Judge Dredd : le test complet du DVD

Édition Premium

1995. Réalisé par Danny Cannon
Avec Sylvester Stallone, Armand Assante et Jürgen Prochnow

Édité par H2F

Voir la fiche technique

Critique

Un dicton célèbre de Platon sur l39intro de la bande-annonce. Pas moins que ça. « Judge Dredd » aime bien ses classiques, pour mieux les atomiser à coups de blaster…

Cette adaptation gunfight-jouissive de l39homonyme BD ultraviolente des années 70 en a surpris plus d39un, en commençant par le public du grand écran, qui avait déserté en masse ses projections. Un destin injuste, mais que la deuxième séance en DVD permettra peut-être de réparer.

Toute lecture au premier degré est interdite. « Dredd » est un RoboCop en trip, dans un futur dictatorial digne d39un cauchemar de Terry Gilliam. Point de philosophie, point de leçon morale : on joue au flingue le plus destructeur pour atomiser des décors impressionnants, qu39une équipe d39artisans avait passé 9 mois à fabriquer.

N39écoutez pas les critiques : Stallone se parodie lui-même, et prend parfaitement la mesure de son personnage ultra- nihiliste. « I am the law », hurle t-il ; peut-être pas au box- office ; mais dans l39univers des délires SF, « Judge Dredd » a une place de choix, tout à coté de « Tank Girl » et « Howard the Duck ».

Giuseppe Salza

Généralités - 4,5 / 5

Film Office se déchaîne. Après des dizaines de DVD BCBG, l39éditeur livre à son public l39un des menus les plus percutant de l39histoire du format : une bonne dizaine de planches en 16/9 façon BD (qui, finalement, résument bien l39histoire), laissant la place ensuite à l39écran principal du menu qui garde ce look BD, le tout accompagné de la musique du film en 5.1 !

Mais certaines choses ne changent jamais : comme à l39époque, Film Office impose les sous-titres sur la VO, et interdit tout changement de langue en cours de route. Grrr…

Bonus - 4,0 / 5

Le disque récupère les bonus de l39édition précédente (sortie en 1999, et labellisé à l39époque « collector »). Mais ce DVD est plus qu39une remise au goût du jour : une nouvelle featurette et d39autres galeries sont maintenant de la partie.
Note : pour accéder à tous les bonus, il faut se servir des flèches droite et gauche pour faire tourner l39amplificateur de puissance sur la tête de Mean Machine, et accéder ainsi aux différents éléments.

Making of
« Stallone’s Law: The Making of Judge Dredd », sous ce titre ronflant se cache une featurette présentée par Stallone. On a droit à la classique présentation des personnages par les acteurs, mais aussi à une bonne dose d’informations sur les effets spéciaux.

De la BD au film
Une conversation avec des éditeurs et dessinateurs de « 2000 AD », le mythique magazine britannique de BD où Dredd vit le jour sous forme sérialisée, avant de connaître son succès grâce aux « graphic novels ». Un document à visionner si possible avant le film, car il recentre le personnage de Dredd par rapport à la satire British des années 70.

Comic Book
Une série de 4 planches de la BD, avec la possibilité de voir un agrandissement des vignettes sur le coté droit de l39image. Joli, mais… on en voudrait davantage.

Photos de plateau
Une série de 25 photos de plateau qui ont le bon goût d’être de bonne taille plutôt que les habituels timbres poste de ce genre de bonus.

Dessins de pré-production
6 croquis préparatoires des armes, costumes et véhicules. On aurait pu en mettre un peu plus, non ?

Filmographies
6 filmographies déroulantes sur une musique plutôt insupportable. A noter que le réalisateur n’a pas droit au chapitre dans ce bonus.

Bande-annonce
En 1.85 anamorphique, cette bande-annonce (en français) a une caractéristique intéressante puisque la musique qui l’accompagne a été écrite uniquement à cet effet par Jerry Goldsmith.

Bonus DVD-Rom :
Les possesseurs d39un PC pourront également installer (très facilement) et jouer au « Dredd Pinball Game », un jeu de flipper plutôt réussi dans son genre.

Image - 5,0 / 5

A l’instar de la première édition, ce DVD présente une image zéro défaut ! Compression impeccable, définition au top, c’est un véritable festival pour les yeux !

Son - 4,5 / 5

Là aussi, ce qui était acquis est toujours présent grâce à une piste VO en DD5.1 qui fait des merveilles. Dialogues très clairs, effets sonores de toutes parts et basses efficaces sans être omniprésentes.
Mais une nouveauté de taille fait son apparition pour les allergiques à la VO : une piste française en DTS. Comme très souvent avec ce procédé, le champ sonore s’élargit, la finesse est au rendez-vous et même la musique prend plus d’ampleur. Un atout incontournable pour ce DVD à qui il ne manquait plus qu’une autre piste DTS pour la VO.

Configuration de test
  • Téléviseur 16/9 Sony 16/9 70 cm
  • Pioneer 626
  • Yamaha RX-V393RDS
  • kit enceintes & caisson Yamaha NSP-300
Note du disque
Avis

Moyenne

4,0
5
0
4
4
3
0
2
0
1
0

Je donne mon avis !

Avatar
ouioui
Le 26 mars 2015
Pas de commentaire.
Avatar
Sabrina Piazzi
Le 8 mars 2013
Pas de commentaire.
Avatar
Stéphane Leblanc
Le 15 février 2013
Pas de commentaire.

Lire tous les avis »

Multimédia
Judge Dredd
Bande-annonce VF
Judge Dredd
Bande-annonce VO

Proposer une bande-annonce

Du même auteur
(publicité)

(publicité)

En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer notamment des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêt, l'affichage de vidéos ou encore le partage sur les réseaux sociaux.

OK En savoir plus