American Girls : le test complet du DVD

Bring It On

Édition Prestige

2000. Réalisé par Peyton Reed
Avec Kirsten Dunst, Eliza Dushku et Jesse Bradford

Édité par Metropolitan Vidéo

Voir la fiche technique

Avatar Par
Le 14/02/2002
Critique

C’est l’exemple parfait du « plaisir coupable », de la chose qu’on aime, mais qu’on n’a pas envie que les autres le sachent, un peu comme le café à la cannelle, le Dr Pepper et le Vegemite australien.

Mais - après avoir bien inspiré - disons-le haut et fort : « American Girls » est une comédie hilarante sur la vie, les amours et le dur travail des cheerleaders, avec des numéros chorégraphiques à la Busby Berkeley revus et corrigés avec la technologie contemporaine.

Inutile de chercher des significations sociales dans l’histoire - du moins, de ce coté de l’Atlantique. On obtient ce qu’on recherche : une comédie déguisée en film sportif, avec un rythme endiablé et le physique du rôle des jeunes comédiens, en commençant par la ravissante Kirsten Dunst (très à l’aise dans ces exercices périlleux).

Ce n’est pas assez ? Ajoutons alors au lot un « vrai » happy end - quoique inhabituel pour les standards hollywoodiens. Pour l’humour ultra-noir, il faudra par contre chercher du coté de Belles à mourir, dont « American Girls » représente en quelque sorte son antithèse.

Généralités - 4,5 / 5

Le DVD est introduit au son rappé des marches des cheerleaders, avec une ambiance graphique parfaitement calée dans le rôle. Seven7 remplit bien le contrat de son label prestige, avec une VF en DTS 5.1, une multitude de suppléments et deux bonus cachés. Dommage juste d’interrompre la bonne lancée avec le commentaire audio en VO uniquement.

Bonus - 3,5 / 5

Seven7 avait-elle épuisé son budget traductions ?
L’intégralité des suppléments du disque est localisée en français… exception faite pour le commentaire audio du réalisateur, qui reste en VO (dommage, il est plutôt intéressant).

La section (très remplie) des scènes inédites, présente un format original. Chaque segment est introduit par une courte présentation du réalisateur, qui explique toujours le pourquoi du comment de l’absence de la séquence du montage final. Très instructif.
Ce pack est reparti à son tour en trois parties : 8 scènes coupées, 3 prises intégrales et 2 fins alternatives (pour un total d’une vingtaine de minutes, en VOST). Puisque le parti pris du film était de garder un rythme effréné, on comprend pourquoi ces scènes soient parties à la poubelle. Mais l’atout principal de la section ne sont pas les séquences, mais les explications du metteur en scène (voire les ratages..).

Autre atout original : la scène du lavage des voitures. Plus qu’une séquence inédite, c’est une séance où tout le monde (producteurs, techniciens..) avait emmené sur le plateau des caméras super-8, pour bien filmer (et mâter..) les actrices court-vêtues. Ajoutez au tout un tube Ramonisant, et vous pouvez imaginer le résultat..

On passe ensuite par le clip d’essayage des costumes (42 », et qui finit avant qu’on s’en rend compte), et le clip musical de Blaque.

Petit arrêt sur la partie jeux, avec deux quizz-tests aux titres fort éloquents : « T’es sport ou tu dors ? » et « Es- tu assez cool ? » (quoiqu’on fasse, nous n’arrivons pas à nous faire accepter dans l’équipe des cheerleaders, elles disent que nous ne sommes pas assez sport… non, mais…).

Suite et fin de l’échauffement dans la salle des bonus, avec une demi-douzaine de bandes-annonces (Fist of Legend et Explosion imminente en piste musicale, The Anniversary Party et Replicant en VOST, et « Harvard Story » en VF). Petit dernier effort pour les filmographies et la page du lien Internet

…Et bien non, il y a encore deux petits bonus cachés à trouver. Le premier est dissimulé sur la 1ère page des bonus, dans la petite étoile juste en dessus de la flèche  » > « . Et le résultat est… hum, il dure 10 » (VOST), et il faut le voir pour y croire..
Le deuxième bonus caché se trouve dans la page des filmographies (l’étoile à droite de « retour »), et il donne accès à une biographie étoffée du groupe Blaque.

Image - 5,0 / 5

Nettes, propres, et très fluide. Rien à dire, le contrat est rempli.

Son - 5,0 / 5

Incroyable. Qui l’aurait cru que l’un des DVD dignes de figurer dans le Top 15 du meilleur son soit… un film de cheerleaders ? Attendez-vous à une ambiance de folie, avec de la dynamique en quantités industrielles et une utilisation ultra-prenante des graves.

On aurait pu croire que la VF allait passer en retrait pour ce genre de comédies difficiles à exporter. Il n’en est rien. La bonne traduction des dialogues (et des marchettes) pousse même l’éditeur à ajouter une VF 5.1 DTS encore plus explosive des pistes Dolby Digital, qui se rapprochent néanmoins de l’état de l’art sonique.

Configuration de test
  • Téléviseur 16/9 Sony WEGA 16/9 82 cm
  • Sony PlayStation 2
  • Denon AVR-1801
  • enceintes frontales, centre et surround Davis Odyssée

En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer notamment des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêt, l'affichage de vidéos ou encore le partage sur les réseaux sociaux.

OK En savoir plus