Le Gorille : le test complet du DVD

The Gorilla

1939. Réalisé par Allan Dwan
Avec Bela Lugosi, Jimmy Ritz et Harry Ritz

Édité par Wild Side Video

Voir la fiche technique

Avatar Par
Le 20/11/2012
Critique

Walter Stevens est un homme d’affaires millionnaire qui a reçu des lettres de menace de mort signées par un tueur surnommé « le gorille ». Il décide de faire appel à un trio de détéctives privés pour assurer sa sécurité et découvrir l’identité de celui qui veut sa mort. Comme une bonne histoire ne saurait être complète sans quiproquos, un vrai gorille s’échappe. Le désordre s’impose dans la résidence…

Bien que méconnu dans nos contrées, le cinéaste américain Allan Dwan (1885-1981) demeure le metteur en scène le plus prolifique de l’histoire du cinéma avec plus de 400 films officiellement réalisés, plus du double selon la légende, ayant principalement connu la gloire au temps du cinéma muet. Touche-à-tout, Allan Dwan mettait son talent au service de scénarios parfois anecdotiques, souvent banals, parvenant à transcender l’insignifiance de certaines histoires via une technique irréprochable, une direction d’acteurs exemplaire ainsi qu’une large place laissée aux personnages féminins de premier plan, tout en respectant le budget modeste qui lui était alloué.

A l’instar des Marx Brothers et bien que les spectateurs semblent les avoir oubliés, les trois frères Ritz ont fait les belles heures du cinéma comique américain des années 30. En 1939, Al Ritz (1901-1965), Jimmy Ritz (1904-1985), Harry Ritz (1907-1986) se retrouvent dans Le Gorille, une comédie burlesque adaptée d’une pièce de music-hall à succès de Broadway écrite par Ralph Spence en 1925, activement mise en scène par le prolifique Allan Dwan, mais plombée par un scénario inexistant et un surjeu collectif qui a aujourd’hui pris un sacré coup de vieux.

Les trois frères ont beau enchainer les grimaces à outrance et s’agiter comme des diables dans le rôle de ces improbables détectives, on y brasse beaucoup de vent pour rien. Pour l’anecdote, l’ambiance sur le plateau était tellement sinistre que les frères Ritz, qui n’aimaient pas le scénario préféraient aller jouer aux courses entre les prises. La Fox virera d’ailleurs les trois frangins après le tournage.

Le Gorille reste une amusante curiosité car si l’on (re)découvre le trio vedette, c’est surtout la composition sobre de Bela Lugosi dans le rôle du majordome dont on se souvient le plus. Heureusement, ce Cluedo frappadingue peut compter sur le professionnalisme d’Allan Dwan, qui n’a jamais eu son pareil à Hollywood pour emballer n’importe quel genre de film avec autant d’efficacité que de rapidité.

Technique - 4,75 / 10

La collection Vintage Classics s’enrichit avec Le Gorille. La jaquette est élégante et attractive. Le menu principal est animé, musical, et ne propose que le chapitrage. Aucun supplément n’est au programme.

Avant le film, un carton nous indique que le master a été restauré à partir des meilleurs éléments disponibles à ce jour. Le moins que l’on puisse dire, c’est que Le Gorille a dû être sauvé à temps. En effet, la copie 1.33 a certes été restaurée mais demeure très altérée et même souvent limite. Ce n’est pas au niveau des scories que cela pose problème car l’image est étrangement assez propre, mais le N&B est fortement endommagé, la palette de gris est bien pauvre, la photo brumeuse n’arrange rien, la gestion des contrastes est inexistante, les flous sont légion, quelques traits horizontaux parsèment l’écran et ne parlons pas du piqué… L’ensemble demeure poreux, aléatoire, et si nous devions vous donner un conseil, visionnez ce film dans le noir le plus complet pour un meilleur confort.

Seule la piste anglaise mono est disponible. Si divers claquements et chuintements persistent, l’écoute est plutôt propre, le souffle limité et la présence musicale dynamique. Les voix sont tantôt claires, tantôt couvertes, mais demeurent intelligibles.

Configuration de test
  • Téléviseur 16/9 Sony LCD Bravia KDL-32W5710
  • Sony BDP-5350
  • Ampli Pioneer VSX-520
  • Kit enceintes/caisson Mosscade (configuration 5.1)
  • TEST EN RÉSOLUTION 1080p - Diagonale image 81 cm
Note du disque
4,75 / 10
Avis

Moyenne

2,0
5
0
4
0
3
0
2
1
1
0

Je donne mon avis !

Avatar
Sabrina Piazzi
Le 20 novembre 2012
Pas de commentaire.

Lire les avis »

Multimédia

Proposer une bande-annonce

Du même auteur
(publicité)

(publicité)

En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer notamment des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêt, l'affichage de vidéos ou encore le partage sur les réseaux sociaux.

OK En savoir plus