Evolution : le test complet du DVD

2001. Réalisé par Ivan Reitman
Avec David Duchovny, Orlando James et Seann William Scott

Édité par Sony Pictures

Voir la fiche technique

Avatar Par
Le 27/01/2002
Critique

Rencontre rapprochée avec du ADN hors de ce monde. Avec un petit détail : il pousse ses codes génétiques en overdrive, et n’arrête pas d’évoluer et grandir.

Si pour Phil Tippett et le gang des FX, l’enjeux était de créer un eden 100% alien, pour Ivan Reitman le but du jeu était de recréer et modéliser l’esprit de SOS Fantômes avec les technologies du 21ème siècle. Dan Aykroyd (ici dans un mini-maxi cameo) assiste ébahi à ce chaudron cosmique, qui fait bouillir à petit feu un peu de Stifler (American Pie, pas mal de Julianne Moore, et beaucoup de David Duchovny.

En gros, le dosage n’est pas le talent principal d’Ivan Reitman. Mais l’ampleur des moyens oui. Lorsqu‘« Evolution » démarre, il ne s’arrête plus, et propage le sense of wonder et les excès démesurés auprès des spectateurs. Encore une fois, tout est une question de taille..

Généralités - 4,0 / 5

Pour capturer « Evolution » en version space, il faut se dépêcher (ou avoir de la chance). Columbia détache et collectorise les premiers exemplaires du DVD, en signant une « limited edition » dissimulée dans un boîtier plexiglas disco- dance du plus bel effet. Disque et contenus sont physiquement les mêmes dans la « limited » et la « basic », mais l’oeil a aussi droit à sa part dans du gâteau… d’autant plus que le confort de vision et les overdoses d’effets spéciaux jouent un rôle clé dans le film.

Columbia dissimule les recettes un peu sévères du film lors de son exploitation en salles, en l’adornant d’un traitement de série A, avec des suppléments en bon nombre et des menus animés en 16/9. La diminution des langues et sous-titres disponibles s’explique par la gourmandise en octets du lot.

Bonus - 3,0 / 5

Une bonne diversification des éléments, mais une qualité d’ensemble qui n’atteint pas la stratosphère :

L’exploration commence par le commentaire audio (sous- titré, à l’instar de tous les autres suppléments) d’Ivan Reitman, David Duchovny et deux autres acteurs. Le ton est plus didactique qu’émotionnel, et la piste se laisse écouter avec une oreille distraite, exception faite pour quelques anecdotes, où les uns et les autres se marrent de leurs ratages.

La suite - en ordre chronologique - consiste en 6 scènes coupées (dont la fin alternative), avec la possibilité de les visionner de façon consécutive.

Les documents vidéo du disque sont deux : la traditionnelle featurette de HBO, qui présente les dessous du film en 15 minutes environ, suivie par un mini-making of de 10’ sur les (très) nombreux effets visuels.

Pour jouer avec la télécommande, direction la partie story- boards, qui permet d’effectuer de comparatifs concepts/produit final en multi-angle (avec possibilité de voir les deux en même temps) sur 6 scènes clé.

Ce que le DVD appelle « galerie de photos », est en réalité un ABC du bestiaire d‘« Evolution », à travers 10 mutations, offrant chacune une séquelle de croquis, conceptions visuelles ou moulages des créatures. La présentation graphique est aisée mais, comme c’est souvent le cas, l’ergonomie de la navigation n’est pas très satisfaisante.

Les notes de production, le teaser et la bande-annonce d‘« Evolution », ainsi que celle de SOS Fantômes et les habituelles filmographies bouclent le tout.

Image - 4,5 / 5

Un étalonnage qui attache plus d’importance aux détails sur le devant des scènes qu’aux arrière-plans. Mais l’action et la caméra d’Ivan Reitman sont si fluides, qu’on oublie vite les pixels en moins, au profit de l’ensemble. Le rendu des couleurs et des contrastes sont magnifiques. Une autre performance de choix du Sony Center qui - à défaut de frôler l’excellence - numérise des monstres plus vrais que nature.

Son - 4,5 / 5

Une rencontre rapprochée avec le sphincter d’un blob géant ? On y croit - et même sans l’Odorama ! En un mot, les pistes 5.1 en français et anglais, sont détonnantes. On n’attendait pas moins d’un DVD qui sacrifie la VO DTS 5.1 du Z1 pour les exigences d’espace de la localisation européenne, et qui offre un crescendo impressionnant de bagarres et mutations génétiques extra-terrestres..

Configuration de test
  • Téléviseur 16/9 Sony WEGA 16/9 82 cm
  • Sony PlayStation 2
  • Denon AVR-1801
  • enceintes frontales, centre et surround Davis Odyssée
Note du disque
Avis

Moyenne

4,0
5
0
4
1
3
0
2
0
1
0

Je donne mon avis !

Avatar
Giuseppe Salza
Le 20 décembre 2015
Un peu victime d'une mauvaise réputation injustifiée, Evolution est pourtant une comédie de SF réussie sur une invasion extra-terrestre biologique. Elle n'a pas les budgets de SOS Fantômes et Men in Black, mais David Duchovny est hilarant et sait se moquer de lui-même. A redécouvrir.

Lire les avis »

Multimédia
Evolution
Bande-annonce VO

Proposer une bande-annonce

Du même auteur
(publicité)

(publicité)

En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer notamment des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêt, l'affichage de vidéos ou encore le partage sur les réseaux sociaux.

OK En savoir plus