Critique

Deuxième long métrage de fiction pour Julie Bertucelli (après Depuis qu’Otar est parti…) qui traite un sujet proche de sa vie privée : le deuil d’un mari.

Adaptant au passage le livre « L’arbre du père » de Judy Pascoe, la réalisatrice mêle les deux éléments avec une grande finesse, sans jamais céder à la sensiblerie facile et propose à ses acteurs un matériau idéal pour laisser s’exprimer tout leur talent.

En tête de ce casting, on trouve Charlotte Gainsbourg, la mère, veuve, qui tente peu à peu de reconstruite sa vie et celle de ses 4 enfants. Comme souvent, Charlotte Gainsbourg est incroyable de naturel et de finesse. Mais très franchement, et très clairement, elle se fait littéralement voler la vedette par la jeune Morgana Davies (8 ans au moment du tournage) qui est tout bonnement époustouflante. Rien ne lui résiste : rire, larmes, colère… la maîtrise de ce petit bout à la photogénie indiscutable va très certainement attirer les projecteur sur sa toute jeune carrière.

Voilà un film qui n’est pas là pour bouleverser, mais simplement pour toucher, sans heurt, sans artifice grossier, avec juste ce qu’il faut de poésie et de vérité, au pied de cet arbre majestueux planté dans la campagne australienne aux couchers et levers de soleil somptueux…

Généralités - 2,5 / 5

Test effectué sur un check disc. On sait néanmoins que le produit fini sera accueilli par un digipack. Menus simples et agréables, sonorisés et sur fond d’images du film.

Bonus - 3,0 / 5

La bande-annonce du film et une galerie de photos du tournage accompagnent un making of de 30 minutes qui s’avèrent presque trop courtes tant on prend plaisir à écouter réalisatrice, productrice et acteurs nous raconter l’aventure de ce film. Une ambiance de tournage studieuse et familiale à la fois, un superbe moment à vivre après le visionnage du film. Par contre, carton jaune aux sous-titres des interviews en anglais, car ils sont blancs, sans contour et souvent sur des images claires, d’où un jeu de devinette pour certains passages.

Image - 4,0 / 5

Un encodage pas trop violent, mais pas non plus ce qu’on a vu de mieux. Sur écran de taille moyenne, la définition sera largement suffisant, mais pour les grands écrans, il faudra certainement se tourner vers le Blu-ray.

Quoiqu’il en soit, les décors naturels somptueux et l’arbre, sont parfaitement rendus.

Son - 4,0 / 5

Une bande son en DD 5.1, que ce soit en VF ou en VOST qui font d’ailleurs toutes deux jeu égal au niveau mixage. La VO apporte bien évidemment beaucoup plus de naturel. Bien que les effets ne soient pas omniprésents (mis à part pour la scène d’ouragan) on aurait vraiment aimé entendre les douces ambiances du film en DTS, histoire d’y plonger plus en profondeur.

Configuration de test
  • Vidéo projecteur Toshiba TDP-MT700
  • Sony PlayStation 3
  • Ampli Denon AVR 2807
  • Kit enceintes/caisson Morel Nova (configuration 7.1)
  • Diagonale image 302 cm
Note du disque
Avis

Moyenne

4,0
5
0
4
1
3
0
2
0
1
0

Je donne mon avis !

Avatar
Stéphane Leblanc
Le 23 novembre 2010
Pas de commentaire.

Lire les avis »

Multimédia

Proposer une bande-annonce

Du même auteur
(publicité)

(publicité)

En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer notamment des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêt, l'affichage de vidéos ou encore le partage sur les réseaux sociaux.

OK En savoir plus