Les Bien-aimés : le test complet du DVD

2011. Réalisé par Christophe Honoré
Avec Chiara Mastroianni, Catherine Deneuve et Ludivine Sagnier

Édité par France Télévisions Distribution

Voir la fiche technique

Avatar Par
Le 19/01/2012
Critique

Du Paris des sixties au Londres des années 2000, Madeleine, puis sa fille Véra vont et viennent autour des hommes qu’elles aiment. Mais toutes les époques ne permettent pas de vivre l’amour avec légèreté. Comment résister au temps qui passe et qui s’attaque à nos sentiments les plus profonds ?

Les Bien-aimés est un film ambitieux mais qui ne parvient jamais à retrouver la fraîcheur et la spontanéité des Chansons d’amour. La faute en revient à un scénario beaucoup trop mince, de nombreuses longueurs et des chansons peu inspirées d’Alex Beaupain. Certes la reconstitution du Paris des années 60 est soignée, Ludivine Sagnier est parfaite en clone de Catherine Deneuve période Les Demoiselles de Rochefort, et, justement, l’hommage au cinéma de Jacques Demy est sympathique, mais Christophe Honoré se perd en multipliant des personnages finalement peu attachants.

Nous retiendrons néanmoins Chiara Mastroianni, la véritable raison d’être du film, dont la sensibilité et le regard touchent particulièrement, tout comme Michel Delpech qui pour sa première fois au cinéma démontre un véritable talent de comédien. Le chanteur reste d’ailleurs le seul personnage masculin digne d’intérêt puisque Louis Garrel ne parvient pas à se débarrasser de ses tics qu’il traîne de film en film, tandis que Milos Forman, bien que cocasse, ne parvient pas à sortir du carcan de la guest-star de luxe. Cette chronique familiale que sont Les Bien-aimés, ne parvient pas à créer une véritable empathie, et les chansons finissent à chaque fois par plomber l’intérêt des scènes qu’elles sont sensées illustrer.

Si l’entreprise romanesque (l’amour qui traverse le temps) et tragique (l’incertitude des sentiments de l’être aimé) avait tout pour conquérir les spectateurs, force est d’admettre que seules quelques séquences demeurent véritablement marquantes (la danse dans le bar londonien, l’escale forcée au Canada) dans cette comédie dramatique et musicale entre le Paris des sixties et celui des années 2000.

Généralités - 3,5 / 5

Un joli menu animé et musical, coloré et dynamique, nous introduit immédiatement dans l’univers du film de Christophe Honoré…

Bonus - 2,0 / 5

Nous nous attendions à un peu plus que deux pauvres petites séquences chantées en guise d’interactivité. Dommage que l’éditeur ne dispose pas d’un making of ou des sessions d’enregistrement des chansons. Seule une bande-annonce vient également garnir cette section.

Image - 4,0 / 5

Sans égaler une édition HD, ce master s’en sort avec tous les honneurs et restitue habilement la belle photographie vive et colorée de Rémi Chevrin (Les Chansons d’amour, La Délicatesse) inspirée de l’univers de Jacques Demy. Alors oui le piqué n’est pas aussi ciselé qu’on l’espérait mais les détails ne manquent pas, les contrastes sont solides, le cadre large est habilement exploité et la profondeur de champ appréciable, la copie est lumineuse et les gros plans impressionnent par leur précision.

Son - 3,5 / 5

Le mixage Dolby Digital 5.1 déçoit dès la chanson d’ouverture Ces bottes sont faites pour marcher. En effet, les enceintes latérales n’accompagnent qu’avec une rare parcimonie les compositions d’Alex Beaupain et rares sont les ambiances naturelles. L’ensemble est malheureusement trop concentré sur les frontales, certes dynamiques, mais la spatialisation est bien trop faible pour immerger le spectateur dans l’atmosphère musicale du film et le caisson de basses demeure bien trop timide. N’hésitez pas à sélectionner la piste stéréo d’une toute autre ampleur, vive, mixant allègrement les dialogues percutants avec les effets annexes et la musique du film. L’éditeur joint également une piste audiovision ainsi que des sous-titres français destinés au public sourd et malentendant.

Configuration de test
  • Téléviseur 16/9 Sony LCD Bravia KDL-32W5710
  • Sony BDP-5350
  • Ampli Pioneer VSX-520
  • Kit enceintes/caisson Mosscade (configuration 5.1)
  • TEST EN RÉSOLUTION 1080p - Diagonale image 81 cm

En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer notamment des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêt, l'affichage de vidéos ou encore le partage sur les réseaux sociaux.

OK En savoir plus