Occupation : le test complet du DVD

2009. Réalisé par Nick Murphy
Avec James Nesbitt, Stephen Graham et Warren Brown

Édité par Koba Films

Voir la fiche technique

Avatar Par
Le 06/12/2011
Critique

La mini-série Occupation, saluée par de nombreux prix, nous plonge dans une actualité récente : le cauchemar de l’intervention en Irak des USA et du Royaume-Uni, vécu par trois soldats qui rentrent à Manchester, la ville du football et des séries télévisées. Quels démons vont les pousser, tous les trois, à repartir à Bassorah ?

Les auteurs ne cherchent pas à imposer leur point de vue sur les événements. Voir ces trois hommes se débattre dans ce conflit suffit à nous amener à nous interroger sur la légitimité du conflit et, aussi, sur ses conséquences.

En effet, l’ordre précédemment établi, renversé par des forces étrangères, a laissé la place au chaos. Les hôpitaux, démunis de tout, sont envahis de blessés victimes de balles perdues, de règlements de compte entre voisins, d’affrontements entre chiites et sunnites.

La déliquescence du pouvoir, laissant le champ libre à des milices religieuses qui abattent sommairement tous ceux qui lui paraissent s’écarter du droit chemin tracé par la charia, annonce des lendemains encore plus sombres après le départ des occupants étrangers.

Le soin pris par les auteurs à relater des faits réels, à représenter fidèlement le quotidien des Irakiens donne à cette mini-série des allures de docu-fiction, renforcées par le parti-pris de filmer avec la caméra à l’épaule (peut-être trop systématiquement).

En tête de distribution, l’extraordinaire James Nesbitt (et son accent irlandais), l’âme de Cold Feet, magnifique sitcom dont le DVD mériterait une distribution en France et interprète de l’inquiétant Jekyll créé par Steven Moffat.

Une oeuvre forte, du niveau d’une autre réalisation britannique qui relatait le conflit bosniaque, le Warriors de Peter Kosminski, elle aussi produite par la BBC, dont le DVD, malheureusement épuisé (mais disponible aux Pays-Bas, avec sous-titres anglais) a été critiqué par Giuseppe Salza à sa sortie en 2001.

Technique - 6,5 / 10

Le film de près de 3 heures et les 40 minutes de bonus tiennent sur un seul disque bien (trop ?) rempli.

Le boîtier est inséré dans un surétui. Version originale avec sous-titres français optionnels ou doublage en français ; 12 chapitres.

L’essentiel des suppléments est un documentaire de 30 minutes sur le tournage du film, pas inintéressant, mais un peu trop bavard. Il est complété par un court document, un peu redondant, sur les coulisses du tournage, par une galerie de photos de plateau, par une filmographie sélective du réalisateur, du scénariste et de cinq acteurs.

Pour finir, l’habituel Espace découverte Koba Films, Mon fils Jack, sur la recherche par Rudyard Kipling des circonstances de la disparition de son fils dans la tourmente de la première guerre mondiale, et deux mini-séries, excellents thrillers politiques, The State Within (Affaires d’états) et State of Play (Jeux de pouvoir).

Une résolution insuffisante et un fourmillement, toutefois tolérables, nuisent à la lisibilité de l’image, sauf dans les plans rapprochés.

Le son de la version originale (DD 2.0) est propre et la prise de son sert les dialogues. On peut regretter, pour les scènes d’action, l’absence de son multicanal. Le doublage français étouffe les bruits d’ambiance.

Configuration de test
  • Vidéo projecteur InFocus IN76
  • Panasonic DMP-BD30
  • Denon AVR-3806
  • Kit enceintes/caisson Focal Profile 918 (configuration 7.1)
  • TEST EN RÉSOLUTION 1080i - Diagonale image 270 cm
Note du disque
6,5 / 10
Avis

Moyenne

4,0
5
0
4
1
3
0
2
0
1
0

Je donne mon avis !

Avatar
Philippe Gautreau
Le 10 décembre 2011
Pas de commentaire.

Lire les avis »

Multimédia

Proposer une bande-annonce

Du même auteur
(publicité)

(publicité)

En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer notamment des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêt, l'affichage de vidéos ou encore le partage sur les réseaux sociaux.

OK En savoir plus