Hypnose : le test complet du DVD

Stir of Echoes

1999. Réalisé par David Koepp
Avec Kevin Bacon, Kathryn Erbe et Illeana Douglas

Édité par Studiocanal

Voir la fiche technique

Avatar Par
Le 05/04/2001
Critique

« Dans tous les cerveaux, il y a une porte qui ne devrait pas être ouverte ». Tom, ouvrier dans la banlieue de Chicago, mène une vie de père de famille tout à fait ordinaire. Lors d’une soirée entre amis, Tom accepte, par jeu, une séance d’hypnose. Plus tard dans la nuit, il est assailli par des visions, des rêves troublants. De jour en jour, il voit toujours davantage de choses qu’il est incapable d’expliquer, entend des voix qu’il ne peut ignorer. Inexorablement, sa vie bascule. Bientôt, les visions de Tom deviennent réalité.
Ce film de David Koepp doit son échec cinématographique à sa sortie postérieure au Sixième sens. Il n’est pourtant pas dénué d’intérêt, et grâce à une ambiance très très prenante et un suspense très bien ficelé, arrive souvent à égaler voire même dépasser la pellicule de Shyamalan. L’acteur Kevin Bacon est comme d’habitude crédible et parfait dans son rôle. Un film à voir pour tous les fans de fantastique…

Généralités - 4,0 / 5

Passé la jaquette et la sérigraphie, identiques, sobres, et efficaces, il est temps d’insérer le DVD dans le lecteur, ce qui a pour effet d’afficher le menu 3D avec des petites séquences du film, très bien réussi, malgré les transitions un peu longues à chaque fois. Le gros problème de cette édition est qu’il est impossible de changer les sous-titres et les langues à la volée ! De plus, vous n’aurez que la possibilité d’afficher ces derniers en Français, les sous-titres Anglais ayant disparus en cours de route. Et pour achever le tout, il est impossible de les enlever sur la VO ! Plutôt gênant pour un film aussi récent.

Bonus - 3,0 / 5

Alors que sur les nouveaux DVD il est possible de passer des heures sur les bonus, ceux d’Hypnose vont vous laisser une sérieuse impression d’inachevé. Le making-of qui paraissait intéressant n’est qu’une vulgaire bande promotionnelle bourrée d’extraits de la bande-annonce et qui s’adresse plutôt à ceux qui n’ont pas vu le film (même les furtives séquences des coulisses du tournage sont inintéressantes). Celui-ci ne dure en plus que 5 minutes.
Le clip vidéo « Breathe » n’a pas une image exceptionnelle (comme la chanson qui y est chantée d’ailleurs) et les nombreux spots TV et bandes-annonces en VF et VO sont aussi présents dans ce disque. Il reste donc le commentaire audio, qui relance vraiment l’intérêt de cette section suppléments grâce à des remarques très pertinentes du réalisateur David Koepp, sur son travail. Il nous fait remarquer toutes ses erreurs en en rigolant et explique tous les tracas d’un bon réalisateur (lumière, lien entre les scènes, etc..)

Image - 4,5 / 5

Malgré quelques petites poussières assez rares et des tons un peu plus clairs que la version cinéma (tout de même assez sombres), la compression est optimale que ce soit au fond de la cave noire ou dehors dans la neige, et le rendu est très appréciable.

Son - 5,0 / 5

On ne peut que donner la note maximale à une telle initiative de la part de Studio Canal. Ce ne sont pas moins de 4 (!) pistes qui permettront de sonoriser le film. Le rendu est, dans les deux formats, excellent, et la distribution dans les différents canaux se fait très bien. L’ambiance sonore participera beaucoup aux frissons que le film vous procurera. DTS/DD : Même combat. Les deux formats sont durs à comparer (pas de changements à la volée) mais présentent à l’écoute une qualité identique.

Configuration de test
  • Téléviseur 16/9 Sony Wega 16/9 82 cm
  • Pioneer 717
  • Onkyo TX-DS777
  • enceintes front, centre et surround Jamo, caisson de graves Jamo SW410E
Note du disque
Avis

Moyenne

4,0
5
0
4
6
3
0
2
0
1
0

Je donne mon avis !

Avatar
Réal
Le 15 octobre 2007
Pas de commentaire.
Avatar
Josquin
Le 12 mai 2006
Un bon thriller surnaturel où l'angoisse n'a d'égal que des révélations cruelles. Les liens avec L'expérience Interdite y sont parfois très nets, en particulier dus au fait que Kevin Bacon joue dans l'un et l'autre. Y résonnent également, sur quelques points, quelques oeuvres du maître italien Lucio Fulci, surtout une, plus qu'évidente, et la connotation freddyenne, " un quartier si tranquille, aux gens sans histoires. "
Le réalisateur David Koepp sait maintenir la pression autant que tout faire exploser dans un fracas retentissant. La psychologie des personnages y joue un grand rôle et chacun trouve sa place dans une histoire hallucinante (!). Le scénario semble aussi rappeler la série The Haunted ( qui s'en souvient de celle-là ? ), mais avec des moyens plus importants et des acteurs de haut niveau.
Bref, les chocottes se profilent souvent à l'horizon, et quand on les croit disparues, elles surprennent de plein fouet ( j'en ai des palpitations rien qu'à y repenser ). Un film sympathique, bien construit, que l'on aime X-files ou les classiques de l'horreur / fantastique.
Avatar
Pascal
Le 11 juin 2005
Pas de commentaire.

Lire tous les avis »

Multimédia

Proposer une bande-annonce

Du même auteur
(publicité)

(publicité)

En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer notamment des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêt, l'affichage de vidéos ou encore le partage sur les réseaux sociaux.

OK En savoir plus