Le Baiser mortel du dragon : le test complet du DVD

Kiss of the Dragon

Édition Collector

2001. Réalisé par Chris Nahon
Avec Jet Li, Bridget Fonda et Tchéky Karyo

Édité par EuropaCorp

Voir la fiche technique

Avatar Par
Le 21/03/2002
Critique

D’accord, le script tient sur un SMS. Le flic du contre- espionnage Tchéky Karyo est baaaaad. Pourquoi il est bad, on l’ignore. Il est méchant, il organise le meurtre d’une éminente personnalité chinoise à Paris, et c’est tout. Certains ironiseront que l’histoire est à l’image des scénarios pondus par Luc Besson..

Mais cette fois ce n’est pas tout. Car, si « Le baiser mortel du dragon » se veut être un « vehicle » d’action pour Jet Li (le superflic qui descend à Paris, et se retrouve plongé au coeur de cette affaire d’Etat), il remplit son rôle à merveille. Il fait même mieux des escapades hollywoodiennes post- L’Arme fatale 4, qui n’avaient pas exploité toute l’étendue cinétique du kung fu de Jet Li.

Le reste, forcément, est de la tapisserie d’action. Tchéky Karyo et Bridget Fonda en bons habitués du style Besson (mais avec plus de « screen time » par rapport aux productions outre- Atlantique), plusieurs dizaines de méchants à dérouiller, et une fluidité et une violence assez inhabituelle pour Chris Nahon, ici dans sa première réalisation.

Bref, un film d’action avec QI limité, compensé par beaucoup beaucoup beaucoup de muscles en mouvement..

Généralités - 4,5 / 5

Un disque flashy et frénétique à l’instar des autres titres Europa, plus un packaging grand luxe avec le savoir-faire d’FPE. Voilà le premier impact.

Selon vos préférences (et les stocks disponibles), vous aurez le choix entre le surétui Jet Li et celui de Bridget Fonda. L’intérieur et le reste sont communs aux deux : un digipack dépliable avec sérigraphiés à go-go, qui héberge pas moins de trois disques. Exit la démo jouable pour la Xbox initialement prévue ; on trouvera à la place un deuxième CD Audio, le vol. 2 de la BOF du film (le vol. 1 est le deuxième disque du pack).

Bref, la différence entre le pack collector et la version standard du « Baiser mortel du dragon », ce sont les musiques du film et le packaging. Europa a réussi à tasser film et suppléments sur un unique DVD-9. Bonne nouvelle pour les deux mondes : le changement de langue ou de format audio est autorisé.

Dans l’ensemble, une édition faste et très tape à l’oeil, avec juste quelques réticences sur sa valeur ajoutée pour ceux qui ne sont pas intéressés par la BO.. d’autant plus que le disque 2 reprend les titres du 1..

Bonus - 3,0 / 5

Note : selon les contenus et les interlocuteurs, les bonus sont en anglais, français ou mandarin. L’intégralité des bonus est localisée en français.

Making of des scènes d’action (14’)
Désolés de l’admettre, mais à la fin de ce document, on ne pourra toujours pas pratiquer le kung fu à la Jet Li. Ces coulisses long-form - entrecoupées par des extraits d’interviews, montrent le tournage des scènes d’action mais ne livrent pas ses secrets. Les personnes s’expriment en plusieurs langues. La Palme va à Tchéky Karyo, clairement contagié par la Vandammite, car il s’exprime uniquement en english..

Making of de la BO (12’)
A l’instar de la featurette précédente, c’est un document au style minimaliste, qui préfère montrer plutôt qu’expliquer. On aura ainsi droit aux sessions d’enregistrement de la B.O. de Craig Armstrong. Un peu de didactique tout de même dans la deuxième partie du programme, avec des extraits d’interviews du compositeur.

La première à Paris (3’)
Petit déplacement à l’UGC Normandie sur les Champs-Elysées, avec interviews-trottoir et les seules images où on voit Luc Besson sur ce disque. On aperçoit également l’ambiance de la party officielle.

Spécial Cannes - interviews (17’)
Peut-être le bonus le plus explicatif du DVD. Dans cette session découpée en cinq parties (il suffit de sélectionner la première pour les voir back-to-back), on peut écouter les interviews cannoises de Jet Li, Bridget Fonda, Tchéky Karyo (qui s’exprime tantôt en français, tantôt en english..) et le réalisateur Chris Nahon. Le ton est un peu condescendant, exception faite pour les propos de Jet Li et du metteur en scène.

