Annecy - Le coffret du 50e anniversaire

Annecy - Le coffret du 50e anniversaire : le test complet du DVD

2010. Réalisé par Bretislav Pojar

Édité par Chalet pointu

Voir la fiche technique

Critique

Attention, coffret aux trésors !

Bien évidemment, ce beau pavé s’adresse avant tout à des fans d’animation ou des collectionneurs de courts métrages. En 40 films courts, cette anthologie du film primé au prestigieux Festival d’Annecy nous fait voyager dans le temps, l’espace et les différentes techniques d’un art qui n’a de cesse de se renouveler avec toujours un seul but : l’art.

L’art d’émouvoir, de faire rire, de faire réfléchir, de choquer, de secouer, d’attendrir,… toute une palette de sentiments qui assailliront le spectateur médusé de cette collection d’oeuvres hétéroclites.

Il faut même avoir le coeur bien accroché pour suivre certains de ses artistes réalisateurs/conteurs qui s’expriment sans aucune sorte de restriction ou de censure… c’est ça aussi la force du court métrage et encore plus du court métrage d’animation.

De fait, il y a là largement de quoi remettre les pendules à l’heure pour ceux qui pensent encore et toujours que l’animation est un truc pour les mômes. Franchement, certaines de ces oeuvres ne sont pas accessible aux plus jeunes ou alors à titre d’expérience… Non, il faut bien comprendre une fois de plus que le cinéma d’animation (que ce soit des dessins-animés, des marionnettes, du sable, des aiguilles, des images de synthèse, du papier découpé…) est un art à part entière, une voix royale pour raconter n’importe quel type d’histoire et un très fort vecteur culturel.

Le festival d’Annecy devrait être reconnu d’utilité publique et ce coffret remboursé par la sécu, car il s’agit là d’un remède souverain contre l’enfermement intellectuel.

Technique - 7 / 10

Au-delà de l’initiative, il faut saluer dans la conception de ce coffret, la réunion d’oeuvres aux multiples sources et dont les quelques quarante années de certaines donnent des résultats très variés en fonction de leur conservation.

Les images et les bandes sonores seront donc forcément de qualité inégale. Cependant, l’ensemble est tout de même d’une belle tenue compte tenu de ce « handicap ».

Les formats d’image vont du 4/3 au 16/9 avec toute une palette de ratios. Côté son, on part du mono (encodé sur 2 canaux), on passe par la stéréo et un seul court métrage (« Histoire tragique avec fin heureuse ») ose le 5.1. Les sous-titres sont soit incrustés dans l’image d’origine soit rajoutés par une piste que l’on a la liberté de désactiver.

Côté bonus, on peut découvrir 36 affiches du festival d’Annecy de 1956 à 2010.

On aurait bien évidemment pu imaginer des making of et autres images d’archives sur les oeuvres ou le festival, mais les coûts et le nombre de galettes grandissants auraient certainement engendré un coffret hors de prix.

Le digipack de ce coffret est d’ailleurs plutôt fragile à cause d’un carton assez fin. Attention à le manipuler soigneusement.

Un livret très intéressant dresse la liste des palmarès courts métrages complets de 1960 à 2009 et propose quelques photos rares du festival.

Configuration de test
  • Vidéo projecteur Toshiba TDP-MT700
  • Sony PlayStation 3
  • Ampli Denon AVR 2807
  • Kit enceintes/caisson Morel Nova (configuration 7.1)
  • Diagonale image 302 cm
Note du disque
7 / 10
Avis

Moyenne

5,0
5
1
4
0
3
0
2
0
1
0

Je donne mon avis !

Avatar
Stéphane Leblanc
Le 17 juin 2010
Pas de commentaire.

Lire les avis »

Multimédia

Proposer une bande-annonce

Du même auteur
(publicité)

(publicité)

En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer notamment des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêt, l'affichage de vidéos ou encore le partage sur les réseaux sociaux.

OK En savoir plus