The Trip : le test complet du DVD

2010. Réalisé par Michael Winterbottom
Avec Steve Coogan, Rob Brydon et Paul Popplewell

Édité par Ad Vitam

Voir la fiche technique

Avatar Par
Le 09/03/2012
Critique

Steve Coogan, célèbre acteur anglais, est sollicité par un magazine pour chroniquer plusieurs restaurants chics du nord de l’Angleterre. Alors qu’il prévoyait de voyager avec sa fiancée, Misha, celle-ci décide de partir aux Etats-Unis faire le point. Incapable de voyager une semaine seul, Steve se résout à contacter Rob Brydon, le seul de ses amis disponible.

Cette comédie so british est en réalité un montage d’1h50 réalisé à partir d’une mini-série passée sur la chaîne anglaise BBC, composée de 6 épisodes d’une durée de 30 minutes. Le moins que l’on puisse dire, c’est que le montage cinéma donne sérieusement envie de découvrir l’intégralité de cette oeuvre atypique mise en boite par le prolifique et inclassable Michael Winterbottom. Pour l’occasion, il refait équipe avec le duo vedette de Tournage dans un jardin anglais, les excellents Steve Coogan et Rob Brydon. Si nous avons déjà aperçu la dégaine nonchalante du premier dans des films comme Marie-Antoinette, La nuit au musée et Tonnerre sous les tropiques, le deuxième est en revanche inconnu en France mais un comédien et humoriste très respecté et populaire au Royaume-Uni.

La simplicité de l’histoire de The Trip permet aux deux comédiens de s’en donner à coeur joie dans l’improvisation des dialogues et des situations, passant d’un concours d’imitations irrésistibles à la dégustation de mets raffinés, en y allant de leurs petits commentaires sur la cuisine nouvelle et le rituel des serveurs. Le réalisateur n’oublie pas de nous montrer les cuisiniers à l’oeuvre pour rapidement revenir ensuite à table ou en voiture avec les deux comparses. Le rapport entre la réalité et la fiction engendre parfois un malaise quand l’un aborde la notoriété ou se révèle jaloux du talent de l’autre. Michael Winterbottom laisse une liberté totale à son duo comique dont l’humour parfois grinçant fait mouche à tous les coups.

On retrouve dans The Trip tout ce qui fait le charme, l’élégance et la beauté de la culture anglaise. Qui plus est, cette virée gourmande est propice à une petite visite du Nord du pays dont on admire les magnifiques paysages. The Trip est un film qui fait rire, qui fait réfléchir (sur l’industrie du spectacle, la solitude), qui nous fait voyager et qui nous donne faim. Alors que demander de plus ?

Généralités - 3,5 / 5

Un joli et lumineux menu principal, faisant défiler les images du film nous invite à prendre place dans la voiture des protagonistes pour les accompagner dans ce road-trip gastronomique.

Bonus - 3,5 / 5

On regrette tout d’abord que l’éditeur n’ait pas pu mettre la main sur l’intégralité de la série, à savoir les 6 épisodes de 30 minutes qui auraient pu largement tenir sur une seule galette. Il faudra se contenter d’un mini making-of classique de 8 minutes composé d’images du tournage notamment des séquences qui n’apparaissent pas dans le montage cinéma. C’est aussi l’occasion de voir les deux acteurs rivaliser de réparties entre les prises.

Nous avons ensuite le plaisir de découvrir une vingtaine de minutes de succulentes scènes disponibles dans la version télévisée de The Trip. Ces cinq séquences nous proposent une leçon d’oenologie par Rob Brydon, un poème de Steve Coogan, le même parlant de sa rivalité avec le comédien Michael Sheen, un panel de nouvelles imitations et surtout une séquence intitulée  » la chanson du salaud «  dans laquelle Steve Coogan se met à chanter et à danser avec les habitants d’un petit village.

L’interactivité se clôt sur la bande-annonce du film.

Image - 3,5 / 5

Filmé avec les moyens du bord, The Trip bénéficie d’un joli master clair et détaillé comme il faut. Si nous notons quelques pertes de la définition et divers flous sporadiques dus aux conditions des prises de vue, l’image demeure fort correcte, les panoramas sur la campagne anglaise sont superbes et les couleurs froides habilement rendues.

Son - 3,5 / 5

The Trip n’est pas un film à effets et l’action repose avant toute chose sur les dialogues. Néanmoins, les latérales parviennent à instaurer quelques petites ambiances naturelles, que ce soit en voiture avec les deux comparses ou dans la magnifique nature anglaise. Les séquences en extérieur délivrent une petite spatialisation concrète mais il est vrai que l’ensemble repose essentiellement sur les enceintes frontales et la centrale qui délivre ardemment les dialogues. La piste stéréo est de ce fait amplement suffisante pour une production de cet acabit.

Configuration de test
  • Téléviseur 16/9 Sony LCD Bravia KDL-32W5710
  • Sony BDP-5350
  • Ampli Pioneer VSX-520
  • Kit enceintes/caisson Mosscade (configuration 5.1)
  • TEST EN RÉSOLUTION 1080p - Diagonale image 81 cm
Note du disque
Avis
Multimédia
The Trip
Bande-annonce VOST

Proposer une bande-annonce

Du même auteur
(publicité)

(publicité)

En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer notamment des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêt, l'affichage de vidéos ou encore le partage sur les réseaux sociaux.

OK En savoir plus