commentaire de Cut Killer montre une piste musicale un peu plus haute que les dialogues pour bien concentrer l’intérêt du spectateur. Les propos du musicien sont intéressants mais ne méritaient peut-être pas un commentaire à lui tout seul.

La section bonus est assez peu fournie : une bande-annonce, 3 scènes inédites assez courtes et un court-métrage intéressant, tourné dans la salle de basket avec tous les personnages principaux, mais qui ne suffit pas à relever le niveau.

On terminera avec le CD Audio de 4 titres fourni en plus du DVD, qui nous permet d’écouter des titres tirés de la B.O. du film autre part que sur le lecteur DVD.

Image - 4,0 / 5

Même si la compression n’est pas toujours au top, l’image du film est de bonne facture, et la définition prouve que les éditeurs ont soigné cet aspect technique. La luminosité un peu trop sombre tout le long du film (à mon avis un choix délibéré du réalisateur), est parfois excessive.

Son - 5,0 / 5

Une bonne surprise vient de la piste DTS contenue dans cette édition du DVD. La musique ressort vraiment bien, au dessus, et la dynamique d’ensemble est incroyablement calibrée. La répartition ne laisse aucun canal se reposer et le caisson de basse vibre à plein régime.

La piste DD 5.1, un peu moins dynamique, bénéficie tout de même d’un mixage parfait.

Configuration de test
  • Téléviseur 16/9 Sony Wega 16/9 82 cm
  • Pioneer 717
  • Onkyo TX-DS777
  • enceintes front, centre et surround Jamo, caisson de graves Jamo SW410E
Note du disque
Avis

Moyenne

1,0
5
0
4
0
3
0
2
0
1
1

Je donne mon avis !

Avatar
Sabine
Le 16 octobre 2005
Pas de commentaire.

Lire les avis »

Multimédia

Proposer une bande-annonce

Du même auteur
(publicité)

(publicité)

En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer notamment des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêt, l'affichage de vidéos ou encore le partage sur les réseaux sociaux.

OK En savoir plus