Que le spectacle commence : le test complet du DVD

All that Jazz

1979. Réalisé par Bob Fosse
Avec Roy Scheider, Jessica Lange et Ann Reinking

Édité par 20th Century Fox

Voir la fiche technique

Avatar Par
Le 12/05/2002
Critique

Un film en pleine léthargie… L’histoire quasi autobiographique d’un chorégraphe new-yorkais en proie à ses propres démons : la daube, l’alcool, les femmes, la boulimie de travail.

Ce long-métrage vaut surtout pour la prestation de Roy Scheider qui semble en osmose totale avec son personnage. Malheureusement la réalisation n’est pas tout à fait à la hauteur : trop bancale, elle oscille entre la métaphysique parfois simpliste de son propos et la convention de certaines scènes.

Le film distille un étrange sentiment, mélange de mal-être et d’inachevé… une oeuvre dont les propos originaux avaient peut-être plus d’ambition et de pertinence que le résultat final.

Généralités - 3,0 / 5

Passons sur l’authoring : menus 4/3 très « glitter ». On regrette que pour un film de ce genre les menus ne soient pas sonorisés. Le film est découpé en vingt chapitres. VO et VF sont en simple stéréo. Encore une fois, on déplorera l’impossibilité de zapper langues et sous-titres à la volée. Toutefois, des suppléments bien pensés agrémentent l’ensemble.

Bonus - 3,0 / 5

Ils sont peu nombreux mais plutôt bien conçus :

23 scènes coupées et commentées par Roy Scheider (VOST) : ces scènes suivent la trame générale du film. L’acteur, très posé, insiste sur différents aspects du projet - tournage, Bob Fosse réalisateur etc. Les anecdotes sont nombreuses et le commentaire s’avère bien dosé et agréablement mené. Entre autres anecdotes, Roy Scheider nous apprend que le rôle était initialement dévolu à Richard Dreyfuss mais les relations entre ce dernier et Bob Fosse n’avaient jamais été très bonnes.

Interviews de Roy Scheider (VOST) : Elles sont assez brèves et ont été filmées, à l’époque, sur les lieux même du tournage.

Bob Fosse sur le plateau (VOST) : des images d’époque qui montrent cinq extraits du tournage de la scène d’ouverture du film.

Une bande-annonce… en VO.

Image - 3,0 / 5

Un copie propre mais qui souffre par moments d’une très légère saturation des couleurs. Rien de bien méchant. Un léger grain présent sur la pellicule originale et un manque de luminosité sur les scènes de pénombre ne nuisent pas au bon confort visuel global.

Son - 2,5 / 5

La piste française en stéréo est suffisamment claire et dynamique. Par contre, la VO, elle aussi en 2.0, est en dessous de son homologue française : les effets et le dialogues sont un peu trop étouffés.

Configuration de test
  • Téléviseur 16/9 Panasonic TX PK20F 16/9 82 cm 100 Hz
  • Sony STR-DE 545
  • Enceintes Sony : frontales (SS MF415), Surround et centrale (SS CR290), caisson de graves Sony SAW M

En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer notamment des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêt, l'affichage de vidéos ou encore le partage sur les réseaux sociaux.

OK En savoir plus