Chargement en cours…

L'avis de la rédaction
Technique :
Lecteurs :
2 avis.

Highlander - Endgame : le test complet du DVD

Highlander: Endgame

USA - 2000

Réalisé par Douglas Aariokoski

Avec Christophe Lambert, Adrian Paul, Bruce Payne, Lisa Barbuscia, Donnie Yen

Critique par Giuseppe Salza. Publiée le 8 mars 2002

Critique

There can be only one…
Ou plutôt - correction - there will be only one. Car, à l’issue du combat final, des deux immortels gentils, il n’en restera qu’un seul..

Pour fabriquer ce quatrième (et peut-être dernier) « Highlander », la main passe à Dimension Films, qui ignore superbement les récits et la story-line du chapitre 2 et 3, et se lance dans une quête roumaine (le lieu où le film a été tourné..), pour pondre une sorte de transition dimensionnelle entre la saga sur grand écran et la série TV.

Pas clair ? Le scénario non plus. Il y a deux highlander bons (Connor et Duncan, mais Connor s’est retiré du jeu car il en a assez de toute cette violence), quelques personnages du premier film, un méchant sorti des arrière-plans de l’opus de Russell Mulcahy, des transitions temporelles (mais pas aussi jolies que sur Highlander), et toujours cette manie de « sanitiser » les décapitations à l’aide d’effets de lumière franchement ratés.

Malgré le vacarme, « Highlander - Endgame » a tout de même le courage d’accomplir le destin d’un des rôles-clé de la saga. Comme le public n’est pas immortel, ces 17 ans de transition entre le premier et quatrième film devraient conclure l’histoire une fois pour toutes. Bref, les temps sont presque mûrs pour un remake du premier. Paul Verhoeven, pleeease ?

5,0 / 5 Généralités

Si les qualités artistiques du 4 ne sont pas exactement inoubliables, TF1 Vidéo se lance dans la quête de l’immortalité avec un somptueux coffret de 2 DVD (« 9 », et « 5 » pour les bonus). Le packaging, les menus animés et l’ergonomie sont de premier niveau. Cette formule à double DVD permet à l’éditeur de loger deux pistes DTS (VF et VO) en plus de celles en Dolby Digital, ainsi qu’un bitrate tout à fait science-fictionnesque.

On pardonnerait même à TF1 le glitch contractuel des sous- titres imposés sur la VO..

3,5 / 5 Suppléments

Le premier et seul bonus du disque 1 (hormis les liens Internet), est un commentaire audio des producteurs, aussi intéressant que le film. On passe donc rapidement au deuxième DVD :

Making of :
Un documentaire fleuve (57’ - VOST) sur les coulisses du tournage et la conception de ce quatrième volet, entrecoupé de nombreuses interviews. Il serait très intéressant si le film avait été aussi bon.

Les secrets des effets spéciaux :
Une autre featurette dostojewskienne (37’ en VOST), avec l’avantage de décrypter plan par plan les principaux trucages du film, avec un apport intensif de séquences préliminaires et plans d’incrustations. On y retrouve également des séquences qui furent supprimés du montage final (décapitation d’un méchant), et des concepts visuels non retenus. Dommage pour la platitude du commentaire des techniciens.

Scènes coupées :
Elles sont au nombre de 4 (6’ en tout), et, étrangement, elles sont toutes en VO non sous-titrée (dans des master vidéo d’une qualité VHSienne). On retiendra juste celle de la première rencontre entre Connor et Duncan sur le champ de bataille (pourquoi l’ont-ils coupée ?), tandis que les trois autres se concentrent essentiellement sur des personnages secondaires ou des cascades.

Les origines des Highlander :
Un arbre généalogique textuel, où les concepteurs de TF1 font valoir leur culture sur la saga. Plutôt réussi.

Les Highlandgames :
Puisqu’on vous disait que les TF1 sont imbattables dans les détails de la saga… Si vous voulez les défier, place à ce défi en trois sets de questions (dont certaines assez tordues). Juste une chose : mais si on répond bien à tout, où est le prix ?

Le reste :
Le DVD offre également le teaser et la bande-annonce (en VF). Les fiches filmographiques cachent à leur tour 6 mini- interviews aux principaux acteurs et techniciens, pour une durée totale de 12’ environ (et en VOST).

4,5 / 5 Image

La force brute est-elle la solution ? En d’autres termes, la présence d’un bitrate explosif (9.11 Kbit/s) garantit-elle une image irréprochable ? D’un point de vue de la richesse des couleurs, du piqué et des arrière-plans, il y a rien à dire, top niveau. L’image perd un peu de sa fluidité lors de quelques combats et dans le rendu de la fumée, mais dans l’ensemble, le résultat est impressionnant.

4,5 / 5 Son

Comme d’habitude, les deux pistes DTS se situent au dessus de celles en Dolby Digital dans la richesse des détails. Le son du DVD est fidèle aux conditions de tournage du film. Les ambiances sonores sont très riches en VF comme en VO. Le timbre de la chanson de générique final est un petit modèle du genre. Mais on regrette le manque de pèche lors des scènes d’action. La séquence de l’explosion promet une séance tout feu, toute flamme. Mais ensuite…

Acheter ce DVD sur Amazon (9,48 €)

Configuration de test :

  • Téléviseur 16/9 Sony WEGA 16/9 82 cm
  • Sony PlayStation 2
  • Denon AVR-1801
  • enceintes frontales, centre et surround Davis Odyssée
(publicité)Fermer