Nos funérailles : le test complet du DVD

The Funeral

1996. Réalisé par Abel Ferrara
Avec Christopher Walken, Benicio Del Toro et Vincent Gallo

Édité par Filmedia

Voir la fiche technique

Avatar Par
Le 10/08/2012
Critique

La famille Tempio est réunie autour du cercueil de Johnny, vingt-deux ans, abattu dans la rue. Il y a Ray, l’aîné des frères Tempio, qui fait exploser sa rage ; Chez, incapable de se couler dans le rôle de mafioso qu’on attend de lui. Peu à peu, les souvenirs remontent jusqu’au moment où Ray prend la décision de s’attaquer à Spoglia, le boss de la famille rivale, qui a causé la mort de Johnny, mettant en mouvement toute la séquence d’évènements qui verront la fin de la famille Tempio.

Abel Ferrara vient d’enchainer deux films teintés d’horreur avec Body Snatchers, l’invasion continue et The Addiction, ainsi que le drame Snake Eyes. Autant dire que la critique et les spectateurs ne s’attendaient pas à ce que le sulfureux cinéaste réalise avec Nos funérailles, un chef d’oeuvre tragique sur une famille de gangsters lorgnant certes du côté du Parrain, mais qui n’en demeure pas moins un drame sublime porté par un casting quatre étoiles où trône l’impérial Christopher Walken. Le réalisateur calme ses ardeurs souvent décriées et soigne sa mise en scène avec de fabuleux travellings, une reconstitution minutieuse du New York des années 30-40 (malgré une économie de moyens parfois flagrante), un rythme plus posé, et n’en déplaise à ses détracteurs, une folle élégance.

Nos funérailles repose sur une trame plutôt classique mais magnifiée par ses acteurs, Christopher Walken donc mais aussi Chris Penn, dans une de ses plus intenses performances, Vincent Gallo, Benicio Del Toro et Isabella Rossellini (magnifique), tous plus remarquables les uns que les autres. Abel Ferrara use du film de gangsters pour explorer une fois de plus les thèmes de la culpabilité, la justice, la vengeance, les racines du Bien et du Mal dans un univers où ni l’expiation ni la rédemption ne sont possibles. La violence engendre la violence, sans fin, sans raison. Aucune issue n’est possible quand les liens familiaux ont été touchés, la gangrène s’installe, la folie atteint les plus fragiles et les mène vers une issue fatale. Jamais Abel Ferrara n’avait atteint de tels sommets lyriques. Nos funérailles, polar crépusculaire, n’a d’égal que les plus grands films de Martin Scorsese et a tout à fait sa place aux côtés des grands classiques tels que Les Affranchis. Dommage que le cinéaste ait ensuite enchainé avec The Blackout, son plus mauvais film à ce jour.

Technique - 5,25 / 10

La jaquette sombre et attractive diffère par rapport à l’ancienne édition. Le boitier est glissé dans un surétui cartonné, le menu principal est animé et musical. Aucun supplément n’est proposé.

Nos funérailles avait connu une première édition en DVD chez Film Office en 2000. Le film d’Abel Ferrara nous revient chez Filmedia dans un master très propre mais toujours marqué par une gestion aléatoire des contrastes, une colorimétrie sensiblement fanée, divers fourmillements et flous sporadiques. Si les séquences sombres se révèlent poreuses, les scènes diurnes légèrement diffuses affichent une clarté bienvenue et un équilibre convenable.

Deux pistes stéréo anglaise et française sont au menu de ce DVD. Ces mixages font la part belle à la musique de Joe Delia, compositeur attitré d’Abel Ferrara, la balance frontale est habilement exploitée et les dialogues corrects. Certaines séquences manquent un peu de mordant, quelques résonances sont notables, la version originale est plus aiguë et la piste française mise avant tout sur le report des voix. Dans les deux cas, le confort acoustique est amplement suffisant.

Configuration de test
  • Téléviseur 16/9 Sony LCD Bravia KDL-32W5710
  • Sony BDP-5350
  • Ampli Pioneer VSX-520
  • Kit enceintes/caisson Mosscade (configuration 5.1)
  • TEST EN RÉSOLUTION 1080p - Diagonale image 81 cm

En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer notamment des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêt, l'affichage de vidéos ou encore le partage sur les réseaux sociaux.

OK En savoir plus