Quand le rire était roi + La grande époque : le test complet du DVD

When Comedy Was King + The Golden Age of Comedy

Édition remasterisée

1957. Réalisé par Robert Youngson
Avec Stan Laurel, Oliver Hardy et Billy Bevan

Édité par Showshank Films

Voir la fiche technique

Avatar Par
Le 13/06/2012
Critique

Robert Youngson (1917-1974), diplômé de Harvard, réalisateur d’une cinquantaine de documentaires, s’est particulièrement intéressé au cinéma muet. Il a, à la fin des années 50, réalisé deux compilations présentées dans ce coffret : The Golden Age of Comedy (75’) et When the Comedy Was King (81’).

Belle opportunité offerte à celles et ceux qui le connaissent mal d’une vue panoramique sur le cinéma muet et de découvrir les gloires de l’époque, pas seulement Charlie Chaplin, Laurel et Hardy et Buster Keaton, mais aussi Fatty Arbuckle, Wallace Beery, Harry Langdon, Gloria Swanson, Carole Lombard, Ben Turpin, d’autres moins connus et même les anonymes composant la troupe des Bathing Beauties et des Keystone Cops de Mack Sennett (des flics très stupides au destin tragique : se faire tourmenter par d’irrespectueux chapardeurs). Une regrettable absence, celle de Harold Lloyd !

Le choix des archives permet de découvrir des raretés, dans lesquels Stan Laurel et Oliver Hardy tournaient séparément. Le montage relie avec doigté les bouts de films les uns aux autres et le commentaire démonte avec intelligence le mécanisme de la comédie.

Si les gags visuels les plus classiques restent les tartes à la crème, les chutes, les coups de poing qui atterrissent sur le nez qui n’était pas visé, certaines scènes insistent aussi sur la démolition, en particulier de voitures, symbole de la réussite sociale. L’absence de la parole a poussé acteurs et réalisateurs à laisser divaguer leur imagination : un couple se retrouve en pleine mer dans leur maison emportée par une inondation, un bricoleur a inventé la domotique avant l’heure dans sa cuisine…

Dans de nombreux extraits, le cinéma est mis en abyme avec l’intrusion de trouble-fête qui mettent les plateaux sens dessus-dessous. When the Comedy Was King s’ouvre dans une salle de cinéma où un emmerdeur et ses deux fillettes sèment la pagaille.

Technique - 6,5 / 10

Le boîtier keep-case contient deux DVD avec les deux films de Youngson et une bonne rasade de bonus :

When the Comedy Was King est suivi de l’insolite court-métrage des débuts du cinéma parlant, The Stolen Jools (les bijoux volés), dans lequel une enquête de police sert de prétexte au défilé, en seulement 18’, d’une ribambelle de stars de l’époque : Joan Crawford, Victor McLaglen, Irene Dunne, Loretta Young, Barbara Stanwyck, Douglas Fairbanks Jr., mais aussi Gary Cooper et… Maurice Chevalier ! On sent, avec ce film, poindre l’humour des Marx Brothers.

Sur l’autre disque, le célèbre moyen métrage A Dog’s Life (1918) permet à Chaplin, non seulement de donner la mesure de sa maîtrise du gag visuel, mais aussi de montrer la pauvreté qui affecte la société américaine bien avant la grande crise de 1929.

Suivent The Scarecrow (19’), avec Buster Keaton amoureux de la fille du fermier, The Noon Whistle (11’), avec Stan Laurel, ouvrier dans une scierie, qui en fait voir des vertes et des pas mûres à un contremaître mesquin.

Pas de miracle avec la qualité de l’image, bientôt centenaire, qui peine à dissimuler ses rides, taches, rayures et sautes de luminosité. Néanmoins, la qualité d’ensemble reste tout à fait acceptable, à l’exception du moyen métrage en supplément du second disque Be Your Age (27’), avec Charley Chase et Oliver Hardy.

Le son mono DD 2.0 permet d’apprécier la musique (ragtime, blues, fox-trot) et de suivre sans difficultés les commentaires en anglais ou en français de When the Comedy Was King, avec sous-titres français optionnels. L’autre film est donné dans une version commentée en français par René Clair.

Configuration de test
  • Vidéo projecteur InFocus IN76
  • Panasonic DMP-BD30
  • Denon AVR-3806
  • Kit enceintes/caisson Focal Profile 918 (configuration 7.1)
  • TEST EN RÉSOLUTION 1080i - Diagonale image 270 cm
Note du disque
6,5 / 10
Avis

Moyenne

4,0
5
0
4
1
3
0
2
0
1
0

Je donne mon avis !

Avatar
Philippe Gautreau
Le 15 juin 2012
Pas de commentaire.

Lire les avis »

Multimédia
Quand le rire était roi + La grande époque
Bande-annonce VF
Quand le rire était roi + La grande époque
Bande-annonce VO

Proposer une bande-annonce

Du même auteur
(publicité)

(publicité)

En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer notamment des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêt, l'affichage de vidéos ou encore le partage sur les réseaux sociaux.

OK En savoir plus