Le Petit Lord Fauntleroy : le test complet du DVD

Little Lord Fauntleroy

1936. Réalisé par John Cromwell
Avec Mickey Rooney, Freddie Bartholomew et Dolores Costello

Édité par Wild Side Video

Voir la fiche technique

Avatar Par
Le 20/11/2012
Critique

Un petit garçon américain, Cedric, apprend qu’il est héritier d’un comte anglais. Il quitte alors New York pour rejoindre le château de sa famille, accompagné de sa mère. Demeuré seul avec Cédric, le grand-père, Comte de Dorincourt qui déteste le monde en général et l’Amérique en particulier, va apprendre au gamin de Brooklyn comment se comporter en véritable aristocrate…

En 1936, John Cromwell (Le Lien sacré) adapte le roman de Frances Hodgson Burnett et demeure incontestablement la transposition à l’écran la plus populaire parmi les téléfilms, dessin animé, minisérie et autres films inspirés de ce best-seller de la fin du XIXè. Pourtant, aujourd’hui Le Petit Lord Fauntleroy a tout du film obsolète et éculé. Le jeu des comédiens, en particulier celui du jeune Freddie Bartholomew, enfant vedette d’Hollywood, est bourré de tics et il faut voir avec quelle rigueur le jeune comédien récite son texte les yeux fixes, les lèvres pincées et mimant un sanglot qui arrive pour faire pleurer dans les chaumières. C’est avec ce genre de film que l’on se rend compte à quel point ce qui faisait émouvoir dans les années 30 parait aujourd’hui totalement factice et pesant.

Oeuvre mièvre mais correctement mise en scène, Le Petit Lord Fauntleroy, première production indépendante de David O. Selznick demeure un film complètement anecdotique pour les cinéphiles.

Technique - 5 / 10

La collection Vintage Classics s’enrichit avec Le Petit Lord Fauntleroy. La jaquette est élégante et attractive. Le menu principal est animé, musical, et ne propose que le chapitrage. Aucun supplément n’est au programme.

Avant le film, un carton nous indique que le master a été restauré à partir des meilleurs éléments disponibles à ce jour. Malgré tous les soins apportés à la remise à niveau de la copie, l’image affiche quelques rayures verticales, même si le confort de visionnage ne s’en trouve jamais parasité. La clarté est appréciable, la stabilité de mise bien que de sensibles fourmillements subsistent, le grain cinéma est respecté, mais la gestion des contrastes se révèle bien trop aléatoire, passant des noirs denses aux noirs bouchés au cours d’une même séquence. Les séquences en extérieur au début du film s’en sortent beaucoup mieux que celles plus feutrées de la partie anglaise.

Seule la piste anglaise mono est disponible. Si divers claquements et chuintements persistent, l’écoute est plutôt propre, le souffle limité et la présence musicale dynamique. Les voix sont tantôt claires, tantôt grinçantes et couvertes, mais demeurent intelligibles.

Configuration de test
  • Téléviseur 16/9 Sony LCD Bravia KDL-32W5710
  • Sony BDP-5350
  • Ampli Pioneer VSX-520
  • Kit enceintes/caisson Mosscade (configuration 5.1)
  • TEST EN RÉSOLUTION 1080p - Diagonale image 81 cm
Note du disque
5 / 10
Avis

Moyenne

2,0
5
0
4
0
3
0
2
1
1
0

Je donne mon avis !

Avatar
Sabrina Piazzi
Le 20 novembre 2012
Pas de commentaire.

Lire les avis »

Multimédia

Proposer une bande-annonce

Du même auteur
(publicité)

(publicité)

En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer notamment des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêt, l'affichage de vidéos ou encore le partage sur les réseaux sociaux.

OK En savoir plus