Bound : le test complet du DVD

Édition Premium

1996. Réalisé par Andy Wachowski
Avec Jennifer Tilly, Gina Gershon et Joe Pantoliano

Édité par H2F

Voir la fiche technique

Avatar Par
Le 05/04/2002
Critique

Deux belles. Du fric. Un mafioso. Du sexe en quantités industrielles. Et un triangle amoureux qui a défié et continue à défier le puritanisme d’Hollywood.

L’histoire retiendra que les frères Wachowski se vinrent refuser le développement et le chantier de Matrix, tant qu’ils ne pouvaient pas prouver leur talent de réalisateurs. Et cette chance leur fut confiée par Dino De Laurentiis - toujours hors-pair pour flairer les futurs génies de cinéma à 1000 km de distance - qui leur alloua un minimum de moyens et un maximum de liberté, pour réinventer le film noir au coeur des ‘90.

« Bound » fait bien plus que renouveler le polar dark. Dans les mains des Wachowski, genres et conventions sont absorbés et assimilés, pour donner vie à un univers clos qui obéit à ses propres règles.

Les Bros se plaignaient qu’il n’y avait pas assez de rôles féminins forts à Hollywood. La réponse sera le couple lesbien Jennifer Tilly/Gina Gershon, qui met en oeuvre une magouille pour s’extraire de l’univers machiste. « Le vol est comme le sexe », dira l’un des personnages. La fin justifiera les moyens.

« Bound » ne pouvait pas être un polar hors-norme sans l’implication et la complicité des acteurs - sans Jennifer Tilly en femme fatale, Gina Gershon en camionneuse clinteastwoodienne et Joe Pantoliano en parfait psychopathe - qui élèvent l’histoire vers l’excellence.

Ajoutez au tout la musique industrielle de Don Davis, respirez la poussière de ces murs calcinés, imaginez Jennifer et Gina en lapins dans un monde de brutes, et suivez-les, et suivez- les dans la quête de la vérité..

Généralités - 4,5 / 5

Un disque dark, et une édition vouée à l’imagerie trouble du film des frères Wachowski. Comme dans les boîtes chinoises, on commencera par un surétui visuellement plus réussi de la jaquette, un disque sérigraphié et des menus animés qui plongent le spectateur dans cet huis clos 100% sex.

Les deux atouts du DVD sont le commentaire audio des Bros (pour la première fois en Z2) et la présence de la piste VO en DTS. Un disque qui rend bien hommage au film-culte, et qui paraîtra un peu juste seulement au niveau de l’absence de suppléments récents, et pour la politique-maison du sous- titrage imposé.

Bonus - 4,5 / 5

Les fans des Wachowski peuvent être rassurés. Leur commentaire vaut à lui seul le prix du DVD. En fait, son intérêt est si élevé qu’il finit par éclipser le reste des contenus.

Quelques surprises se cachent au coeur du commentaire audio, clairement enregistré avant que les Bros passent à Matrix. Plus qu’un simple monologue, c’est une jam- session : en plus des réalisateurs, on aura droit aux participations progressives du monteur du film, de la « sex consultant » Suzy Bright, et ensuite des comédiens Joe Pantoliano et Jennifer Tilly ! Une conversation très « wild » et débridée, qui élève le ton du document, car les frères Wachowski ne sont pas exactement des orateurs naturels..
Tout ce beau monde fait d’abord référence aux connotations homosexuelles de l’histoire - et à une présentation très « colorée » du film au Festival Gay et Lesbien de San Francisco.
Ensuite, peu à la fois, une conversation entre « filmmakers » prend les dessus, avec des longs décryptages du look & feel de « Bound », les problèmes de censure, et aussi des références à des scènes coupées du montage final (saviez-vous qu’il existait une deuxième fin, où l’un des personnages-clé ne meurt pas ?). 90 minutes de pur cinéma oral, sans doute relevé par l’antériorité de cette conversation au film suivant et au boom planétaire des Bros..

Les autres documents datent visiblement de l’époque du tournage, et, face à la lucidité du commentaire audio, ils font pâle figure.
La featurette de 5’26” ne vole pas au dessus de son standard promotionnel. Même constat pour les 4 interviews (accessibles dans les filmographies), globalement trop courtes pour rentrer dans la profondeur du récit. On ne retiendra que quelques « quotes », comme celle où les Bros affirment que « Bound est la réponse à leur constatation qu’il n’y avait pas assez de bons rôles pour les femmes ».
Beaucoup plus intéressantes, les coulisses dans Scènes de tournage (5’ - VOST), où on assiste à la réalisation de 3- 4 scènes dans la cuisine, et qui montrent l’implication des acteurs.

Le reste est le lot habituel : deux bandes-annonces (attention, les montages sont différents), une belle galerie de photos, et les filmographies.

Et pour finir, une bonne initiative pour les possesseurs de élèvent, qu’on aimerait voir plus souvent : la présence de 6 fonds d’écran (thumbnails visibles sur une page du menu) à récupérer. Les images sont disponibles en trois formats : 1024x768, 800x600 et 640x480.

Image - 3,5 / 5

Ca passe ou ça casse ? La précédente édition du DVD avait été décriée pour ses couleurs glauques aussi que pour sa « pauvreté » par rapport au disque nord-américain. Le constat sur ce nouveau est globalement assez positif. Il faudra tenir compte du fait que le look du film est baigné dans l’obscurité… car c’est le film même à le dicter, tout comme l’habilité des frères Wachowski pour gommer les limites des moyens de production.

S’il y a une critique à émettre sur le master vidéo, elle concerne plutôt le détail et la netteté de l’image, un peu moins définie de ce qu’on aurait souhaité.

Son - 4,0 / 5

L’une des raisons d’être du DVD (inédite en Z1 à ce jour), est la présence de la piste DTS en VOST, qui a le don de jouer avec les détails, les soupirs des personnages et l’ambiance claustrophobique du film. Un mixage sans doute pas spectaculaire, mais très juste, et qui rend honneur aux sonorités industrielles de Don Davis, qui se retrouveront fidèlement recalquées dans Matrix. La VO en DD 5.1 n’est pas mal non plus, même sans atteindre le même niveau de détail.

Certains spectateurs s’écrieront pour le mauvais traitement réservé à la VF (pas de DTS, pas de 5.1, juste l’audio ProLogic d’origine). Mais, au risque de passer pour des puristes, nous pensons que la vision de « Bound » dans toute langue autre que la VO, est simplement inconcevable. Le parti pris de Film Office est donc ouvertement cinéphile : privilégier les conditions d’écoute « éthiquement » idéales, tout en gardant une trace de la version doublée pour satisfaire le cahier des charges politique de la maison.

Configuration de test
  • Téléviseur 16/9 Sony WEGA 16/9 82 cm
  • Sony 300
  • Denon AVR-1801
  • enceintes frontales, centre et surround Davis Odyssée
Note du disque
Avis

Moyenne

4,0
5
1
4
0
3
1
2
0
1
0

Je donne mon avis !

Avatar
jean-marc
Le 10 août 2015
Seul film à peu près valable des Wachowski !
Avatar
Nathalie
Le 9 janvier 2006
Pas de commentaire.

Lire les avis »

Multimédia
Bound
Bande-annonce VF

Proposer une bande-annonce

Du même auteur
(publicité)

(publicité)

En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer notamment des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêt, l'affichage de vidéos ou encore le partage sur les réseaux sociaux.

OK En savoir plus