Roberto Succo : le test complet du DVD

2000. Réalisé par Cédric Kahn
Avec Stefano Cassetti, Isild Le Besco et Patrick Dell'Isola

Édité par Editions Montparnasse

Voir la fiche technique

Avatar Par
Le 15/02/2002
Critique

Sud de la France, fin des années 80. Un tueur en série sème la terreur. Son nom : Succo, Roberto de son prénom. En 1981, suite à l’assassinat sauvage de ses parents, il est emprisonné et fait un séjour dans un hôpital psychiatrique. Cinq années ont passé et, depuis, cet homme, originaire de Venise, est en cavale…

Cédric Kahn a bâti un film coup de poing, âpre et sans concession. Il dresse un portrait édifiant de ce criminel qui a véritablement existé. Ce long métrage doit beaucoup à l’interprétation d’un jeune acteur italien inconnu à l’époque : Stefano Cassetti. Dans son grand regard bleu on peut lire toute l’impulsivité, la folie et la violence qui habite son personnage. Sa prestation fut d’ailleurs très remarquée à Cannes où le film a été présenté en 2001.

Si le film est relativement remuant, on peut tout de même ressentir un certain malaise face à l’ambiguïté fondée sur le mode répulsion/fascination… mode qui semble avoir été un des moteurs de ce long métrage.

Généralités - 3,0 / 5

Les Editions Montparnasse, fidèles à leurs (bonnes) habitudes, cherchent toujours à apporter un soin particulier à leurs DVD, quel que soit le genre. Confirmation ici avec « Roberto Succo » présenté dans un boîtier Amaray classique mais qui offre un authoring soigné, animé et sonore ainsi que quelques bonus.

Le film est présenté en 16/9 anamorphique avec la possibilité de choisir entre un DD 5.1 et un Dolby 2.0. Aucun sous-titre, c’est un peu dommage… Pensez aux sourds et malentendants tout de même ! L’ensemble est découpé en quinze chapitres. A noter, enfin, la jolie sérigraphie du disque.

Bonus - 2,5 / 5

Un commentaire audio du réalisateur :
Très bonne idée que de le chapitrer. Assez riche en anecdotes, ce commentaire est un dialogue entre Marc Lepoivre de « Objectif cinéma » et Cédric Kahn. Ce dernier commente très peu le tournage en lui-même. Il insiste surtout sur les motivations qui furent les siennes pour mener ce projet et sur la psychologie du criminel. Il affirme n’avoir jamais voulu dresser un portrait « positif » de son « héros » ni se laisser fasciner par le personnage de Roberto Succo. En cela, le réalisateur diminue un peu l’ambiguïté et le malaise que le spectateur peur ressentir en regardant le film.

Stefano Cassetti, profession comédien :
Un petit document filmé par Cassetti lui-même qui vous fera découvrir, de l’intérieur, la montée des marches à Cannes, les premiers essais de casting, la promo du film en Asie… où l’on notera l’engouement toujours débordant des Asiatiques pour les gens de cinéma !

A Cannes :
Il s’agit en réalité du reportage réalisé par l’émission « Cinésix » (M6) à l’occasion de la sortie du film. D’une durée de 1’43”, ce document est un peu court.

Bandes-annonces :
Vous pourrez visualiser celle de « Roberto Succo » ainsi que celle de quatre films récemment édités par les Editions Montparnasse.

Image - 3,5 / 5

Un master propre et récent sans gros défaut mais sans étincelle particulière. On reprochera surtout à l’ensemble un manque de luminosité sur les scènes de pénombre.

Son - 4,0 / 5

Le DD 5.1 n’offre guère de grande spatialisation du son. Il s’apparente davantage à un bon Dolby Surround. C’est surtout la voie centrale qui est utilisée avec une belle dynamique. Les dialogues qui en émanent sont très clairs mais légèrement aigus.

L’autre piste en DD 2.0 est, elle-aussi, très dynamique. En utilisant le Prologic de votre ampli et en concentrant ainsi le son essentiellement sur la voie centrale, vous aurez un résultat tout aussi satisfaisant que celui obtenu avec la piste DD 5.1.

Configuration de test
  • Téléviseur 16/9 Panasonic TX PK20F 16/9 82 cm 100 Hz
  • Sony STR-DE 545
  • Enceintes Sony : frontales (SS MF415), Surround et centrale (SS CR290), caisson de graves Sony SAW M

En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer notamment des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêt, l'affichage de vidéos ou encore le partage sur les réseaux sociaux.

OK En savoir plus