L'Élève Ducobu : le test complet du DVD

2011. Réalisé par Philippe de Chauveron
Avec Élie Semoun, Vincent Claude et Juliette Chappey

Édité par UGC Vidéo

Voir la fiche technique

Avatar Par
Le 31/10/2011
Critique

L’élève Ducobu s’est encore fait renvoyer d’une école. Cette fois, pour éviter de finir en pension, il n’a plus qu’une seule chance : réussir à Saint-Potache. Pour s’en sortir, ce cancre attachant va devoir se surpasser et mettre au point les tricheries les plus ingénieuses et les plus spectaculaires jamais imaginées. La partie est loin d’être gagnée car Mr Latouche, son redoutable professeur, est un adversaire coriace et Léonie, la première de la classe sur qui il tente de copier, ne va pas rester longtemps sous son charme.

L’Elève Ducobu est l’adaptation cinématographique de la bande-dessinée créée en 1992 par Zidrou et Godi. Dans le sillage du Petit Nicolas, le film de Philippe de Chauveron (L’Amour aux trousses avec Jean Dujardin) met en scène une classe de jeunes élèves haute en couleur qui parviendra sans mal à faire le bonheur des enfants avec son univers coloré, mais les parents risquent de trouver le temps long.

En effet, s’il n’y a rien à redire concernant la direction artistique du film avec ses décors très réussis et sa photo bigarrée, la musique est vite redondante, l’ensemble demeure bien trop confus, les gags éculés tombent souvent à plat et la narration s’enlise dans une succession de vignettes sans véritable fil conducteur. Alors certes les astuces du cancre Ducobu, honnêtement interprété par le jeune Vincent Claude (Alceste dans Le Petit Nicolas), peuvent amuser cinq minutes, mais le film se cramponne bien trop sur les petites tricheries du protagoniste principal, les personnages demeurent figés et l’intérêt s’émousse rapidement.

Heureusement, L’Elève Ducobu repose également sur les cris hystériques d’un Elie Semoun complètement survolté dans le rôle du prof maniaque, psychorigide et colérique, qui parvient facilement à faire sourire voire rire. Son duo avec Joséphine de Meaux vaut son pesant et les deux comédiens parviennent finalement à retenir l’attention du public adulte. Profitant du début pluvieux des grandes vacances 2011, le film aura rassemblé 1,5 millions de spectateurs dans les salles et une suite est d’ores et déjà prévue en 2012 : Les Vacances de l’élève Ducobu.

Généralités - 3,5 / 5

Une musique entraînante introduit un menu animé et coloré, visiblement réalisé par Ducobu lui-même puisque les fautes d’orthographe raturées et corrigées ornent chacune des pages des suppléments, du sous-menu des langues aux chapitres.

Bonus - 4,0 / 5

L’interactivité débute sur un making of d’un peu plus d’une demi-heure, un module par ailleurs fort sympathique qui donne la parole aux comédiens principaux, au réalisateur Philippe de Chauveron, ainsi qu’aux créateurs de la BD L’Elève Ducobu, Zidrou et Godi. L’ensemble est bon enfant, on en apprend suffisamment sur l’adaptation (la création des décors entre autre), les images de tournage s’enchaînent rapidement, bref on passe un bon moment.

Un autre segment est consacré à la musique du film avec le compositeur Marc Chouarain, qui revient sur chacun des thèmes entendus dans L’Elève Ducobu ainsi que sur sa collaboration avec Philippe de Chauveron.

Quelques scènes coupées plutôt réussies, dont un prologue inédit dans lequel Ducobu rend un prof complètement fou (celui à qui Latouche rend visite à l’asile dans le film), ainsi qu’une visite de Ducobu chez le psychologue, sont également disponibles.

L’interactivité du DVD de L’Elève Ducobu se clôt sur la bande-annonce du film et un bêtisier en version longue. Notons également que l’édition DVD et le combo DVD-Blu-ray comprennent également le stylo-antisèche de Ducobu, que nous n’avons pu tester !

Image - 4,0 / 5

Ce transfert s’avère soigné, l’univers de la BD est bien retranscrit avec une prédominance de couleurs vives et pétillantes (les teintes bleue, jaune, rose foisonnent), les contrastes sont au beau fixe et le piqué agréable. Seuls quelques petits moirages et une légère perte de la définition sur les séquences en forêt viennent sensiblement ternir le tout avec quelques fourmillements constatables sur les arrière-plans. Ce master demeure néanmoins un bel objet et certaines scènes en intérieur, notamment celles se déroulant en classe, n’ont parfois rien à envier à une édition HD.

Son - 3,5 / 5

Dès la première séquence, la piste Dolby Digital 5.1 sollicite l’ensemble des enceintes et offre une spatialisation constante et soignée. Evidemment, ce mixage fait la part belle à la musique enfantine et légère de Marc Chouarain, (trop) présente pendant tout le film, soulignant chaque gag ou chaque haussement de sourcil destiné à faire rire les enfants. Les hurlements d’Elie Semoun se détachent sans mal sur la centrale, le caisson de basses délivre quelques effets frappants tandis que les ambiances naturelles demeurent constantes surtout lors de la partie se déroulant en forêt. La stéréo est évidemment plus  » plate  » mais le spectacle acoustique est tout autant assuré. L’éditeur joint également les sous-titres destinés au public sourd et malentendant.

Configuration de test
  • Téléviseur 16/9 Sony LCD Bravia KDL-32W5710
  • Sony BDP-5350
  • Ampli Pioneer VSX-520
  • Kit enceintes/caisson Mosscade (configuration 5.1)
  • TEST EN RÉSOLUTION 1080p - Diagonale image 81 cm
Note du disque
Avis

Moyenne

3,0
5
0
4
0
3
1
2
0
1
0

Je donne mon avis !

Avatar
Sabrina Piazzi
Le 29 mai 2013
Pas de commentaire.

Lire les avis »

Multimédia
L'Élève Ducobu
Bande-annonce VF

Proposer une bande-annonce

Du même auteur
(publicité)

(publicité)

En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer notamment des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêt, l'affichage de vidéos ou encore le partage sur les réseaux sociaux.

OK En savoir plus