Quartier lointain : le test complet du DVD

2010. Réalisé par Sam Garbarski
Avec Pascal Greggory, Jonathan Zaccaï et Alexandra Maria Lara

Édité par Wild Side Video

Voir la fiche technique

Critique

Thomas, la cinquantaine, père de famille, arrive par hasard dans la ville de son enfance. Pris d’un malaise, il se réveille quarante ans plus tôt, dans son corps d’adolescent. Projeté dans le passé, il va non seulement revivre son premier amour, mais aussi chercher à comprendre les raisons du mystérieux départ de son père. Mais peut-on modifier son passé en le revivant ?

Partir d’un manga qui dépeint la vie d’un adolescent japonais du début des années 60 et arriver à la vie d’un adolescent français de la fin des années 60, c’est ce qu’on appelle une adaptation.

Les puristes, les fanatiques… les étroits d’esprits quoi, ont vite crié au scandale alors même que Jiro Taniguchi a depuis largement donné sa caution au film de Sam Garbarski.

Mais trêve des palabres inévitables autour de l’adaptation cinématographique d’une oeuvre littéraire, que vaut le film ?

On se laisse facilement traverser par lui, par son ambiance de poème bucolique, par sa nostalgie appuyée, par ses acteurs simples et justes… ce voyage dans le temps, nous laisse à notre tour suspendus et tout plein d’un questionnement presque angoissant : que ferions-nous dans pareil cas ? Que faire du pouvoir hypothétique de changer le cour des choses ?

Les décors fantastiques offerts par le lac et les montagnes qui encerclent la ville de Nantua et la musique doucement anachronique de Air, terminent de nous plonger dans une spirale d’émotions à fleur de peau.

Quartier lointain : Voilà bien le compagnon idéal du manga de Taniguchi.

Technique - 6,5 / 10

Quartier lointain propose un DVD simplissime.

Les bonus sont riquiquis et composés de très courtes interviews un brin redondantes du réalisateur et de l’auteur du manga.

Le générique de fin du film crédite un réalisateur de making of, mais on n’en trouve pas trace ici. C’est bien dommage car le travail de reconstitution et le côté avant/après de la ville du héros, promettait d’intéressantes anecdotes.

Côté image, rien à redire, le film a de la place sur la galette et ça se sent, avec une belle définition et un encodage pas trop destructeur. Dommage de ne pas profiter d’une édition Blu-ray rien que pour les décors naturels somptueux.

Côté son, rien à redire non plus avec une double piste DTS 5.1, DD 2.0. La piste DTS est bien évidemment à préférer pour son ampleur, sa profondeur, sa richesse d’où un côté immersif sans comparaison avec la piste DD.

Configuration de test
  • Vidéo projecteur Toshiba TDP-MT700
  • Sony PlayStation 3
  • Ampli Denon AVR 2807
  • Kit enceintes/caisson Morel Nova (configuration 7.1)
  • Diagonale image 302 cm
Note du disque
6,5 / 10
Avis

Moyenne

4,0
5
0
4
1
3
0
2
0
1
0

Je donne mon avis !

Avatar
Stéphane Leblanc
Le 9 mai 2011
Pas de commentaire.

Lire les avis »

Multimédia
Quartier lointain
Bande-annonce VF

Proposer une bande-annonce

Du même auteur
(publicité)

(publicité)

En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer notamment des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêt, l'affichage de vidéos ou encore le partage sur les réseaux sociaux.

OK En savoir plus