L'Homme qui revient de loin

L'Homme qui revient de loin : le test complet du DVD

1972. Réalisé par Michel Wyn
Avec Alexandra Stewart, Louis Velle et Marie-Hélène Breillat

Édité par Koba Films

Voir la fiche technique

Avatar Par
Le 20/06/2012
Critique

Découpé en 13 épisodes de 26’, L’Homme qui revient de loin, une minisérie feuilletonnante, nous ramène en 1910, quelque part en Île de France, où André de La Boissière est devenu châtelain après avoir fait fortune en fabriquant des manchons incandescents pour l’éclairage au gaz. Appelé au téléphone, il annonce un jour son départ immédiat et inexpliqué pour les USA et confie la direction de la fabrique à son frère Jacques, jusque là traité en parent pauvre, cantonné dans des tâches subalternes et logé dans les combles du château.

Mystère, crime, spiritisme, suspense… nous voilà bien dans l’univers toujours étrange sorti de l’imagination de Gaston Leroux, romancier populaire dont on ne compte plus les adaptations pour l’écran du fameux Fantôme de l’Opéra. Les plus défendables sont celle de 1925 avec Lon Chaney dans le rôle-titre et celles par Terence Fisher avec Herbert Lom (1962) et par Tony Richardson avec Burt Lancaster (1990). J’ai laissé de côté l’adaptation musicale réalisée en 2004 par Joel Schumacher, qui a pourtant ses mérites, pour peu que l’on puisse supporter la musique d’Andrew Lloyd Webber.

Beaucoup moins connu, L’Homme qui revient de loin avait pourtant été déjà transposé deux fois sur le grand écran, dès 1917 par Gaston Ravel, puis en 1950 par le Catalan Joan Castanyer, alias Jean Castanier, dont ce fut l’unique long métrage (82’), avec les stars de l’époque, Anabella, Paul Bernard, Maria Casares et Henri Crémieux ; ce dernier apparaît à nouveau dans la minisérie.

Ce feuilleton est le résultat d’une collaboration entre Michel Wyn, qui réalisa au cours de la même année 1972 La Demoiselle d’Avignon et Le 16 à Kerbriant (deux autres séries éditées par Koba Films) et Claude Desailly, créateur et scénariste des Brigades du Tigres (intégrale éditée par AB Vidéo) et d’une adaptation pour la télé de deux romans de Jules Verne, Michel Strogoff (édité par LCJ Éditions) et Mathias Sandorf. Si sa réalisation manque une peu d’invention, L’Homme qui revient de loin rassemble une belle distribution avec Michel Vitold, Louis Velle, Alexandra Stewart et Marie-Hélène Breillat dans les rôles principaux.

Technique - 6 / 10

Les deux DVD sont dans un boîtier aux couleurs de la collection Mémoire de la télévision.

Les suppléments succincts sont le lot obligé des séries télé exhumées du passé pour le bonheur des amateurs du genre : détaillée sur plusieurs pages, une biographie de Gaston Leroux, 9 filmographies sélectives de Michel Wyn, Claude Desailly et des principaux acteurs et, pour finir, l’habituel Espace découverte Koba Films qui offre des extraits de 3 à 5 minutes de deux autres séries sorties récemment, Blanc, bleu, rouge, avec Bernard Giraudeau, Noëlle aux Quatre vents, dirigée par Henri Colpi et Claudine, d’après Colette, réalisée par Édouard Molinaro, avec Marie-Hélène Breillat dans le rôle titre, qui va s’ajouter le 3 octobre 2012 à un catalogue qui compte déjà 300 titres.

Passé le choc asséné par la qualité épouvantable de l’image du générique, les choses s’arrangent plutôt bien, avec une image bien nettoyée, un fourmillement très tolérable, mais une définition qui fait sentir ses limites dans les plans larges. Les couleurs restent assez vives, avec des rouges un peu passés. Ce sont les scènes de nuit qui trahissent plus l’âge de la série, qui fête cette année ses quarante ans, l’âge canonique… le minimum requis pour être servante chez un ecclésiastique !

Le son a, lui aussi été correctement nettoyé : peu de souffle ou de crachotements. Quelques saturations dans la musique d’accompagnement de Georges Delerue et dans les ambiances, mais des dialogues qui se détachent bien.

Configuration de test
  • Vidéo projecteur InFocus IN76
  • Panasonic DMP-BD30
  • Denon AVR-3806
  • Kit enceintes/caisson Focal Profile 918 (configuration 7.1)
  • TEST EN RÉSOLUTION 1080i - Diagonale image 270 cm
Note du disque
6 / 10
Avis

Moyenne

4,0
5
0
4
1
3
0
2
0
1
0

Je donne mon avis !

Avatar
Philippe Gautreau
Le 22 juin 2012
Pas de commentaire.

Lire les avis »

Multimédia

Proposer une bande-annonce

Du même auteur
(publicité)

(publicité)

En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer notamment des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêt, l'affichage de vidéos ou encore le partage sur les réseaux sociaux.

OK En savoir plus