Les scènes de combat (7’)
Enfin un peu de baston ! Jet Li, le réalisateur et le coréographe des combats s’expriment à tour de rôle dans cette featurette, qui offre d’autres coulisses et devient une sorte de prolongement des documents précédents.

Multi-angles (1’)
Après une courte intro de Cory Yuen, on passe à la (trop) rapide exploration des cascades sur le toit du Bateau-mouche. Angle 1, vision multicaméras, angle 2 avec l’interview de Yuen, avec incrustation de l’autre angle. Sur notre exemplaire, l’audio ne semble pas se commuter automatiquement d’un angle à l’autre.

Comparaison film/story-board (2’)
Un autre clip avec le désavantage d’être beaucoup trop court. On se retrouve cette fois sur la scène du conduit d’aération dans l’hôtel, avec incrustation dessins/image sur le même plan. Mais avant qu’on commence à applaudir la fidélité de la vision du metteur en scène, c’est déjà fini..

Tournage de la scène de la boule de billard (4’)
Sans doute le seul bonus du DVD où on apprend quelque chose. Toutes les coulisses et les subtilités du plan sont expliquées. Et le câble accroché à la jambe de Jet Li est là uniquement pour l’aider à trouver le bon angle. Pas de triche, non mais..

Le reste
On conclut cette promenade trop courte dans le disque avec quatre bandes-annonces (« Le baiser mortel du dragon », Yamakasi, 15 Août et « Wasabi ») et par une galerie animée de photos. La partie DVD-Rom du disque consiste dans le jeu Shockwave « Le défi du dragon », qui peut être joué online comme offline (même si nous n’avons pas réussi à lancer ce dernier mode).

Pour finir, les deux CD. Le premier disque offre les 11 titres de la B.O. (44’). Quant au volume 2 (« Symphony for Isabelle » - de 63’ environ), surprise surprise, il reprend les 11 chansons de CD précédent, et ajoute 9 compositions supplémentaires (chansons inspirés du film ou la B.O. de Craig Armstrong).

Conclusion : une longue liste de bonus et goodies frénétiques, mais d’un niveau un peu trop supérficiel. L’impression est qu’il manquait de l’espace disque pour offrir des contenus plus poussés. Dommage.

Image - 5,0 / 5

Bonne fluidité et excellent télécinéma. Encore un travail sans reproche de la part du studio Europa, même si quelques arrière-plans ne sont pas aussi détaillés comme on voudrait..

Son - 4,5 / 5

On s’attendait à de la baston, et c’est ce qu’on va avoir. Force brute, une dynamique pechue et une omniprésence des voies arrière, sont les signes caractéristiques des pistes audio. Les changements de langue et des formats audio sont autorisés dans tous les sens, chose de plus en plus rare de nos jours..

Certes, les pistes son du « Baiser mortel » prêchent plus la tempête que la dentelle - et cela vaut aussi pour l’audio DTS. A cet égard, les pistes Dolby Digital sont très « rough », et ne déméritent pas. Les différences entre la VF et la version anglaise sont assez minimes.

Configuration de test
  • Téléviseur 16/9 Sony WEGA 16/9 82 cm
  • Sony 300
  • Denon AVR-1801
  • enceintes frontales, centre et surround Davis Odyssée
Note du disque
Avis

Moyenne

3,6
5
1
4
2
3
1
2
1
1
0

Je donne mon avis !

Avatar
Marc
Le 4 juin 2009
Pas de commentaire.
Avatar
Olivier
Le 1 janvier 2005
'Le Baiser mortel du Dragon' vaut plus pour l'atmosphère instaurée par le réalisateur et les scènes d'action, que pour le scénario simpliste. Jet LI est bon, Bridget Fonda joue le rôle d'une prostituée camée, et Tchéky Karyo fait le remake de son rôle de Christie la hyène dans 'Dobermann', certainement à la demande de Besson. Certes, ce n'est pas un chef d'oeuvre du cinéma, mais il n'en demeure pas moins un bon divertissement.
Le DVD est quant à lui regorgé de bonus, entre making-of et interviews. Bueno !
Avatar
fred
Le 7 septembre 2003
Pas de commentaire.

Lire tous les avis »

Multimédia
Le Baiser mortel du dragon
Bande-annonce VF

Proposer une bande-annonce

Du même auteur
(publicité)

(publicité)

En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer notamment des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêt, l'affichage de vidéos ou encore le partage sur les réseaux sociaux.

OK En savoir plus