Station Terminus : le test complet du DVD

Stazione Termini

1953. Réalisé par Vittorio De Sica
Avec Jennifer Jones, Montgomery Clift et Gino Cervi

Édité par Wild Side Video

Voir la fiche technique

Avatar Par
Le 21/11/2012
Critique

En voyage à Rome, l’américaine Mary Forbes fait la connaissance de Giovanni. Une liaison se noue entre eux. Une aventure sans lendemain pour Mary qui doit rejoindre mari et enfants. Elle se rend à la Stazione Termini de Rome, avec son neveu. Giovianni la rejoint, la dissuade de monter dans son train et la convainc de passer avec lui les quelques heures qui les séparent du prochain départ.

Depuis 1946, Vittorio De Sica a enchainé Sciuscià, Le Voleur de bicyclette, Miracle à Milan et Umberto D. .Figure emblématique du néoréalisme, le cinéaste et comédien a conquis le monde entier avec Le Voleur de bicyclette et se voit proposer en 1953 Station Terminus. Le grand producteur américain David O. Selznick est à l’origine du projet, l’histoire originale de Cesare Zavattini est revue et corrigée par Truman Capote, tandis que les comédiens Jennifer Jones (épouse d’O. Selznick) et Montgomery Clift tiennent le haut de l’affiche.

Entièrement tourné dans le décor naturel de la Stazione Termini de Rome, Station Terminus n’est pas le film le plus célèbre de Vittorio De Sica mais reste une petite curiosité, certes empruntant beaucoup à Brève rencontre de David Lean, mais qui vieillit bien grâce au charme et à l’alchimie de son couple principal. De Sica exploite habilement les recoins de la gare Termini, les comédiens bouffent l’écran au point d’éclipser les rares personnages secondaires qui ne servent d’ailleurs que d’accessoires dans cette passion tourmentée. Un très beau mélodrame intimiste, classique mais très attachant.

Technique - 6,5 / 10

La collection Vintage Classics s’enrichit avec Station Terminus. La jaquette est élégante et attractive. Le menu principal est animé, musical, et ne propose que la bande-annonce en guise d’interactivité. Notons qu’il s’agit ici de la version courte du film (67’) celle dite américaine. Le montage italien avoisine 90 minutes.

Anciennement édité par Aventi en 2007 sous le titre Gare terminus, Station Terminus fait peau neuve chez Wild Side dans sa collection Vintage Classics à partir des meilleurs éléments disponibles. Ce classique de Vittorio De Sica retrouve une nouvelle jeunesse et la restauration fait honneur à la photographie du chef opérateur G.R. Aldo (Miracle à Milan, Senso, Umberto D.). Les contrastes affichent une fermeté rarement démentie, le N&B est riche et lumineux, la propreté indéniable et la stabilité de mise. Le piqué est également très agréable, le grain cinéma respecté.

Le mixage anglais a également subi un dépoussiérage complet car les dialogues n’ont jamais été aussi intelligibles. Si quelques chuintements demeurent incontournables, la musique du compositeur prolifique Alessandro Cicognini (Le Voleur de bicyclette, Vacances à Venise) est joliment mise en valeur, les effets sont nets et précis.

Configuration de test
  • Téléviseur 16/9 Sony LCD Bravia KDL-32W5710
  • Sony BDP-5350
  • Ampli Pioneer VSX-520
  • Kit enceintes/caisson Mosscade (configuration 5.1)
  • TEST EN RÉSOLUTION 1080p - Diagonale image 81 cm
Note du disque
6,5 / 10
Avis

Moyenne

4,0
5
0
4
1
3
0
2
0
1
0

Je donne mon avis !

Avatar
Sabrina Piazzi
Le 23 novembre 2012
Pas de commentaire.

Lire les avis »

Multimédia

Proposer une bande-annonce

Du même auteur
(publicité)

(publicité)

En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer notamment des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêt, l'affichage de vidéos ou encore le partage sur les réseaux sociaux.

OK En savoir plus